Déclaration du Premier Ministre à l’ouverture de la Rencontre de haut niveau sur la gestion de la crise de l’école malienne, ce matin à la primature.

4

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Dr. Boubou CISSE, à l’entame de ses propos, a remercié l’ensemble des participants pour avoir répondus à son appel afin de trouver des solutions pertinentes pour sauver de l’école malienne.

Dans sa déclaration introductive, il ferra appel aux ressorts culturels de la nation malienne et à la conscience collective de l’ensemble des acteurs.

« Je pense que chacun ici est conscient que notre pays, notre cher Mali, traverse une zone de turbulence. C’est une période pendant laquelle certains faits et gestes pourraient faire douter de la solidité du Mali en tant qu’Etat, même en tant qu’Etat-Nation. C’est un doute que nous devons chasser, en puisant dans le fond de nous-mêmes, pour faire vibrer le sentiment d’appartenance au Mali, ce sens patriotique qui a permis à nos ancêtres de créer l’Empire du Mali, au Père de l’indépendance de nous délivrer de l’emprise du colonialisme et d’acquérir notre indépendance, et aujourd’hui à nos vaillants soldats de protéger l’intégrité de notre territoire au risque de leurs vies » a déclaré le Premier Ministre.

Permettre aux enfants maliens de retrouver les chemins de l’école est une impérieuse nécessité pour donner une nouvelle impulsion à l’école malienne.

« Chacun ici sait que ce qui est important ce n’est pas de sauver l’année scolaire mais bien de sauver l’école malienne. Mais il est difficile de sauver l’école malienne s’il n’y a pas d’écoles. Donc il est important de permettre à nos enfants de reprendre le chemin de l’école pour que la discussion sur l’impulsion du système éducatif et le sauvetage de l’école malienne s’articulent sur le réel » termine le Premier ministre.

Primature du Mali

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. AL MARHOUM tonton Abdoulay Soumare qui a consacre' toute sa vie professionnelle a' l'enseignement de Gao a' Nioro,

    Primature, “…. pour avoir reponduS….”!!!!!!!!!!!!!!!!! La lettre S n’a pas de place ici! Faut-il ouvrir une ecole de…. grammaire a’ la primature? RIRE!!!!
    Je suis educateur et ce sujet m’interesse. Je suis un pere, un enseignant et un administrateur de
    l ‘Education. Je peux voir la crise dont nous parlons a’ partir de plusieurs angles! On s’inquiete de l’anne’e blanche. Mes amis, pour les enfants des pauvres, les anne’es sont blanches depuis le jour ou’ les gouvernants ont decide’ de reorienter une partie du maigre budget de l’education pour financer les ecoles prive’es. To make a long story short, je conseillerais les actions suivantes pour la renaissance de l’Education au Mali:
    1- L’etat malien doit immediatement arreter son financement des ecoles prive’es. Je suis capitaliste et je vis dans un systeme capitaliste. Je ne suis pas contre le capitalisme mais je suis contre l’anarchie et les detournements massifs des ressources destine’es a’ l’education de nos enfants.
    2- Investir dans la construction de nouveaux etablissements scolaires et la reconstruction des anciens etablissements pour qu’ils soient adapte’s a’ recevoir les technologies nouvelles qui sont devenues une obligation pour eduquer nos enfants dans ce monde du 21e siecle.
    3- Decentraliser carrement le departement de l’Education: La gestion des ecoles doit etre une responsabilite’ des dirigeants locaux. Ce sont eux qui doivent recruter tout le personnel qui travaille dans le secteur de l’education au niveau de leurs regions respectives.
    4- Le corps enseignant doit etre reforme’. Les vieux enseignants doivent etre encourage’s a’ aller a’ la retraite. Les jeunes enseignants doivent beneficier d’une formation de 80 heures par anne’e scolaire pour discuter et echanger les ide’es a’ propos de la profession et des techniques/technologies necessaires pour enseigner nos enfants.
    CHAQUE GRANDE VILLE MALIENNE DOIT AVOIR UN INSTITUT POUR LA FORMATION DES MAITRES, DES INSPECTEURS PEDAGOGIQUES ET DES DIRECTEURS D’ECOLE.
    Les relations sexuelles entre les enseignants et les eleves doivent etre INTERDITES. Les enseigants qui entretiennent des relations sexuelles avec leurs eleves doivent etre renvoye’s du corps et jete’s en prison.
    5- LES SALAIRES DES ENSEIGNANTS DOIVENT LEUR PERMETTRE DE JOINDRE LES DEUX BOUTS! J’ai une bonne ide’e du budget malien et je suis au courant des nombreuses depenses exige’es par la crise qui secoue notre faso mais cela ne peut pas etre une raison valable pour sacrifier le corps enseignant. Je tends a’ croire que le Mali peut offrir le meme salaire que la RCI et le Gabon offrent a’ leurs enseignants. Je sais que certaines personnes me diront que le Mali ne peut pas offrir un salaire mensuel de 500 000 FCFA a’ chaque enseignant. Je leur dis QUE C’EST BIEN POSSIBLE D’OFFRIR UN TEL SALAIRE A’ CHAQUE ENSEIGNANT. C’est une question de bonne gouvernance et de volonte’!!!! IL SUFFIT DE DECENTRALISER POUR CONSTATER QUE C’EST POSSIBLE!
    Just think out of the box!

