Élections : Tiéman Hubert à Ségou et à Tominian pour lancer officiellement la campagne électorale de l’Udd

Tiéman Hubert Coulibaly, président de l’Union pour la démocratie et le développement (Udd), a procédé au lancement de la campagne pour les élections communales du 20 novembre 2016 à Ségou et les législatives partielles à Tominian, lors d’un meeting dans ces localités.

0
Ministère de la défense : -Encore mort de deux recrues -Des enquêtes en cours
Tieman Hubert Coulibaly,

Tiéman Hubert Coulibaly, président de l’Union pour la démocratie et le développement (Udd), a procédé au lancement de la campagne pour les élections communales du 20 novembre 2016 à Ségou et les législatives partielles à Tominian,  lors d’un meeting dans ces localités. L’objectif de ce meeting électoral était de réitérer son soutien indéfectible aux candidats, militants et sympathisants de l’Udd pour les municipales du 20 novembre prochain dans la commune urbaine de Ségou, dans la commune rurale de Pélengana et dans le cercle de Tominian pour les législatives partielles. C’était du 11 au 12 novembre 2016.

C’est dans une ambiance euphorique que les candidats, militants et sympathisants de l’Udd dans la commune urbaine de Ségou, dans la commune rurale de Ségou-Pélengana et dans le cercle de Tominian, ont accueilli leur président.

Cette visite de deux jours du président de l’Union pour la démocratie et le développement (Udd), Tiéman Hubert Coulibaly, dans la région de Ségou, fut une visite fructueuse au cours de laquelle s’est tenu un meeting de taille, d’abord dans la commune urbaine de Ségou, dans la commune rurale de Ségou- Pélengana et dans le cercle de Tominian pour les législatives partielles du 4 décembre prochain.

Au cours du son meeting dans la commune urbaine de Ségou et dans la commune rurale de Ségou-Pélengana, le président Coulibaly a respectivement lancé la campagne pour les élections électorales du 20 novembre 2016. En effet, dans la capitale des Balanzans (Ségou), le président de la Section régionale du parti Udd, Bréhima Silimana a demandé à ses candidats pour la commune urbaine de Ségou de faire tout pour gagner cette élection communale du 20 novembre 2016. Avant d’ajouter qu’ils promettent au président Hubert la victoire, au soir de ce 20 novembre. À l’en croire, l’Udd va gagner au moins 10 mairies dans le cercle de Ségou.

«Tiéman Hubert Coulibaly est un espoir pour le Mali. Il est intelligent, travailleur et en plus, c’est un vrai patriote, car il a œuvré pour son pays pendant qu’il traverse une crise sans précédent. Le Mali peut compter sur lui dans les jours à venir», a-t-il rassuré.

En outre, la tête de liste de l’Udd pour la commune urbaine de Ségou, Madani Samba Niang, a invité les militants à sortir massivement pour élire l’Udd le 20 prochain à la mairie de Ségou. Selon M. Niang, depuis des années, la mairie de la commune urbaine de Ségou est tenue par des maires qui n’ont aucune considération pour les populations.

Dans la commune rurale de Ségou-Pélengana, c’était le même exercice. Mais, la particularité dans cette commune voisine de Ségou est que la maire sortante est déjà de l’Udd et elle est candidate à sa propre succession. Après un discours élogieux d’El Hadj Badian Dembélé, 2ème adjoint au maire, devant une population conquise, Mme Diabaté Mamou Bamba, maire sortante et candidate à sa propre succession dévoile, a déclaré : «Pour l’émergence de la commune rurale de Ségou-Pélengana, votez la liste Udd. Pendant mon mandat qui s’achève, j’ai réalisé un bilan à hauteur de souhait. Et j’ai mis l’accent sur tous les domaines dans ma commune, comme : la santé, l’éducation, l’économie, culture, l’eau… Et, quand, si je serai élue cette fois-ci, Pélengana va être comptée parmi les premières communes du Mali».

L’étape de la capitale des Bwa (Tominian) était dans le même registre, c’est-à-dire, les élections. Mais, cette fois-ci, c’était pour le lancement de la campagne des élections législatives partielles dans la circonscription électorale du cercle de «Bwatun». En effet, à Bwatun, c’est une candidate qui est dans la course aux législatives partielles, en remplacement de feu honorable Sadrac Keïta, député élu dans la circonscription de Tominian. C’est Mme Dembélé Mariam Diassana qui porte le flambeau du parti de l’Union pour la démocratie et le développement (Udd). Selon elle, la mobilisation massive qu’elle a vue pendant le lancement de cette campagne législative, la rassure à nouveau de la victoire, dès le 1 er tour, le 4 décembre prochain aux partielles.

«Je ne me suis pas présentée moi-même, mais j’ai été plutôt choisie par les populations du cercle de Tominian. Pour les populations, le parti idéal pour gagner ces élections partielles est l’Udd. Je compte sur tous les militants de l’Udd de Tominian pour qu’ils sortent massivement le 4 décembre prochain pour faire un bon choix électoral qui est l’Udd», a-t-elle lancé.

Notons que, partout où la délégation du parti est passée, le président Hubert a assuré son engagement et son soutien aux différents candidats.  Avant de dire qu’il a été même surpris de la masse de ses candidats dans les différentes localités visitées. Il a aussi encouragé tous ses candidats de tout mettre en œuvre pour combler les attentes de leurs populations.

