Oumar Diakité Escroquerie sous couverture : Le Commissaire de la 4è compagnie du GMS-MO au cœur des soupçons

    4

    A en croire le dossier d’enquête, dans la journée du 16 octobre dernier, sur la place du « Marché Bomboly » de N’Golonina, en commune II du district, le Commissaire de la 4è compagnie du maintien d’ordre du groupement mobile de sécurité (GMS-MO), Mody Tounkara, aurait été pris en flagrant délit d’escroquerie sous couverture policière, une  escroquerie portant sur la somme de 7 millions de FCFA environ.

    une patrouille de police (photo archive)

    Selon le rapport d’enquête dont nous détenons une copie, cette situation s’est réalisée dès lors que les pions de notre Commissaire ont été surpris par les agents de la Police du 3è Arrondissement en train de protéger les éléments d’une bande de jeux de hasard.

    En effet, le Commissaire de police Mody Tounkara (2è échelon, indice 433) est l’un des policiers qui avait bénéficié des nominations à titre exceptionnel des fonctionnaires de la Police, dans le corps des Commissaires. Il avait été « bombardé » au grade de Commissaire principal, 1er échelon. Toutefois, l’équivalent du grade de notre Commissaire dans l’armée est le galon de Lieutenant. Et si les nominations à titre exceptionnelle intervenues en septembre dernier n’avaient pas été annulées, notre policier en chef porterait, au sein de la Police, le grade de Capitaine de l’armée. Mody Tounkara ne fait guère mystère de ses relations personnelles avec le Secrétaire général du syndicat de la Police, Siméon Kéita, et du chef de l’ex-junte, le Capitaine Sanogo. Aujourd’hui, le tout-puissant Commissaire de la 4è compagnie du maintien d’ordre du GMS voit le ciel lui tomber sur la tête et la terre s’effondrer sous ses pieds et cela, depuis le 16 octobre dernier, au marché de N’golonina, à l’issue de l’arrestation des éléments d’une bande de jeu de hasard (sous sa protection) par la Police du 3è Arrondissement où il s’est vu signifier les gâchis qu’il a commis sur certains marchés du District de Bamako. Il y a aussi les charges qui pèsent sur lui au niveau de la justice suite à une plainte des victimes au niveau du Tribunal de la commune II : escroquerie sous couverture policière portant sur une somme estimée à 7 millions de FCFA. Sous le feu roulant de l’action intentée en justice par les victimes,  le dossier  est aujourd’hui, classé « sans suite », au niveau du Commissariat du 3è Arrondissement. Mais c’est sans compter avec la détermination des victimes qui se sont constituées en partie civile au niveau du Tribunal de la commune II.
    Mais de deux choses l’une : ou le Commissaire de la 4è compagnie du GMS-MO comparaîtra devant le juge pour se défendre, ou il en sera contraint tôt ou tard. Une certitude : les jours de Mody Tounkara à la tête de la 4è compagnie du maintien d’ordre du GMS sont comptés. Et ce n’est plus un secret : irrité par cette escroquerie pour le moins retentissante, les sous-officiers de la Police veulent connaître la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Ils veulent savoir qui a fait et qui n’a pas fait quoi, qui a bouffé quoi ? « L’image du corps de la Police est ternie auprès des populations maliennes. Nous avons du mal à soigner cette image, surtout que les uns et les autres pensent que le poisson pourrit par la  tête. Cependant, il faut commencer par traquer depuis le sommet pour donner l’exemple à la base »,  déclarent-ils. De leur côté, certains hauts responsables de la Police jetés en pâture entendent, eux aussi en savoir davantage sur les raisons qui ont conduit à ce flop magistral. Selon des sources bien introduites, la hiérarchie policière veut  un rapport détaillé sur cette affaire. Très inquiet, dit-on, le Commissaire du 3è Arrondissement imputerait déjà un revers cinglant de cette affaire à certains pions du Commissaire Tounkara au niveau du GMS qui, à en croire nos sources, n’auraient pas associé, du moins, pas suffisamment, les limiers du 3è. Une affaire pilotée de bout en bout par le Sergent de police Dramane Sogoré, sous les ordres de son mentor, le Commissaire Tounkara de la 4è compagnie du maintien d’ordre du GMS, disent nos interlocuteurs.
    Les faits
    D’après le dossier d’enquête, tout débute dans la journée du 16 octobre dernier au marché de N’Golonina. Le Commissaire de la 4è compagnie du maintien d’ordre du GMS, Mody Tounkara, déploie sur le terrain quatre de ses éléments avec, comme chef de file, le Sergent de police Dramane Sogoré. Arrivé sur les lieux, ils s’organisent pour couvrir les initiateurs du jeu de hasard. Comme c’était dans le cadre de la fête de Tabaski, les combinards parviendront à soutirer sur les pauvres femmes et d’autres usagers du marché de N’Golonina une somme estimée à 7 millions environ, comme l’atteste le rapport d’enquête. D’où le-ras-le-bol des populations du quartier de N’Golonina qui  saisissent les limiers de la Police du 3è Arrondissement. Mais avec la détermination de ces derniers à faire la lumière sur toute cette affaire, les complices du coup sont mis au frais. Alors, c’est le sauve qui peut  au Commissariat. Comme la situation prenait une autre tournure, le Commissaire Massoud Arbi, après avoir auditionné les différentes parties, a tout simplement classé l’affaire « sans suite » avant de relaxer les meneurs du jeu de hasard. Auparavant, cette même bande avait eu à opérer successivement le 14 octobre 2012  au marché « Namassa N’Danga » (derrière l’Hôtel de l’Amitié)  et le 15 octobre 2012 dans le « Marché des moutons »,  au quartier « Sans fil », en commune II. Depuis que le Tribunal de la commune II a été saisi de l’affaire, le syndicat de la Police  exige du Commissaire du 3è le classement sans suite de l’affaire. Ce dernier aussi demande à son équipe de monter un dossier bidon pour « noyer » les preuves de cette escroquerie sous couverture policière. Un jeu de « ping-pong » policier, au nez et à la barbe des  populations qui assistent, impuissantes, à la dilapidation des fonds générés par cette arnaque.
    Pour recouper nos informations, nous avons joint au téléphone le Commissaire de la 4è compagnie du GMS-MO, Mody Tounkara. Selon ses explications, les accusations dont il est question sont l’œuvre de ses détracteurs qui ne cherchent qu’à le discréditer. « Il y a beaucoup de choses. Vous pouvez demander. Il n’y a jamais eu d’arrestations suite à une affaire du genre me concernant.  Je suis un homme intègre, et  je vous laisse avec votre confiance…», déclare-t-il. Quant au Commissaire du 3è Arrondissement, Massoud Arbi, à peine avons-nous ouvert la bouche qu’il nous vole dans les plumes en ces termes : «Vous-êtes qui vous ? ». Et comme pour nous renvoyer à notre plume, il nous rappelle à l’ordre : « Si vous avez besoin de mes services, vous venez au Commissariat ». Une certitude : l’affaire dite « d’escroquerie sous couverture policière » va briser des carrières, des rêves aussi. Et ce n’est pas tout, loin s’en faut : à en croire nos sources, des têtes vont tomber.
    Jean-Pierre James