  2. Je ne suis pas surpris par ce énième discours vide de sens. Si c’est le rappel historique du passé qui va nourrir les gens, vous vous trompez. Le problème est bien connu. Vous avez de l’argent, payez les enseignants et mettez-les dans leurs droits et c’est tout. Tout redeviendra normal. Voilà, entre autres, les conséquences de toute la gabegie financière opérée pendant l’élection présidentielle par les achats de conscience. Ce n’est qu’un début car la devise au Mali semble être : tu n’as rien, tu n’es rien. Et tout le monde l’a compris. Un point, c’est tout.

  3. Erratum ;

    Il est surtout important que nos Gouvernants arrêtent de saboter la scolarité des enfants Maliens. Les enfant dont les Parents ont des moyens, vont dans les écoles privées.
    Parce que, ils ont du mal caser tous ceux qui sortent diplômés. Leur trouvaille…, c’est d’empêcher les jeunes d’arriver au Lycée et plus tard, accéder aux Universités. Aussi pare ce que dans les Université il n’y a pas assez de places. Justement…, il faut en créer quand il n’y en a pas assez… !
    Ils n’ont pas de structures d’accueil suffisantes pour recevoir des milliers de Lycéens et d’Etudiants. Alors, ils préfèrent les bloquer par une non satisfaction des doléances des syndicats d’Enseignants qui se traduit immanquablement par des grèves à répétitions ou des grèves à durées illimitées. Au bout du compte…, on se retrouve avec une année blanche où les enfants sont restés livrés à eux même. Après on s’étonne que ceux qui sont en âge, abandonnent, soit pour aller risquer leur vie dans les mines artisanales d’or, quant d’autres au péril de leur vie préfèrent traverser le Sahara et la Méditerrané dans l’Espoir d’atteindre les Côtes Européennes…
    L’Education par l’Ecole de nos enfants, devrait aussi être une préoccupation pour l’Union Européenne. Les Gouvernants Européens ont intérêt à aider les pays du Sahel pourvoyeurs de migrations clandestines vers l’Europe. Plus nos Diplômés trouvent des emplois en Afrique moins ils seront tentés par une aventure périlleuse. Plus nos enfants arrivent à étudier dans de bonnes conditions, moins ils seront tentés par l’abandon scolaire qui se traduit par la tentation d’émigrer…

  4. Il est surtout important que nos Gouvernants arrêtent de saboter la scolarité des enfants Maliens. Les enfant dont les Parents ont des moyens, vont dans les écoles privées.
    Parce que, ils ont du mal caser tous ceux qui sortent diplômés. Leur trouvaille…, c’est d’empêcher les jeunes d’arriver au Lycée et plus tard, accéder aux Universités. Aussi pare ce que dans les Université n’ont pas assez de places. Justement…, il faut en créer quand il n’y en a pas assez… !
    Ils n’ont de structures d’accueil pour recevoir des milliers de Lycéens et d’Etudiants. Alors, ils préfèrent les bloquer par une non satisfaction des doléances des syndicats d’Enseignants qui se traduit immanquablement par des grèves à répétitions ou des grèves à durées illimitées. Au bout du compte…, on se retrouve avec une année blanche où les enfants sont restés livrés à eux même. Après on s’étonne que ceux qui sont en age, abandonnent, soit pour aller risquer leur vie dans les mines artisanales d’or, quant d’autres au péril de leur vie préfèrent traverser le Sahara et la Méditerrané dans l’Espoir d’atteindre les Côtes Européennes…
    L’Education par l’Ecole de nos enfants, devrait aussi être une préoccupation pour l’Union Européenne. Les Gouvernants Européens ont intérêt à aider les pays du Sahel pourvoyeurs de migrations clandestines vers l’Europe. Plus nos Diplômés trouvent des emplois en Afrique moins ils seront tentés par une aventure périlleuse. Plus nos enfants arrivent à étudier dans de bonnes conditions, moins ils seront tentés par l’abandon scolaire qui se traduit par la tentation d’émigrer…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here