Levée de la suspension de l’exploitation du bois au Mali : L’erreur qu’il ne fallait pas commettre

0

Par décision n°0017/MEADD-SG du 31 mars 2021, la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Bernadette  Keïta,a levé la suspension de l’exploitation du bois d’œuvre ou bois de sciage au Mali. Une erreur qu’il ne fallait pas commettre. 

Face à la coupe abusive des arbres au Mali, l’ancien ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, HousseiniAmionGuindo, a pris en mai 2020 une décision courageuse pour sauver le peu de forêts qui restent.

À travers la décision n°0016/MEADD-SG du 27 mai 2020, il a suspendu  les activités d’exploitation du bois d’œuvre ou bois de sciage sous toutes leurs formes jusqu’à nouvel ordre, sur toute l’étendue du territoire national. Une décision qui avait a été largement appréciée.

Mais voilà, la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Bernadette  Keïta a levé la suspension.

En procédant à la levée de la suspension de l’exploitation du bois d’œuvre ou bois de sciage, Mme Bernadette  Kéita, vient de donner le feu vert aux exploitants forestiers qui ne se soucient que de leurs poches.

Pourtant les organisations non gouvernementales ont tiré la sonnette d’alarme sur la disparition de nos forêts à un rythme vertigineux.

La menace est telle que sur les 32 millions d’hectares de forêts au Mali il y a quelques années, il ne reste plus que 17 millions d’hectares aujourd’hui.

En levant la suspension, Mme le Ministre vient de donner carte blanche à des prédateurs forestier. Une erreur qu’elle ne devrait pas commettre. L’avenir nous dira pourquoi ?

F. A

SOURCE: LA PLUME

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here