Secteur Bancaire : la BDM-SA annonce la mise sur le marché de plusieurs produits digitaux en 2020

0

La 68e session du Conseil d’Administration de la Banque de  Développement du Mali (BDM) s’est déroulée, le samedi 30 novembre à l’hôtel Shératon. C’était sous l’égide de son président, Ahmed Mohamed ag Hamani.

Dans son discours d’ouverture, le président du Conseil d’Administration, Ahmed Mohamed ag Hamani a indiqué que cette 68e session se tient sous de bons auspices. « Puisque durant toute l’année écoulée nous avons suivi les activités de notre institution et surtout apprécié les résultats qui ont été obtenus au cours de la 67e session tenue à Abidjan (Côte d’Ivoire) », a-t-il expliqué. Des résultats positifs et encourageants qui permettront au cours de cette session budgétaire d’envisager les perspectives 2020 avec des atouts importants.

Pour sa part, le directeur général de la BDM, Bréhima Haïdara, a  annoncé que l’année 2020 sera celle de la digitalisation. C’est pourquoi, elle a été placée sous le signe d’une forte digitalisation. Il a indiqué que le Conseil d’administration a donné d’autres orientations. Lesquelles permettront à la BDM de mettre sur le marché plusieurs produits digitaux à l’horizon 2022.

Il faut ajouter que le groupe BDM est composé  des filiales Guinée Bissau, de la Cote d’Ivoire, du Burkina Faso et de la représentation de Paris (France). L’ambition immédiate du groupe BDM est d’achever la couverture de l’ensemble de la zone économique UEMOA par des implantations au Sénégal, au Togo, au Benin et au Niger.

Toute cette politique d’implantation, d’extension vise à donner aux maliens et aux africains notamment de la sous-région ouest africaine un vrai outil de financement bancaire avec des solutions adaptées aux besoins et aux contextes de nos économies.

Cette ambition d’aller loin et de performer chaque année doit être encadrée par une véritable politique organisationnelle qui fait la force d’un groupe bancaire. C’est pourquoi les différents conseils d’administration de la banque mère (BDM SA) et des filiales ont décidé de mettre un accent particulier sur l’harmonisation des méthodes de fonctionnement et des procédures. Cela passe d’abord par les retrouvailles régulières entre les organes de gestion des entités du groupe.

Il s’agit entre autres de la tenue tournante des réunions statutaires dans les pays sièges. Ainsi en Août 2019, Abidjan, la capitale de la Cote d’ivoire avait accueilli toutes les sessions de fin du premier semestre de la BDM SA et de ses filiales. Bamako vient d’accueillir du 25 au 30 novembre 2019, les réunions budgétaires (Comités d’audit et de contrôle internes et conseils d’administration) de BDM France, de BDU cote d’ivoire, de BDU Burkina Faso, de BDU Guinée Bissau et de la BDM SA.

Ces réunions ont été précédées par une session de formation à l’intention de l’ensemble des administrateurs du groupe (une quarantaine) autour des nouvelles reformes bancaires (Baie II, Bale III entre autres) et la nécessité de bien les maitriser pour une pratique plus cohérente et efficiente dans un contexte ou de nouveaux défis apparaissent à tout moment.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here