Transporteurs routiers : Suspension du mot d’ordre de grève

0

Les transporteurs ont suspendu hier la grève de 72 heures qu’ils ont entamé, mardi dernier sur l’ensemble du territoire national. Ce mouvement visait à protester contre le nouveau mode de paiement des frais de péage. Les discussions entre le Gouvernement et les grévistes n’ayant pas permis de trouver un compromis.

Cette grève concerne tous les transports urbains interurbains et internationaux et sur l’ensemble du territoire national. « Tous les secteurs de transports : les Sotrama, les taxis, les cars, les gros-porteurs, les camions benne, sont concernés. La grève doit être observé les 23, 24 et 25 mars. La négociation n’a pas été tellement ouverte», déclare ChakaDuakité, vice-président du syndicat des transports urbains, interurbains et internationaux du Mali. Le syndicaliste regrette que le gouvernement ne prend pas leurs revendications au sérieux. Il menace donc de déposer un autre préavis après cet arrêt de travail.

La cessation de travail des transporteurs inquiète la population.« C’est une grande souffrance pour nous, parce qu’il est impossible pour nous d’accéder au marché sans transports en commun », déplore cette dame. Avant d’ajouter « nous demandons aux autorités de prendre toutes les mesures pour trouver une solution au problème».

Aussi bien que les clients, des conducteurs aussi regrettent que cette grève n’ait pas pu être évitée. « Il y a des inconvénients sur nous, car le temps que nous passons sans rien faire, cela est une perte pour nous. Mais nous n’avons pas le choix, », se désole ce conducteur de taxi. Un autre collègue chauffeur renchérit « la grève est une souffrance, pour tous les Maliens, précisément pour nous les chauffeurs. Parce que nous vivons de ce travail». Tard dans la nuit du mardi nous avons appris que les syndicats ont suspend leur mot d’ordre de grève suite à de nouvelles médiations. Les négociations devraient reprendre hier dans la journée.

.

Source: Studio Tamani

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here