Baisse du prix du pain : La baguette retombe à 250F

3

Suite à un accord arraché vendredi avec le gouvernement, la baguette de pain cédée actuellement à 300F va perdre 50 francs pour revenir à son prix d’avant crise.

Les boulangers et pâtissiers ont observé une grève de deux jours pour obtenir la restauration du prix consensuel national de la baguette de pain de 300 grammes fixée à 300 francs contre 250 francs actuellement et celle de 150 grammes à 150 francs,  qui à leur niveau actuel ne leur permettent pas de gagner décemment leur vie, selon leur organisation professionnelle. La Fédération syndicale des boulangers et pâtissiers du Mali (FSBPM) est hantée par une situation intenable due à la hausse du sac de la farine blé de qui a oscillé entre 19. 000 et 20. 000 francs, selon nos sources. Boulangers et pâtissiers veulent ainsi contraindre le gouvernent à prendre les mesures idoines pour sauver le secteur.

La corporation a lancé un véritable cri d’alarme dans une correspondance adressée au ministre du Commerce et de la concurrence en exigeant une baisse du prix du sac de la farine ou le maintien du prix initial au risque de priver les populations de pain dans les prochains jours. « Nous perdons de l’argent. Beaucoup de boulangers ont fermé ». Il semblerait que le gouvernement n’a pu répondre à leur attente.

La grève a eu un impact négatif sur le secteur de la restauration et les ménages. Les gargotes ont subi de grosses pertes avec cette « grève du pain», mais  les promoteurs sont farouchement opposés à toute augmentation du prix de la baguette du pain, au moment où le pays est confronté à des crises à étages. « Les boulangers peuvent continuer leur action avec une ténacité accrue pour revaloriser leur profession, en réglant autrement leur problème social » a fait remarquer Maïmouna,  une promotrice de restaurant menant frontalement diverses activités notamment de teinture, de fabrication de savon artisanal.

La hausse du prix de la baguette consécutive au mouvement d’humeur des boulangers a sensiblement affecté le pouvoir d’achat des ménages et contraint d’aucuns à trouver des substituts, notamment la galette ou en alternant petit déjeuner avec pain et bouillie. Conséquence : les ventes ont piqué du nez, le chiffre d’affaires avec.

L’accord arraché la semaine dernière avec le gouvernement relance les espoirs de doper les ventes. La baisse n’est pas immédiate, mais selon les boulangers elle sera ressentie dans les jours à venir.

Georges François Traoré

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. LA FUITE NOCTURNE.: LE PAIN, LE CFA, L ISLAM, LA LANGUE FRANCAISE, L ENSEIGNEMENT, LE COMMERCE INTERNATIONALE, LA DIPLOMATIE!

    LE COMPORTEMENT DES ELITES ARABO_ISLAMIQUE ET DES FRANCISES:

    https://afrique.tv5monde.com/videos/exclusivites-web/mbaku-le-marabout/season-1/episode-7

    Riez un peh! A to napeh Maalih! Pou ta prospelite’!
    Un peh un peh un buh une fouwa!
    Debo Debodih debodih!
    Pou lafik et pou twa Maali!
    Noooteh dapo ….

    QFAAROH DENONCE :

    🙂 LA FUITE NOCTURNE.: LE PAIN, LE CFA, L ISLAM, LA LANGUE FRANCAISE, L ENSEIGNEMENT, LE COMMERCE INTERNATIONALE, LA DIPLOMATIE! 🙂

  2. LE PAIN, UNE AUTRE FORME DE DEPENDENCE, RELIGIEUSEMENT NECESSAIRE LORS DES BAPTEMES ISLAMIQUES! HEHE HE!

    L esclavage peut aussi passer par le bonbon dont on pourait ne plus se passer, et…pourquoi pas le pain fait du ble que nous ne produisons pas?….

  3. il faut laisser le prix fluctuer comme il peut, pour ceux la qui sont nes dans le pain, qu ils trouvent une solution a eux,…ils pouront cultiver le ble!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here