Manque d’engrais à l’Office du Niger : Les paysans dénoncent le jeu trouble de l’ancien ministre Modibo Kéita

1

En ce mois d’août, au moment où l’hivernage bat son plein, les agriculteurs de l’Office du Niger ne sont toujours pas entrés en possession de l’engrais. Ils sont sortis de leur silence pour dénoncer les méfaits du favoritisme du ministre de l’Agriculture partant, Modibo Kéita. En outre, ils mettent à nu l’absence de stocks d’engrais dans les magasins des fournisseurs comme ‘’ Doucouré (DPA)’’ et ‘’ Ely KO2’’ qui, selon eux, ont été favorisés au détriment de ‘’ Niumani SA’’, la société de Diadié Bâ.

Les paysans de la zone Office du Niger ne savent plus à quel Saint se vouer. Ce, du fait de l’accès difficile d’intrants sous nos cieux. Au moment où les agriculteurs ont le plus besoin, l’engrais manque dans les 7 zones de l’Office du Niger. Les paysans de la plus grande zone de riziculture par excellence au Mali expriment l’absence criarde d’engrais pour la réussite de la campagne agricole 2023/2024. Les victimes de cette situation inédite dénoncent le ministre de l’Agriculture partant et le manque d’intrants dans les stocks des fournisseurs qui sont favorisés.

Selon un de nos interlocuteurs de la zone de Niono, dès sa nomination par les plus hautes autorités, l’ancien ministre de l’Agriculture s’était engagé corps et âme pour que les paysans aient l’engrais à temps. Pour cela, dit-il, il a ordonné même aux boutiquiers de fournir les intrants aux agriculteurs s’ils le peuvent. C’est dire que l’ancien ministre était de bonne volonté au départ. Mais cette initiative n’aurait pas tardé à faire long feu dans la mesure où les donnes ont changé au fil des ans.

De sources bien introduites, l’ancien ministre aurait finalement donné corps au favoritisme en attribuant la distribution de l’engrais aux sociétés qui ont du mal à doter les paysans. La source révèle aussi que la société ‘’Niumani SA’’ a été écartée pour la fourniture d’engrais de la campagne 2023/2024 au profit des sociétés ‘’Doucouré (DPA)’’ et  ‘’Ely KO2’’. En plus de cela, même si la société ‘’Toguna‘’ de Seydou Nantoumé fait partie des fournisseurs, la considération n’a pas été comme avant. Pourquoi ce virage de l’ancien ministre à 180° ? Que se cachait derrière cette métamorphose inattendue ? Ce sont entre autres questions que l’on est en droit de se poser lorsque l’on sait l’importance que représente la production de riz dans l’Office du Niger.

Tout compte fait, les paysans fondent leur confiance sur les fournisseurs ‘’ Toguna’’ et ‘’Niumani SA’’ « Parmi les fournisseurs retenus, ‘’Doucouré (DPA)’’ et ‘’Ely KO2’’ ne disposent pas de stocks dans leurs magasins. Une situation qui peut provoquer une crise de production. Si nous restons comme ça, si l’Etat ne prend pas sa responsabilité en dressant une liste additive pour d’autres fournisseurs afin de venir au secours des sociétés ‘’Doucouré (DPA)’’ et ‘’Ely KO2’’, je ne compte pas sur une réussite de la campagne agricole 2023/2024 à l’Office du Niger», déplore un paysan.

Selon lui, ils sont menacés par la crise d’eau à laquelle la crise d’engrais s’est greffée. « Au Mali, on ne doit pas tomber dans une crise d’engrais au moment où on a des fournisseurs qui sont capables de fournir des milliers de tonnes d’engrais pour la réussite de l’agriculture », a-t-il fulminé.

Outre le manque d’engrais, la vente des cautions d’engrais à la société ‘’Ely KO2’’ n’a pas été passée sous silence. Un autre paysan a dénoncé cet état de fait qui constitue un manquement grave dans la distribution d’intrants entre les paysans. De son avis, un autre hic réside dans le fait que certains paysans sont sevrés d’engrais parce qu’ils ont dénoncé ces manquements aux vérificateurs du Bureau du Végal.

A noter qu’au rythme auquel vont les choses, une campagne agricole compromise à l’Office du Niger se profile à l’horizon. Le tout nouveau ministre du département de l’Agriculture est attendu sur ce chantier. Il s’agit de régler une bonne fois pour toutes  et plus vite cette problématique à plusieurs inconnus de la fourniture d’engrais aux paysans de l’Office du Niger.

Dieu veille !

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here