Pénurie de gasoil dans les stations-service : Les usagers dans une grande inquiétude !

1

Après la hausse des prix de carburant au mois de mars dernier, les Maliens assistent depuis quelques jours à une grande pénurie de gasoil qui s’explique par plusieurs raisons: la grève des travailleurs de plusieurs stations-service (Shell, Total, Oryx…), l’évolution des dynamiques d’approvisionnement sur les marchés internationaux, le tout aggravé par la guerre en Ukraine. En attendant qu’une solution adéquate soit trouvée à cette pénurie de gasoil, les usagers sont dans une grande inquiétude. 

Files d’attente aux stations-service, c’est ce à quoi les automobilistes de Bamako font face depuis quelques jours à cause de la pénurie de gasoil. Dans de nombreux endroits de la ville à trois caïmans et ailleurs dans le pays, automobilistes, camionneurs, Sotrama et propriétaires de petites entreprises se voyaient proposer une quantité de gasoil limitée dans certaines stations-service (Yara Oil, Baraka Pétrolium, Somayaf), parfois après des heures d’attente.

C’est pour comprendre les difficultés des usagers et les raisons de cette pénurie de gasoil dans la capitale malienne que nous avons fait un tour dans quelques stations-service pour recueillir les impressions des uns et des autres sur la situation.

À la station-service de Yara Oil sise à l’ACI 2000 où le gérant a pu avoir quelques milliers de litres de gasoil auprès de sa Direction, c’est une longue file d’attente qui s’est dessinée en quelques minutes. Très fâché, Drissa Kouyaté, agent dans une société de gardiennage, se dit très inquiet de cette pénurie de gasoil. “Effectivement, depuis la fin de la semaine passée, nous avons constaté un manque de gasoil dans les stations-service. Pour que nos services de surveillance et de secours travaillent normalement, il faut du carburant, plus précisément du gasoil.

Dès que nous avons su qu’il n’y a plus de gasoil dans les stations, nous nous sommes levés pour chercher dans tout Bamako afin d’en stocker. Malheureusement, depuis hier, nous avons fait le tour de toutes les stations-service et nous n’avons pas trouvé du gasoil. Il y a quelques heures, j’ai une connaissance qui m’a informé qu’il y a du gasoil dans la station Yara Oil de Hamdallaye ACI 2000. Arrivés sur place, les pompistes de la station nous ont informés qu’il n’y a pas assez de gasoil pour tout le monde. Cette pénurie va nous poser énormément de problèmes dans l’exécution de notre travail”, a-t-il indiqué.

Abondant dans le même sens, Ramata Coulibaly, cadre dans une banque de la place, invite les autorités de la Transition à trouver immédiatement une solution à cette pénurie de gasoil. “Mon véhicule marche avec du gasoil et j’avais fait le plein la semaine dernière, mais avec mes courses cette quantité a beaucoup diminué. Maintenant, j’ai effectué plusieurs tours dans les stations-service afin de m’approvisionner, mais je n’ai rien trouvé. Dans toutes les stations-service où je suis passée, elles sont en manque de gasoil. Seules quelques stations comme Yara Oil, Baraka Pétrolium et les petites stations du quartier ont un petit stock, mais pour avoir cela il faut faire la queue. Même avec cela, je ne suis pas sûre d’en avoir tellement il y a du monde. En tout cas, nous sommes très inquiets et nous ne pouvons pas continuer dans ça. Il faut que les plus hautes autorités du pays fassent quelque chose pour trouver la solution”, dit-il.

Bourama Berthé, chauffeur dans une Organisation internationale au Mali, s’est également prononcé sur cette pénurie de gasoil. “Vous savez, je n’ai rien compris de cette pénurie de gasoil dans les stations. Comment, dans un pays sérieux, il est difficile d’avoir de carburant pour faire tourner les activités. J’accuse les autorités de la Transition parce que c’est eux qui sont aux commandes du pays. Ils pouvaient anticiper cette crise de carburant en adoptant des mesures. Si nous continuons comme cela, je suis sûr qu’ils vont avoir des problèmes parce que ces activités sont à l’arrêt. Depuis ce matin, je suis en train de faire le tour des stations sans avoir un seul litre de gasoil”, a-t-il expliqué.

Pour mieux comprendre sur la situation, nous avons essayé d’interroger les exportateurs des produits pétroliers, mais toutes nos tentatives sont restées vaines. Seuls quelques pompistes ont pu nous parler, comme le cas de Georges Togo, pompiste à la station Baraka Pétrolium de Sogoniko. Selon les informations qu’il a eues, c’est le conflit entre la Russie et l’Ukraine qui a un peu bouleversé le marché du carburant dans le monde.

“Selon nos responsables, ce n’est pas seulement le Mali qui est confronté à cette pénurie. Partout dans le monde, il y a ce problème de carburant. Malgré cette difficulté, nos responsables ont pu avoir un peu de gasoil pour les clients. C’est vrai que ce n’est pas assez, mais c’est quelque chose. Ce matin, nous avons eu des milliers de litres de gasoil, mais en quelques heures seulement tout est terminé”, a-t-il expliqué.

Il est important que le gouvernement trouve immédiatement des solutions adéquates à cette pénurie de gasoil pour abréger la peine des populations. Une chose est sûre : ce manque de gasoil dans les stations-service n’arrange personne à l’heure actuelle car les gens souffrent déjà de l’embargo de la Cédéao.

                                                     Mahamadou TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. ne soyons pas égotiste, sachons qu’il ya la guerre en Ukraine, des gens sont en train de mourir en ce moment, et nous on pleure pour gasoil etc…ce n’est pas sérieux, soyons patient, le gouvernement malien fait tout en ce moment pour pallier à cette pénurie de carburant.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here