DIRE : Plusieurs paysans blessés dans un affrontement

    0

    La gestion douteuse de la Coopérative agricole intégrée de Saouné est à la base de cet affrontement sanglant entre paysans de Diré. Le bilan provisoire est de 15 blessés dont des cas graves.

    Le périmètre irrigué de la plaine de Saouné à Diré est géré depuis plusieurs années par un comité de gestion de la coopérative agricole intégrée de Saouné, présidé par le maire de la ville, Khalil Ibrahim Touré. Durant une dizaine d’années, la gestion douteuse du président du comité a fait grincer des dents les paysans. Le maire ne rend plus compte de la gestion des engrais, des redevances régulièrement payées par les paysans.

    Face à cette confusion, une partie des paysans a demandé des comptes et la mise en place immédiate d’une commission provisoire de gestion de la coopérative agricole intégrée de Saouné. À la demande de certains paysans, le préfet du cercle de Diré a pris la décision N° 2019-028/P.CD du 5 juillet 2019 demandant la mise en place d’une commission de gestion provisoire en attendant un règlement définitif du litige qui oppose les exploitants de la Coopérative agricole intégrée de Saouné. Le chef de secteur de l’agriculture de Diré devrait prendre la présidence de cette commission, mais rien n’a bougé.

    C’est dans ce climat de tension qu’un affrontement violent avec des armes blanches s’est déroulé entre un groupe de paysans mécontents de la gestion de la plaine de Saouné et des membres du comité de  gestion, le lundi 15 juillet dernier. Des paysans en colère et armés de machettes ont décidé de passer à la vitesse supérieure pour chasser les membres du comité de gestion qu’ils jugent corrompus. Selon des sources locales, le bilan provisoire fait état d’une quinzaine de blessés dont des cas graves évacués sur Tombouctou.

    Affaire à suivre

     

    Y. Doumbia

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here