Mise en place des responsables de classe à l''ENA : La crise scolaire se termine par un coup de feu

0

Le bureau AEEM de l”ENA a averti que, si jamais son Secrétaire général et ses 5 compagnons ne sont pas libérés, qu”il va commencer à poser des actes.

Cela fait plus de deux mois qu”une crise aigüe couve à l”ENA par rapport à la mise en place des responsables des classes. Cet exercice a été, malheureusement, perturbé par l”intrusion d”une vingtaine de membres de l”ancien bureau et s”est terminé par un coup de feu.

Selon les informations reçues sur place, le comité légal au sein de la faculté avait mis en place une commission d”organisation qui est habilitée à mettre en place les responsables des classes.

Celle-ci avait donc décidé de procéder à la mise en place des responsables de classes hier lundi, un exercice qui devrait normalement avoir lieu deux mois plus tôt mais qui a été suspendu par l”AMSUNEM pour essayer d”aplanir la crise entre le nouveau bureau que dirige Ousmane S. Diarra et le bureau de la transition. La mise en place a donc été compromise aux environs de 10 hures par l”intrusion d”une vingtaine de membres de l”ancien bureau donnant ainsi lieu à de sérieuses échauffourées.

Pour échapper aux étudiants en furie, à un individu qui a déjà terminé et dont la présence ne s”explique plus à l”ENA, a dû tirer un coup de feu avant de vider les lieux.

Ce que les étudiants ne comprennent pas, c”est qu”il y avait une escouade de policiers qui n”a pas levé le petit doigt au moment des faits.

C”est de retour de Badalabougou où il s”était rendu avec les membres de son bureau pour designer les responsables des classes que Ousmane et cinq de ses collègues ont été interpellés par la police.

Pierre Fo’o MEDJO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER