9ème arrondissement : Des voleurs de véhicules immobilisés!

    0

    Il était 22H30 le vendredi 10 avril dernier quand le pivot d’une bande spécialisée en cambriolage de véhicules, le nommé  Boubacar Camara, a été  surpris en pleine tentative de vol,  par les hommes du commissaire Santigui Kamissoko du 9ème Arrondissement. C’était devant l’hôtel ‘’Maya’’ à Sebenicoro. Son arrestation a permis dès le lendemain samedi 11 avril de mettre la main sur les autres membres de son gang, notamment  Moussa Dembélé et Bourama Diarra.

    N’eut été la perspicacité des agents de police du 9ème arrondissement, rien ne pouvait arrêter ces brigands sociaux dans leurs actions malsaines, même pas le couvre-feu.

    Ainsi, comme lâché par la baraka, Boubacar Camara (le cerveau de cette bande) a été appréhendé en pleine action, c’est-à-dire dans sa tentative de vol d’une voiture devant l’hôtel ‘’Maya’’. Lorsqu’il a été interpellé par les éléments de la brigade de recherche du 9ème Arrondissement, ce danger public était en possession de plusieurs clés de voitures. Toutes les preuves étaient donc réunies contre lui pour le conduire au commissariat, sans autres formes de procès, la queue entre les jambes.

    Selon le commissaire principal  Kamissoko, le présumé voleur Boubacar Camara, avait  dans un  1er temps refusé de parler. Avec l’évidence que M. Camara, voudrait faire du silence un moyen  afin de noyer le poisson dans l’eau, la police a changé de fusil d’épaule, en fixant sa stratégie sur un autre élément du gang du nom de  Boubacar Diarra. Ce dernier, faut-il, le souligner, est un ancien militaire radié des rangs.

    En effet, les limiers des bords du ‘’Woyowouyanko’’ ayant pris échos, que M. Diarra voudrait vendre son véhicule se sont transformés en clients-acheteurs pour poivoir le choper.

    « En essayant de tendre un piège à lui pour acheter ladite voiture, nous lui avons donné un rendez-vous au niveau du monument de la bougie à l’ACI, une fois qu’il nous a démasqué, il s’est enfui » indique le compol Kamissoko.

    L’ancien militaire se croyait s’être tiré d’affaires. Mais, c’était sans savoir que la police du 9ème arrondissement n’avait rien lâché.  C’est ainsi que de fil en aiguille, le faux revendeur de véhicule Diarra a été appréhendé à l’auto-gare des transporteurs de la Guinée. Ce, à la faveur de la force de la teneur des informations de filature des braves éléments de terrain du 9ème arrondissement. Selon nos sources, l’arrestation de cet ancien militaire n’a pas été du beurre à avaler par la police, il aurait fallu des tirs de sommation à l’appui.

    De toute évidence, les éléments du commissaire Kamissoko ont eu raison de s’aventurer dans la capture de Bourama Diarra. Ce dernier une fois dans les locaux du 9ème arrondissement fut un déclic pour pouvoir défenestrer un réseau funeste et bien rodé de voleurs de voitures.

    Interrogé sur l’armature de leur gang, M. Diarra, a fait savoir  qu’ils sont au nombre de 4 personnes, notamment Boubacar Camara, le pivot du gang, lui-même, Moussa Dembélé (qui à son tour a été coincé). Et le 4ème, le tout nouveau d’entre eux (dont nous gardons l’identité sous anonymat) a disparu de la nature, surement après avoir eu écho de l’arrestation de ses amis.

    Cependant, le compol Santigui Kamissoko rassure que les investigations sont toujours en cours pour le mettre hors d’état de nuire.

    Selon nos informations, la perquisition faite chez Boubacar Camara a permis de saisir deux véhicules, tous de marque Mercedes et de trois motos Jakarta volés.

    En attendant, Boubacar Camara et sa bande ont été mis à la disposition du Parquet du Tribunal de la Commune IV le jeudi 16 avril. Le respect de la procédure oblige.

    Mariam SISSOKO

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here