Gestion des Ressources en Eaux : La gestion des bassins du Niger et de Sourou au centre des préoccupations

0

Le Partenariat National de l’Eau du Mali, partenaire de la mise en œuvre du Programme d’Appui à la Gire (PCA-GIRE), a réalisé en 2021, une étude portant sur l’Etat des lieux des Comités de Bassin du Bani, du Niger Supérieur et du Sourou, respectivement dans les régions de Ségou, Sikasso et Mopti. C’est dans le cadre de la mise en œuvre de ce Programme National Gire 2019-2020 qu’un atelier national a été organisé, regroupant tous les acteurs autour de l’eau, avec l’appui financier du Programme Conjoint d’Appui à la Gire (PCA-Gire). C’était dans la salle de conférence de l’hôtel Gourma à l’ACI 2000, en présence du représentant du ministre de l’énergie et de l’eau, du directeur de l’hydraulique, Dioro Bocoum, du président du partenariat national de l’eau, le 12 août 2021.

Une étude a fait ressortir que les comités de Bassin du Bani, du Niger Supérieur et du Sourou ne sont pas opérationnels. L’étude a établi leurs forces et faiblesses un besoin de renforcement des capacités des membres du bureau des comités du Bassin et d’autres acteurs et elle a proposé des solutions qui s’imposent afin de recueillir les avis et contributions de tous les acteurs du secteur de l’eau. Dans son intervention, le directeur de l’hydraulique a rappelé l’engagement du Mali, à l’instar de la Communauté Internationale, dans un processus de gestion intégrée des ressources en eau qui se traduit par la reforme de sa politique nationale en matière d’eau, l’élaboration et l’adoption de la loi 02-OO6 du 31 janvier 2002, portant Code de l’Eau en République du Mali ; la création d’organes consultatifs de gestion des ressources en Eau, notamment des Comités de Bassin et de sous Bassins, le Conseil National de l’eau, les Comités locaux de gestion de l’eau, etc. ; l’élaboration et l’adoption d’une politique nationale de l’eau résolument fondée sur les principes et règles de la Gire en février 2006 ; l’élaboration et l’adoption en avril 2008 du Plan d’action national de Gestion Intégrée des Ressources en eau (PCA-GIRE). « Il a également rappelé les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) qui ont recommandé : d’assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous. C’est pourquoi, selon le directeur de l’hydraulique, le ministère en charge de l’Eau a entrepris en 2019, la relecture de la Politique Nationale de l’eau assortie de 04 Programmes nationaux de mise en œuvre afin de s’aligner sur les OMD. Il s’agit entre autres de la création et le fonctionnement d’un cadre institutionnel adapté à la Gire ; de l’unité naturelle de gestion des ressources en eau au niveau du Bassin du Bani et celui de Sourou ; de faire le diagnostic de la non opérationnalisation pour une meilleure gestion des ressources en eau ; de faire l’état des lieux desdits organes », a fait savoir M. Dioro Bocoum, directeur de l’hydraulique. Il a invité tous les acteurs à un débat pour enrichir le rapport et identifier les pistes afin de renforcer les capacités des acteurs des organes créés en vue d’une gestion durable des ressources en eau et cela par Bassin. Il a salué le Royaume des Pays-Bas et la Suède pour leur appui financier ayant permis la réalisation de cette étude à travers le Programme Conjoint d’Appui à la Gire (PCA-Gire).

Fakara Faïnké

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here