    Commentaires via Facebook :

    4 COMMENTAIRES

    1. CETTE AFFAIRE N EST IMPUTABLE 0 KATI SOYONS HONETTE CELA SE FAIT DEPUIS BELLE LURETTE GRACE AUX LAÏCISME DE NOS DIRIGEANTS DES DERNIÈRES ANNÉES QUAND DES GENS SONT VENUS POUR METTRE FIN A CES PRATIQUES NOUS AVONS PRIS LANGUE(enfin le fdr) AVEC LA CEDEAO ET AUTRES SORCIERS POUR LES BLOQUER PAR CE QUE C EST ÇA LE VRAI VISAGE DU MALIEN DEPUIS.Personne ou tres peu souhaite un changement au mali c’est des mots seulement.

    2. Nous devons voir tous les cas car c’est les policiers qui protègent tous les bandits, les employeurs et les escros du pays.

    3. Si Dieu pouvait on renvoyer Tiekoro Bagayogo (paix a son ame). Avec tous mes respects. Il remettera ces canailles et bon a rien dans la passe cours avec leur quequette entre leurs jambes. Police nationale de merde et dirigeants de merde. Comment le pays va avancer et changer avec des deliquants dans la police, l’armee, la douane etc… Il faut UN nettoyage par qui??? Le peuple je dirai. C’est a nous de se lever et faire le menage.

    4. Comment le pays peut avancer avec de tels individus?

      Une chose est sure la verite les ratrappera tous un a un jusqu’a kati :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Comments are closed.