Réhabilitation du chemin de fer Bamako – Dakar : Un goût de made in China

4

Ça y’est, c’est officiel, c’est bien la compagnie étatique et Chinoise, China Railway Construction Corporation (CRCCI) qui se chargera de la réhabilitation de la ligne ferroviaire Bamako-Dakar.

Annoncé à quelques jours d’intervalle , la signature des contrats a eu lieu respectivement le 23/12/2015 pour le Sénégal et ce Samedi 26 décembre 2015 pour le Mali. Grosso modo, c’est la somme de 1500 milliards de Fcfa qui devrait être investit, soit 1,26 Mds de dollars côté Sénégalais et 1,5 Mds de dollars côté Malien. Si ce n’est pas le contrat du siècle ou de la décennie, en tout cas, cela y ressemble fortement.

 Signature d’un contrat pour la réhabilitation de la voie ferroviaire Dakar-Kidira

Il y’a quelques jours, à travers un précédent article publié le 01/12/2015, et intitulé “REHABILITATION DU CHEMIN DE FER BAMAKO – DAKAR : LE RAIL DISONS BLUES”, nous nous interrogions avec vous sur le futur de ce projet et ceci en rapport avec la funeste prise d’otage du Radisson Blu durant laquelle trois haut cadres de la CRCCI furent assassinés.

Aujourd’hui, nous voilà rassurés, le projet avance bien et le lancement du chantier serait même programmé pour début 2016.

Ce sera, espérons-le, la fin de la longue agonie du chemin de fer Sénégalo-Malien. Pour nos deux pays, leurs villes et villages traversés, dont Kayes, la Cité des rails, c’est un vent nouveau qui s’annonce. Car si l’on dit que la route c’est le développement, l’on peut sans nul doute affirmer que le chemin de fer c’est l’émergence.

Parmi les autres bonnes nouvelles, l’impact positif sur l’emploi, au Sénégal, on parle de 20000 postes crées par ce chantier qui devrait durer 4 ans. Au Mali, on peut imaginer qu’il en sera de même. En outre, on affirme côté Sénégalais que 15 % de la valeur des travaux sera confié à des entreprises locales.

Et parmi les autres informations données par le Ministre Malien des Transports, Mamadou Hachim KOUMARE, l’une a particulièrement retenu notre attention. En effet, selon le Ministre, les trains voyageurs circuleront à 100 km/h contre 80 km/h pour les trains de fret. C’est une révélation importante dans la mesure où généralement, en écartement métrique les trains voyageurs ne dépassent pas la vitesse de 90 km/h, la vitesse de 100 km/h semble donc indiquer que le Mali et le Sénégal auraient finalement opté pour un écartement standard des rails (1,435 mm).

Espérons donc que nos deux pays eurent fait le choix de la raison même s’il s’avère un peu plus coûteux.

Et dans 4 ans si Dieu le veut, Kayes ne sera plus qu’à 5 ou six heures de Bamako. Les plages de Dakar ne seront plus qu’à 12 à 13 heures de trains contre plus de 36 heures aujourd’hui. Le futur trafic est estimé à 6 millions de tonnes de marchandises et 2 millions de voyageurs par an.

En attendant de découvrir la maquette du projet, son tracé et tous ses autres détails techniques, c’est le lieu de rendre un nouvel hommage à Zhou Tianxiang, Wang Xuanshang et Chang Xuehui, ces trois haut cadres Chinois de la CRCCI qui ont voulu accélérer la mise en oeuvre de ce chantier titanesque. Aujourd’hui, c’est chose faite et nous ne vous oublierons jamais Inch’Allah.

A Ka
A Ka

Pour les Maliens, ceci doit être l’amorce d’un nouvel état d’esprit, celui du volontarisme, car oui, le développement est possible, à force de travail, de sérieux et de patience. Oui nous devons multiplier les lignes ferroviaires vers l’Ouest, le Sud ou le Nord. Car le potentiel existe.

Et oui, nous pouvons et nous devons nous donner un accès à la mer par le dragage du fleuve Sénégal (100 milliards de Fcfa) notamment, comme déja argué dans un précédent article.

APA

http://malistrategique.over-blog.com/

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Tout juste pour acheminer nos resources vers l'aeroport de Senou. Je ne suis pas contre ces projets "donnant donnant" mais negocions nos contrats comme de vrais dignes fils de ce pays en demandant du respect vis a vis de ces crocodiles. On ne sacrefie pas des mines d'or pour des villas, etudes des enfants a l'etranger, vacances avec les copines ou de villas…etc
    Ou sont nos valeurs et notre dignite ???
    On doit eliminer tous les politiciens maliens et banir cette politique indigne et maudite, dissoudre l'assembler et toutes les structures indignes et malsaines….

  2. Tout juste pour acheminer nos resources vers l'aeroport de Senou. Je ne suis pas contre ces projets "donnant donnant" mais negocions nos contrats comme de vrais dignes fils de ce pays en demandant du respect vis a vis de ces crocodiles. On ne sacrefie pas des mines d'or pour des villas, etudes des enfants a l'etranger, vacances avec les copines ou de villas…etc
    Ou sont nos valeurs et notre dignite ???
    On doit eliminer tous les politiciens maliens et banir cette politique indigne et maudite, dissoudre l'assembler et toutes les structures indignes et malsaines….

  3. C’est la rationalite qui doit guider la croissance et le developpement economiques du Mali.La rationalite implique aussi le realisme.Le partenaire ideal du Mali est la Chine.Cette alliance economique est fondee sur nos relations bilaterales anterieures,faites d’entre-aide et d’amitie.La Chine a assiste le Mali quand les hauts officiels chinois ne pouvaient s’offrir la viande que deux fois par an.Nous devons faire du Mali une nation unie ,un systeme productif national modele,une zone d;attraction et influer sur toute la politique de l’Afrique de l’Ouest.L’integration physique du pays ,prelude de l’integration physique Ouest Africaine doit se poursuivre.Apres le Dakar /Niger,il y aura Conakry/ Bamako.Derriere ces deux projets,les
    complexes siderurgiques et d’alumine et d’aluminium avec l’equipement
    des centres hydroelectriques requis doivent etre envisages et executes.
    Leurs demi-produits seront exportes et utilises dans nos tructures economiques nationales.La combinaison Systeme de transport lourd /et erection des industries intermediaires devra se poursuivre entrainant la
    croissance economique acceleree au Mali,en Guinee et au Senegal.Voila comment un foyer de croissance economique sera cree en Afrique Occidentale ex-francaise et la repetition de ce modele dans le reste de la CEDEAO.

    • @Moulay. Pour appuyer votre opinion, si ce n’est pas la Chine, la France et les anciennes puissances coloniales en général n’accepteront jamais un autre Etat de nous aider, le cas de la Libye sous Khadafi est édifiant!Mais comme le dit l’adage: “Ka sama to i gnè, nkomi tè i gossi”(=avec l’éléphant devant soi, on est protégé contre la rosée matinale).Merci à la Chine et merci à Macky et IBK d’avoir osé donner ce marché à la Chine qui elle n’a pas peur de nous aider à nous développer. Merci aussi à la France de nous avoir laissé en héritage, ces chemins de fer même s’ils avaient été construits par les travaux forcés!Espérons que désormais, le patriotisme des dirigeants d’aujourd’hui primera sur l’égoïsme et le manque de patriotisme dont sont animés beaucoup d’entre nous. 😉

Comments are closed.