Pandémie du Covid 19 au Mali : Une gestion opaque et unilatérale de Boubou Cissé sur la répartition des 6 milliards FCFA promis par le président IBK

0

Selon un document dont nous avons une copie, force est de constaté que dans la lutte contre la pandémie du coronavirus au Mali, la gestion du budget de 6 milliards 300 millions FCFA  annoncé par le président IBK, est piloté unilatéralement de bout en bout par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé, qui en jouit sans consultation préalable du Ministre de la Santé, M. Michel Sidibé, qui n’est informé de rien. En bloc, dans le processus de décaissement des fonds, il apparaît devant  le Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé, comme une marionnette prête à tout subir.

Pour la lutte contre le covid-19 au Mali, sur un budget de 35 milliards de francs CFA négocié par le Ministre de la Santé et des Affaires sociales, M. Michel Hamala Sidibé, la somme de 34 milliards a été mobilisée. En effet, sur instruction du Premier Ministre (PM) Boubou Cissé, un seul compte a été ouvert à la BMS-SA et loge toutes les contributions effectuées en espèces et entièrement sous la responsabilité du Dr Boubou Cissé, PM, Chef du gouvernement, ministre de l’Économie et des Finances.

Depuis, le ministre Michel Hamala Sidibé, en charge de la Santé et des Affaires sociales ignore les signataires du compte et n’est ni consulté sur aucune dépense liée à son secteur, même si c’est sous son leadership que ces fonds ont pu être mobilisés en un temps record.

À titre d’illustration, voici quelques dépenses faites sans accord ni consultation de Michel Hamala Sidibé, ministre malien de la Santé et des Affaires sociales. Il s’agit, notamment de la prise en charge des dépenses de 700 millions FCFA  liées au couvre-feu ; le financement de tous les frais relevant de l’hébergement des maliens venus de la Tunisie pour plus de 500 millions de nos francs ; la commande et l’achat de 10 millions de masques par le Ministère de l’Industrie et du Commerce sans consultation, aucune, du ministre de la Santé, Michel Hamala Sidibé et auprès d’un fournisseur inconnu dont on ignore le prix du masque ; la commande de lits non conformes et non adaptés aux hôpitaux pour un montant inconnu…

Toutefois, les 6 milliards 300 millions de nos francs annoncés par le président IBK et qui sont imputables sur le budget du Ministère de la Santé et des Affaires sociales se repartissent comme suit : une montant de 300 millions FCFA pour l’épidémie et les catastrophes ; 1,468 milliards de nos francs (1.468.000.000F) ; un financement de 700 millions pour  l’appui mis en place dans les hôpitaux ; une bagatelle de 412 millions pour les autres dépenses matériels ; 450 millions au titre des besoins nouveaux de services ; 900 millions pour les travaux de construction et bâtiments et 2 milliards pour les autres dépenses de personnel (2.070.000.000F) . Soit au total, une enveloppe globale de 6 milliards 300 millions de nos francs.

Le Système Boubou Cissé, une gouvernance basée sur la corruption

Pour la gestion de ces 6,3 milliards FCFA annoncés par le Président IBK, lors de son 3ème adresse à la nation, apparemment, le Dr Boubou Cissé décide de tout et tout seul. Mieux, les achats et commandes relevant de la compétence du Ministère de la Santé et des Affaires sociales sont soient opérés directement par Boubou Cissé ou soit par le Ministre du Commerce, tout  en contrebalançant les normes techniques et les conditions sanitaires. Et les conséquences sont dramatiques, des achats inadaptés ont été opérés par le Premier ministre, Ministre de l’Économie et des Finances. Le flot est magistral et le revers cinglant, car c’est une grosse perte pour l’État malien.  Du coup, des questions se dégagent.

Pourquoi, Boubou Cissé qui n’a aucune compétence en Médecine ordonne et opère des achats de matériels sanitaires sans aucunes consultations des services sanitaires indiqués ? Pourquoi le marché de l’achat des 20 millions de masques a-t-il été confié par Boubou Cissé au Ministère de l’Industrie et du Commerce qui n’a aucune expertise technique pour la qualité, la sécurité sanitaire et la distribution desdits masques ? Pourquoi Boubou Cissé a-t-il attribué illicitement le marché des lits de malades du Covid 19 sans aucune consultation du département en charge des questions sanitaires ? Peut-on parler d’une volonté délibérée de sabotage des actions du Ministre de la Santé et des Affaires Sociales et d’une politique du tube digestif (entendez, une volonté mercantile) de Boubou Cissé de saper les efforts du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, en faveur des populations les plus exposés aux conséquences de cette pandémie ? Pourquoi le Dr Boubou Cissé se comporte-t-il de la sorte dans toutes les affaires de marchés publics au Mali et dépenses spécifiques au département et grands services ? Peut- on parler d’une haute trahison de la part du Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé ?

En tout cas, les maliens sont stupéfaits et restent sans mots, face au ‘’système Boubou Cissé’’ qui jusque-là, est infaillible sous la gouvernance d’IBK. En clair, l’attitude de notre Premier ministre, Chef du gouvernement, ministre de l’Économie et des Finances dépasse tout entendement.

Ne le connaissant pas, on lui donnerait le bon Dieu sans confession, tant il semble innocent et désintéressé, tant il semble propre sur lui, tant il semble propre tout simplement. Dr Boubou Cissé, le petit Machiavel malien des temps modernes, doucement mais sûrement, s’est dévoilé petit à petit. En une année de gouvernance ou presque, l’homme s’est fait entourer des pires individus  qui ont tourné casaque à l’honneur des butors et qui se sont mis dans la tête qu’il faut faire la java sur le dos de la république.

En bloc, ‘’le système Boubou Cissé’’ est constitué de faux opposants : de calotins qui auraient été mis en prison sous d’autres cieux et de financiers en manque de magouilles pour lesquelles chaque jours est un jour de rapine. D’un sac à charbon, on ne saurait tirer blanche farine et les égouts sentent toujours la pourriture.

En un mot comme en cent maux, ‘’la méthode Boubou Cissé’’ est un ‘’triumvirat des affairistes. Le Dr Boubou Cissé, a le sens de « Ma famille d’abord». Et c’est d’ailleurs pour cette raison que dans le premier cercle des affairistes qui gravitent autour  de lui, se trouvent ses frères, ses coquins et coquines.

C’est clair, « le Mali d’abord » est vite devenu « la Famille d’abord » mais « l’honneur du Mali » deviendra « l’honneur de qui »? Attendons de voir !

Mariam Konaré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here