Audiences de la cour d’Assises de Bamako : Pour viol, le tailleur Mamadou Traoré passera 20 ans en prison !

    0

    Né le 15 janvier 1990 à Daoudabougou, un quartier de Bamako, le jeune Mamadou Traoré était tailleur domicilié à Kalanban-coura. Dans une affaire le concernant, il était inculpé de « viol ». À cet effet, lors de l’audience du lundi 31 août de la cour d’Assises, le jeune tailleur de 30 ans a eu droit à 20 ans de réclusion.

    À l’âge jeune, Mamadou Traoré passera un bon nombre d’années en prison. Le fait punissable qui lui est reproché a nécessité la prise d’une telle sanction sévère à son encontre. Dans l’arrêt, dont nous disposons une copie, le natif de Daoudabougou était inculpé de « viol ».Un fait prévu et puni par l’article 226 du Code pénal du Mali.

    L’infraction reprochée au jeune Traoré remonte à 2017.Courant cette date, une certaine Ba Oumou Djiré s’est, en compagnie d’une aide-ménagère, rendue chez le tailleur Traoré. L’aide-ménagère travaillait chez l’oncle de Ba Oumou. À leur arrivée dans la chambre, Mamadou Traoré va commissionner la servante pour rester seul avec Ba Oumou, âgée de 14 ans à l’époque. Comme ils n’étaient que deux dans la chambre, le jeune Traoré  s’est, à lire l’arrêt, tout de suite jeté sur Ba Oumou. Le pire, c’est que Mamadou va contraindre la jeune fille  à avoir des rapports sexuels avec lui.

    « Après l’acte, Traoré fera couvrir Ba Oumou Djiré d’un pagne. C’était pour camoufler le saignement qui ne s’arrêtait pas. Une fois à la maison, Ba Oumou va perdre connaissance », mentionne-t-on dans l’arrêt. À partir du moment où la victime  revient à elle-même, elle dévoile les faits à sa mère qui la conduira directement au commissariat de Police du 11e Arrondissement de Bamako. De là-bas, Ba Oumou sera conduite au centre de santé de référence de la commune V où le certificat médical établi confirmera que la fille a été touchée par le jeune Traoré. Ainsi, il ressort de l’arrêt que Mamadou a, tant à l’enquête préliminaire que devant le juge instructeur, reconnu avoir fait des rapports sexuels avec la jeune fille. Dans le document, il est clair que lesdits rapports ont été consommés sous la contrainte et dans un état de surprise totale de la fille.D’où l’inculpation de l’auteur du « viol ».Dans son audience du lundi 31 août, la cour d’Assises de Bamako a statué sur l’affaire, condamnant Mamadou Traoré à 20 ans de réclusion.

    Mamadou Diarra

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here