Les Nouvelles Dispositions dans la Circulation Routière : En vigueur depuis hier

0

Après les drames constatés sur les routes à travers le pays, des mesures ont été prises pour minimiser les conséquences des accidents de la circulation routière. Il s’agit du port de la ceinture de sécurité, de l’interdiction du téléphone au volant, du port des casques et l’exigence d’un permis de conduire pour motocyclistes. Pour l’application des deux dernières mesures, le gouvernement a décidé en conseil des ministres du 10 janvier 2007 de donner un temps pour mieux sensibiliser les motocyclistes. Les deux premières mesures concernant les automobilistes sont entrées en vigueur depuis hier jeudi.

CES MESURES SERONT-ELLES RESPECTEES ?

Depuis l’annonce de ces mesures, des voix se sont élevées pour les dénoncer estimant qu’elles sont impopulaires. Selon Y.T, un chauffeur de sotrama, il n’y a pas de sens pour le port de la ceinture de sécurité pour eux conducteurs de sotrama, puisqu’il est difficile, voire impossible de trouver des ceintures de sécurité pour les passagers.

“Pour ce qui est de l’interdiction du téléphone au volant, cette mesure ne concerne pas les pauvres, ce sont les poids lourds qui téléphonent ou reçoivent leur appel au volant”, a dit un chauffeur de taxi.

Avant de signaler que ce sont les chefs qui oseront faillir à cette mesure d’interdiction de téléphone au volant et les agents de la circulation ne les interpelleront pas.

Pour d’autres conducteurs de véhicules, le port de la ceinture de sécurité doit être une obligation pour les conducteurs qui font les trajets inter-urbains, autrement dit, pour les voyageurs et non pour ceux qui circulent à l’intérieur d’une ville.

Après la mise en vigueur de ces mesures, les motocyclistes commencent à craindre par rapport à leur sort.

A QUAND LE PORT DE CASQUE ET L’EXIGENCE DE PERMIS DE CONDUIRE POUR MOTOCYCLISTES ?

Rappelons qu’il y a quelques mois, une rumeur circulait relative à l’exigence du port des casques. Ce qui avait même amené les commerçants à augmenter le prix du casque. Il faut souligner qu’en temps ordinaire, c’est-à-dire avant qu’on ne parle d’obligation du port, un casque était vendu à 5000 FCFA, sinon moins mais, après l’annonce de la mesure, on vend un casque jusqu’à 9000 FCFA. En plus du prix élevé des casques, cette mesure ne semble pas enchanter les motocyclistes.

Pour certains motocyclistes, cette mesure ne permet pas de réduire les accidents de la circulation. Par contre, d’autres trouvent que la mesure tarde à être appliquée. Puisque selon eux, elle réduit les conséquences graves des accidents de la circulation. Selon B.T, un motocycliste aide-soignant, pour connaître l’importance des casques, il faut faire un tour dans les hôpitaux, précisément dans le service de la traumatologie.

Pour un agent de la circulation routière, les motocyclistes pensent qu’ils portent les casques pour eux agents. Il a précisé que cela est valable pour le respect du code de la route. Si les motocyclistes sont divergents par rapport au port du casque, la majorité de ceux-ci est contre l’instauration d’un permis de conduire pour motocyclistes. Car, selon eux, le problème n’est pas d’avoir un permis conduire, mais il se résoud par un changement de comportement de la part des usagers de la route.

“Des automobilistes sont en train de tuer des gens malgré qu’ils ont des permis de conduir”, a précisé une étudiante, motocycliste de la FLASH. Pour M. T, mécanicien de son état, l’Etat veut trouver une source de revenus pour renflouer ses caisses, sinon selon lui, ceux qui ont initié cette mesure savent qu’elle ne va pas réduire les accidents. Il a ajouté que les autorités compétentes doivent trouver une solution pour obliger les détenteurs de permis à respecter le code de la route pour ensuite obliger les motocyclistes à prendre un permis.

Ces mesures seront-elles respectées?

Dado CAMARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER