FMOS-FAPH/USTTB : L’élection du secrétaire général du comité AEEM de plus en plus violent

0

Le mercredi 17 juillet 2019 a eu lieu l’élection du secrétaire général du comité Aeem. À l’issue des votes, Lassine Diallo dit Pheno de la coalition RASSUIRE fut gagnant avec 2 821 voix contre 2 365 voix pour Makan Sissoko dit Perba de la coalition BA.R.EX. Cependant, à l’analyse de la situation, ce qu’il y a lieu de retenir, est que nos étudiants futurs médecins et pharmaciens doivent se ressaisir pour éviter le pire. 

 En effet, après la démission du comité Aeem qui était dirigée par Hamidou Diakité, une commission électorale indépendante (CEI), composée essentiellement des membres des bureaux des différentes communautés religieuses a été mise en place pour l’organisation d’une élection libre et transparente.

 

Les 6 états-majors que comptent les deux facultés, ont créé  entre eux des alliances pour soutenir les deux candidats désignés. Il s’agit notamment de Lamine Diallo dit Pheno et Makan Sissoko dit Perba. En effet, dès le lendemain de la démission du comité sortant, les  différents états-majors alliés, ont chacun organisé leur rentrée syndicale pendant laquelle, les coalitions et les noms des candidats ont été portés à la connaissance de l’ensemble des étudiants.

 

Ainsi, il y a eu deux tendances, d’une part, l’état-major les BÂTISSEURS, la RENAISSANCE CONVERGENCE SYNDICAL et l’EXPÉRIENCE SYNDICALE se sont donnés la main pour soutenir le candidat Makan Sissoko dit Perba. D’autre part, le RASERE, l’ALLURE et le PAREIN ont formé une coalition dont le candidat était Lamine Diallo dit Pheno.

 

Rappelons qu’à la veille de l’élection, à partir de minuit, s’est tenu le débat du face à face entre les deux candidats. L’occasion était opportune pour chacun d’eux d’expliquer aux étudiants les grandes lignes de leur projet et sa mise en œuvre, une fois élu à la tête du comité Aeem.

 

Par ailleurs, il faut avoir le courage de dénoncer le comportement peut orthodoxe de certains étudiants  des deux clans qui s’adonnaient à des vulgarités inouïes. Il s’agit notamment de ceux qui s’adonnaient à des injures de pères et de mères la nuit du face à face et de ceux qui se sont permis de saccager la chambre E1-9 au lendemain des élections. Qu’ils sachent que leurs comportements ternissent l’image de leurs facultés respectives.

 

Dans nos futures parutions, nous accorderons une interview au tout nouveau patron du comité Aeem de la FMOS-FAPH, pour permettre à nos lecteurs de mieux le connaitre. En attendant, la rédaction du journal ‘’Le Confident’’, lui souhaite un excellent mandat.

 

Drissa Kantao

 

FMOS-FAPH/USTTB : Entre les perdants et le nouveau comité Aeem, qui a saccagé les produits pharmaceutiques de la chambre E1-9 ?

 

Seulement 24 heures après les élections qui ont permis d’élire Lamine Diallo dit Pheno, la chambre E1-9 qui était habitée par des opposants au tout nouveau clan dirigeant du comité Aeem a été saccagée. Pourtant, ladite chambre contenait des produits pharmaceutiques qui devaient servir à prendre en charge les cas d’urgences, surtout en cette période d’examen. Après avoir été informé de la situation, nous avons voulu chercher à en savoir davantage. Sauf qu’au lieu de s’assumer, les deux camps s’accusent mutuellement. En tout cas, même si nous ne saurions situer les responsabilités, il convient de dire que cet acte barbare et ignoble ne profite à personne.

 

Selon la version rapportée au journal ‘’Le Confident’’ par le coordinateur de l’expérience syndical, Alassane Mahamar Maiga, il s’agit bien des proches de Lamine Diallo dit Pheno qui seraient à la base de cet acte de violence. ‘’Il y a de cela 3 semaines que les états major : Bâtisseurs, Renaissance et l’expérience syndicale, qui étaient au pouvoir, ont eu l’initiative de mettre en place un dépôt de médicaments avec consultation et traitement gratuits pour l’ensemble des étudiants de nos deux facultés. Cela est d’une grande nécessité, surtout en ce cette période de révisions ou les étudiants tombent fréquemment malades’’, a-t-il mentionné. Et d’affirmer qu’ils ont été très déçus de constater que sans même penser aux souffrances des étudiants, que les nouveaux gagnants de l’élection ont détruit tout ce qu’ils ont bâtis pour atténuer la souffrance des étudiants. S’adressant aux étudiants qui n’ont pas voulu de la continuité, il dira que la coalition BA.R.EX les avaient prévenu et que cet acte de violence, n’est que le début du commencement. Pour finir, il a dit avec insistance que la santé est un droit pour tous.

 

Contrairement à son prédécesseur, Kalilou Niaré membre de la coalition RASSUIRE, qui a gagné l’élection, dira que la chambre E1-9 a belle et bien été saccagée par les perdants et non les proches de Lamine Diallo dit Pheno. ‘’Je suis consterné par les fausses accusations dont nous faisons l’objet. Étant des futurs cadres de la santé de notre nation, on ne peut pas se permettre de commettre de tels actes comparables pour moi à un meurtre, car priver les patients de médicaments revient à les tuer’’, a-t-il fait savoir, visiblement en colère. Selon Kalilou, sans aucune preuve, les perdants se permettent de les diffamer en essayant de souiller leur réputation. ‘’Ils veulent nous mettre les étudiants à dos avant même le début de notre mandat. Leur problème c’est juste qu’ils sont des mauvais perdants, n’ayant pas pu digérer leur défaite ils nous calomnient’’, a-t-il fait savoir. Il dira que l’année dernière, quand la coalition BA.R.EX a eu le pouvoir, que le jour même de la proclamation des résultats, qu’ils les ont blessés, frappés…, mais qu’ils n’ont rien dit. ‘’Dieu faisant bien les choses on a eu le pouvoir cette année, on ne les a pas chassés de la faculté et notre général les a mêmes dit de rester dans les QG jusqu’après les examens. Tout pour dire que nous sommes incapables de commettre de tels actes. Un leader ou un aspirant leader se doit d’accepter sa défaite d’apprendre de ses erreurs et de s’améliorer en conséquence et non de diffamer ou calomnier son adversaire. Mais le temps est le  meilleur juge et il jugera j’en suis sûr et certain’’, a-t-il conclu.

 

Il a été réconforté dans ses propos par Saddam, qui affirme que le général Lamine Diallo dit Pheno dès son élection, aurait demandé aux siens de ne jamais faire preuve de violence.

 

Drissa Kantao

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here