1er Décembre 2015, Journée de boycott des produits orange : Un mouvement bien suivi selon les organisateurs

Malgré les actes de promo de la société Orange Mali pour captiver ses clients (150% 200% sur les différentes recharges), les jeunes ont réussi leur pari « 0 appel émis ,0 SMS envoyé, 0 Mo consommé pendant 24 h ». Tel était l’objectif recherché à travers cette journée de boycott.

0
Orange-Mali

Un groupe de jeunes très actifs  sur les réseaux sociaux  et drainant plus de 13.000 abonnés est à l’origine de cette  journée de boycott des produits orange. Christel Astou Cissé initiatrice du projet, Lalia Sanogo chargée des relations extérieures et Christ Anselme Kama chargé de  communication  se disent satisfaits du mot d’ordre suivi par les consommateurs et ils profitent de l’occasion pour les en remercier.

A les en croire, le mouvement a été bien suivi, preuve selon eux, que les consommateurs sont conscients de la justesse de la lutte.

Rappelons que le Mali est le seul pays où le téléphone sonne quatre fois et conduit sur répondeur payant contrairement aux autres pays de la sous-région (Benin Côte d’Ivoire, Sénégal). L’appel coûte 108 FCFA la minute au Mali contre 60 F dans ces pays, les SMS, 25 FCFA contre 10 FCFA. Quant à la connexion internet, le débit est très faible et coûte excessivement cher et pourtant c’est la même société Orange. Et le Mali est considéré comme un pays sous-développé. Les populations payent plus cher que les pays nantis. Aux dires de Christel Astou Cissé,  Orange Mali fait de la publicité mensongère et la population ne se rend pas compte.

Toumani

PARTAGER