Pour la relance du Dakar –Bamako : Les cheminots du Mali et du Sénégal se concertent

0

Une conférence de presse sous forme d’assemblée Générale a regroupé    cheminots Maliens et sénégalais rappelant le temps de la fédération du Mali qui regroupait les deux pays. Il s’agissait à travers  cette rencontre avec la presse  d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale  par rapport aux  difficultés que  rencontrent  les collègues maliens  afin d’œuvrer en  faveur d’unereprise sans délai du  trafic Ferroviaire Bamako-Dakar. Cette rencontre entre les cheminots des deux pays intervient dans un contexte difficile pour  ceux du Mali.

C’est pourquoi  à la tête d’une  forte délégation Sénégalaise, Mambaye Tounkara est venu pour  essayer de trouver une solution à  la crise qu’affrontent les collègues Maliens.  Les deux Syndicats(Mali et Sénégal) ont fait une déclaration commune au nom  des travailleurs ferroviaires. Il s’agit de l’’intersyndicale des travailleurs de la ligne ferroviaire  Dakar-Bamako  formée par les syndicats SUTRAIL-SATRAIL-FETRAIL (Sénégal) et SYTRAIL-SYLTRAIL(Mali). Pour convaincre l’opinion Mambaye Tounkara  a lu une déclaration  à Bamako.

Outre  Mambaye Tounkara, secrétaire Général  de Sutrail au Sénégal  il y’avait  le secrétaire Général Sytrail Mahame THIENTA et le Secrétaire Général SYLTRAIL ainsi que le Secrétaire Général FETRAIL.

L’intersyndicale a rappelé que c’est dans un élan unitaire qu’elle a approuvé, la décision historique prise par les Chefs d’Etats malien et sénégalais de nommer un nouvel Administrateur Général de l’Organe de gestion de la Transition. Ce nouvel administrateur est M. KIBILY TOURE. L’objectif de cette nomination est de réorienter et d’accélérer le processus de mise en œuvre du nouveau schéma institutionnel. Selon le conférencier,  l’intersyndical a rencontré l’administrateur Général de Dakar Bamako Ferroviaire. Au cours des échanges, l’intersyndical a affirmé que le débat sur le nouveau schéma institutionnel est un sérieux frein à la relance de l’activité ferroviaire sur le corridor Dakar-Bamako. Aussi, il  a regretté que cette situation soit à l’origine de la détérioration du climat  politique et sociale dans les deux pays. Ce qui a  installé chez  les travailleurs du  Dakar Bamako Ferroviaire  une inquiétude  voir un désarroi par rapport à la gestion du passif et de l’actif de la société. Les conséquences ne se limitent pas au niveau des travailleurs : les populations riveraines des rails  sont aussi  victimes. « C’est la raison pour laquelle l’intersyndicale interpelle solennellement les  autorités du Sénégal et du Mali pour une application sans délai du schéma institutionnel conformément à leurs engagements »,  pouvait-on lire  dans le document.

Aussi, l’Administrateur général s’est engagé  à renoncer à la contribution des 20 milliards des deux états en échange il  a  exigé le respect des délais  dans le versement  des salaires des travailleurs. L’intersyndicale a invité  les autorités de la république du Mali à résoudre  le problème  dessalaires, des  travailleurs et à prendre toutes les mesures adéquates pour assurer le paiement régulier  des soldes des travailleurs de la ligne ferroviaire  Dakar Bamako Ferroviaire au Mali.

Abdra 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here