Commission Électorale Nationale Indépendant : Bah N’Daw met fin au mandat d’Amadou Bah et tous ses collègues

6

Surprise fut grande hier mardi  matin au siège de la Commission Électorale Nationale Indépendant (CENI), en apprenant la fin de mandat des commissaires par les responsables du  gouvernement de la transition. 

-maliweb.net- Au moment où les commissaires de la CENI s’apprêtaient à tenir leur réunion hebdomadaire hier mardi le 02 février 2021, un courrier urgent et confidentiel  du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation est parvenu au Président de la Commission Amadou Bah   à travers le bordereau d’envoi N°2021 /0020/MATD-SG. C’est ainsi qu’Amadou Bah et ses collègues commissaires ont été informées de la dissolution de la CENI.

Dans le bordereau d’envoi, il est désigné ainsi ‘’BEN° 0078 / SGG du 22 janvier 2021 transmettant le décret n°2021-0003/PT-RM du 08 janvier 2021 portant abrogation du Décret n° 2017-0214/P-RM du 13 mars 2017 portant nomination des membres de la Commission électorale indépendante. Signé par le Président de la Transition Bah N’Daw, le Pm Moctar Ouane, les ministres Lieutenant- colonel Abdoulaye Maiga et Alousséni Sanou.

Aujourd’hui, il y’a deux choses qui expliquent  la dissolution de la CENI par les autorités de la transition probablement avec l’avènement de l’organe unique de gestion des élections ou à cause de la création de la cellule d’appui aux élections créée par décision du Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation Lieutenant- colonel Abdoulaye Maiga. En plus à ce que nous sachions aucun grief n’a été notifié au Président de la CENI par rapport à cette dissolution. Peut-être, le Gouvernement de la Transition veut  se focaliser sur les recommandations du Dialogue National Inclusif.

Un problème demeure avec la dissolution de la CENI qui nous interpelle  est celui des arriérés de paiement des indemnités des démembrements de la CENI. Aussi le paiement des charges sociales du personnel de la CENI nationale recruté sur contrat individuel. L’Etat mettra t’il ses travailleurs dans leurs droits.

Bokoum Abdoul Momini/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. LE PROBLÈME DE LA RELANCE DES ACTIVITÉS DE LA LIGNE FERROVIAIRE N’A JAMAIS ÉTÉ UN PROBLÈME AU MALI. LE SUPERBE MINISTRE MAKAN FILY DABO A LA BONNE FOI DE CETTE RÉHABILITATION FERROVIAIRE.
    MAIS JE VOUS DIS ET JE VOUS LE REDIS; LES CHEMINOTS MALIENS VONT RÉDUIRE À NÉANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DE LA RÉGIE. ET LA POLICE SPÉCIALE AVEC SES AGENTS AJOUTÉES DES AGENTS DE GARDE VOITURE ; DES CONTRÔLEURS BREF SUR TOUTE LA LIGNE DES ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES TOUT LE MONDE TIRE SA PART À CHAQUE DÉPART ET ARRIVÉE DES TRAINS (MARCHANDISES ET VOYAGEURS ). COMMENT LA RÉGIE DES CHEMINS DE FER DU MALI POURRA SURVIVRE LONGTEMPS. JAMAIS ET JAMAIS DE LA VIE.
    LE SUPERBE MINISTRE MAKAN FILY DABO FERA UN EXCELLENT BOULOT EN RELANÇANT LES ACTIVITÉS FERROVIAIRES ; MAIS DANS 5; 10 OU 15 ANS D’ACTIVITÉ ON VERRA.
    JE CONNAIS TROP LA RÉGIE. JE SUIS NÉ À CÔTÉ, GRANDIT ET FAIRE MES ÉTUDES SUPÉRIEURES D’INGÉNIEUR . C’EST TRÈS TRÈS DIFFICILE DE REDRESSER CETTE STRUCTURE FERROVIAIRE. MAINTENANT JE SUIS À TITIBOUGOU ET JE SUIS DE TRÈS PRÈS LES ÉVOLUTIONS DE CETTE ENTREPRISE FERROVIAIRE.
    SURTOUT ET SURTOUT LES CHEMINOTS ONT PASSÉ CES DERNIÈRES ANNÉES DANS LA GALÈRE ; À LA REPRISE DES ACTIVITÉS ÇA SERA LE SAUVE QUI PEUT. JE NE PENSE PAS SI CETTE ENTREPRISE FERA LONG FEU APRÈS. MAIS JE VOUS DIS LA RÉALITÉ. WAIT AND SEE. PRIONS LE BON DIEU TOUT SERA MIS DANS L’ORDRE. AMEN AMEN YARABI.

  2. Quand l’Etat prend une telle responsabilité, il a l’obligation de s’assumer. Les salaires et indemnités échus seront versés( mais quand?). Lex dura lex de même pour les députés de la défunte Assemblée.

    • Doux reves et nous demandons a Ba Ndaw de continuer son travail et ne pas ecouter Ancar qui doit etre un des Deputes choisis par Boua le ventru IBK!

  3. I certainly hope Transitional Government timely fulfill all of its obligations to members of CENI so that it is properly bought to end in honorable manner. Government as doing need eliminate sit on your ass do nothing positins to use funds to create more jobs that contribute to physically upgrading living conditions pls maintaining those upgrades in living conditions. We need root laziness plus money for doing nothing jobs out to be replaced with jobs of essential work. Thereof is thrift plus productive government that do more of what we need done at lesser cost Thereto upgrading quality of living for less.
    Those worthy of work will create or/ plus find worthwhile new jobs that help move development forward in Mali.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here