Présidentielle 2022 : Le PM maintient la création de l’organe unique de gestion des élections

0

La salle de conférence de la primature a abrité, le jeudi dernier, une rencontre entre le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga et la classe politique. Cette réunion s’est déroulée autour de l’organisation des futures élections envisagée par les autorités de la transition.

Les débats se sont focalisés sur la création de l’Organe unique de gestion des élections. Le Premier ministre a rappelé que le changement intervenu le 18 août 2020 est dû à une crise née au lendemain des élections législatives.” Donc nous devons tirer les leçons”, a t-il déclaré.

Pour Dr Choguel Kokalla Maïga, la réussite de la transition passe par des réformes nécessaires pour redonner l’espoir au peuple malien, surtout l’organisation d’élections crédibles. Le Premier ministre s’est ensuite exprimé sur la question de la mise en place de l’Organe unique de gestion des élections.

Dr Choguel Kokalla Maïga a assuré que cette structure unique chargée des élections va faire son travail , de bout en bout. Il a ajouté que l’administration aura forcément un rôle à jouer dans le processus des élections.

Selon Dr Choguel Kokalla Maïga, il appartient maintenant au Gouvernement , à la classe politique et autres forces vives de déterminer la parcelle d’autorité que chacun doit exercer. Cela  avec comme objectif, qu’a la fin des élections, qu’il ait moins de contestations.

Le temps permettra t-il de mettre en place cet Organe unique de gestion des élections ? En réponse à cette interrogation que plusieurs acteurs politiques se posent, le Premier ministre a affirmé que lorsqu’on est déterminé et qu’on connait la situation de notre pays” on va à la marche forcée”.

Le Premier ministre est convaincu que “nous ferons le nécessaire pour dans le délai…” Mais il reste persuadé que cela doit passer par la concertation et le sens de l’écoute . C’est pourquoi, il a instruit aux ministres de la Refondation de l’Etat et au ministre de l’Administration territorial et à celui délégué auprès du Premier ministre, chargé des réformes politiques et institutionnelles de se concerter régulièrement  et être en concertation permanente avec la classe politique.

Pour le Chef du Gouvernement, le dialogue va rester permanent entre la classe politique et le Gouvernement.

Les partis politiques ont réagi différemment à la question de la création de l’Organe unique de gestion des élections. Certains préfèrent qu’on renforce la CENI pour l’organisation des élections.

En tout cas le dialogue reste ouvert entre les deux parties.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here