Ouverture du sommet sur la transformation de l’éducation à l’ONU : Des communications sur fond de témoignages et d’interpellations

0

Le sommet mondial sur l’éducation est organisé en marge de la 77ème session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies. La Ministre de l’Education Nationale, Madame Sidibé Dédéou Ousmane a représenté le Président de la transition, Chef de l’Etat, Colonel Assimi Goïta à cette rencontre mondiale. Dans sa déclaration, le gouvernement du Mali s’engage à prioriser ses politiques, actions et financements , la prise en charge efficace des enfants à besoin éducatifs spéciaux, des enfants vivants avec un handicap, des enfants habitant en zone rurale ainsi que les enfants de familles pauvres.
Développer l’enseignement à distance, enclencher le processus de l’excellence scolaire ou encore augmenter la part de l’éducation dans les dépenses publiques tout en mettant en œuvre des financements innovants entre autres.
Des chefs d’Etat et plusieurs acteurs oeuvrant dans le domaine de l’éducation se sont succédés toute la journée, à la tribune des Nations Unies. Plusieurs discussions sur l’amélioration de l’éducation dans le monde étaient aussi au menu de cette journée dont la transformationde l’éducationpour les réfugiés, les personnes déplacées ou en situation de crise. L’accent a été aussi mis sur le fait que les États doivent avoir des politiques d’inclusion et des programmes ponctuels.
Dans son message, le Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guterres a rappelé l’initiative giga qui vise à mettre toutes les écoles en ligne tout en développement des contenus. Il est important d’augmenter le budget à l’éducation et son financement doit être la priorité des gouvernements afin
d’assurer une éducation de qualité pour toutes et tous, a-t-il ajouté.
Améliorer l’éducation des enfants vivant dans des pays à revenu intermédiaire.
Les enfants ne pouvant pas lire une histoire simple devrait terrifier le monde.
L’éducation de qualité et l’apprentissage devraient atteindre les autres objectifs de développement a noté M. Guterres.
Des mesures urgentes et nécessaires doivent être adoptées par les dirigeants et l’inclusion numérique doit intégrer le système éducatif afin d’intégrer le nouveau paysage a martelé Madame Audray Azulay, Directrice Générale de l’UNESCO.
Il est important d’accompagner les états membres car 400 millions d’enfants sont privés d’écoles dans le monde.
Et cette année 234 millions d’enfants sont privés d’écoles, a rappelé Madame Azulay.
Il est urgent collectivement d’inverser cette tendance a-t-elle conclu.
Toutes choses contenues dans le futur de l’éducation publié par l’UNESCO en 2018.
Après le discours d’ouverture, les travaux sur la transformation de l’éducation se sont poursuivis dans la salle 4 du siège des Nations Unies où la Ministre était accompagnée de sa délégation et de quelques membres de la délégation permanente du Mali auprès de l’ONU.

Le Sommet sur la transformation de l’éducation est une initiative clé du programme commun lancé par le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, en septembre 2021.
Convoqué par le Secrétaire général à l’occasion de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations unies, ce sommet a pour objectif de placer l’éducation au premier rang de l’agenda politique mondial, de mobiliser l’action, l’ambition, la solidarité et les solutions afin de combler les lacunes d’apprentissage liées à la pandémie et de semer les graines nécessaires à la transformation de l’éducation dans un monde qui évolue rapidement.
« Les systèmes éducatifs doivent s’adapter à l’évolution des compétences nécessaires dans le monde professionnel, avec un apprentissage plus centré sur l’étudiant, plus connecté, plus dynamique, plus inclusif et plus collaboratif, pour permettre à la créativité de s’épanouir », rappelle l’ONU.
CELLULE DE COM-MEN

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here