«Ce que j’ai vu au cours de ce meeting de lancement de campagne est impressionnant. Mais je voudrais que ces masses soient des électeurs pour le parti et qu’ils fassent un vote utile pour le parti Udd. Je suis maintenant confiant que mes candidats vont gagner dans les différentes communes. En réalité, toutes les populations de ces trois localités visitées sont à saluer pour leur accueil auguste à ma personne», a-t-il souligné.

Rappelons que de Ségou à Tominian, tous les militants, sympathisants et candidats du parti de la sauterelle blanche, ont répondu à l’appel du président Hubert. Et une visite de courtoisie aux notabilités des différentes localités a mùarqué ce voyage du président Coulibaly.

Ousmane DIAKITE/Stagiaire

Envoyé Spécial   

 =================

Moriba Dabo dit Maurice au lancement de la campagne de l’Alliance Fare-Jamaa :

«Notre liste apportera le changement nécessaire pour l’émergence de la commune III»

Moriba Dabo dit Maurice est tête de liste de l’Alliance Fare-An Ka Wuli-Jamaa en commune III du District de Bamako pour les élections communales du 20 novembre. Le  lancement de la campagne a eu lieu le samedi 12 novembre 2016 au stade Mamadou Konaté. La tête de liste de l’Alliance Fare-An Ka Wuli- Jamaa, Moriba Dabo a beaucoup d’ambitions pour le changement et le développement de sa commune, mais aussi pour l’émergence d’un Mali nouveau.

La cérémonie de lancement de cette campagne s’est déroulée en présence du président des Fare-An Ka Wuli, Modibo Sidibé, et du président du parti Jamaa, Jean Marie Idrissa Sangaré. Jeune ambitieux, Moriba Dabo dit Maurice est un habitant de la commune III. Il est témoin oculaire de la souffrance que subissent les habitants de sa commune  depuis plus de 20 ans. C’est la raison pour laquelle, il s’est lancé dans la politique pour apporter le changement dans la commune.

Dans son intervention au cours du lancement de cette campagne, la tête de listes Fare-An Ka Wuli-Jamaa a fait un bref rappel sur la crise multidimensionnelle que le Mali a connue depuis 2012. Avant de parler de ses motivations à se lancer dans la politique.

Il a indiqué que l’année 2012 a montré les limites de notre démocratie. Selon lui, cette défaillance du pays est due à la mauvaise gouvernance, à la corruption et au mensonge qui ont ramené le pays à un niveau inacceptable. Le déplacement des milliers de jeunes Maliens dans les pays voisins et la suspension de toutes les institutions de la République sont de parfaites illustrations.

Aux dires de Moriba Dabo, cette situation particulière doit servir de leçon à chaque Malien. «C’était l’une de mes motivations à me lancer dans les élections législatives de 2013. En acceptant les leçons du passé, faire de la politique autrement s’imposait à tous. Le changement et l’engagement devenaient notre devise et la nécessité de voir plus loin est devenue une exigence. Cette exigence a donné naissance à l’Alliance Fare-Jamaa pour ces élections municipales de 2016. Partis jeunes, mais solidement ancrés dans nos valeurs, des valeurs de notre Nation, animés par des personnes de référence avec une conviction forte à faire du Mali un pays émergent. Cette liste est caractérisée par ces valeurs porteuses du changement, du renouveau, de la vitalité, du dynamisme et de l’espérance pour les populations de la commune III», a déclaré Moriba Dabo.

Parlant des difficultés des habitants de la commune III, Moriba Dabo a promis d’être à leur écoute. Il a fait savoir aux populations de la commune III ses ambitions pour le développement. Il s’agit, entre autres,  de ramasser les déchets et de construire des dépôts de déchets à certains points stratégiques ; d’équiper chaque famille de poubelle ; de créer et d’entretenir les espaces verts ; de faire un diagnostic de tous les centres de santé de la commune et d’améliorer la mobilité des patients entre les différentes structures sanitaires ; de créer des centres de concertation avec tous les directeurs d’écoles pour prendre en compte leurs occupations dans la gestion scolaire, et apporter du soutien à tous les élèves en classe d’examen.

À cela, s’ajoutent la création d’un Centre de loisir pour les enfants et les jeunes ; d’un conseil de sages avec un budget de fonctionnement ; d’un Conseil communal de jeunes ; d’un réseau local de renseignements afin d’appuyer les forces de renseignement et de sécurité à bien mener leur mission…

Moriba Dabo propose par ailleurs des axes de développement stratégique qu’il va déployer dès le 1er janvier 2017 après son installation à la marie de la commune III. «Nous sommes confiants et déterminés à conduire notre liste à la victoire. Notre liste apportera le changement nécessaire pour l’émergence des territoires communaux en vue de l’émergence d’un Mali nouveau», a-t-il conclu.

Le 4ème vice-président des Fare, Alhousseïni Maïga dit Aba, a, dans son intervention, expliqué la vision de son parti à l’horizon 2030, qui s’articule autour d’une transition générationnelle où il faut donner une place à la jeunesse dans la gestion de leur commune. Il a aussi indiqué que dans la vision des Fare, les populations doivent être impliquées dans la gestion des collectivités locales. Compte tenu de l’insécurité grandissante et de la mauvaise gouvernance au pays, Alhousseïni Maïga a lancé un appel à la population de la commune III à voter pour l’Alliance Fare-Jamaa, pour le développement de leur commune.

Korotoumou KARABENTA/Assan

Commentaires via Facebook :

PARTAGER