Vol d’un véhicule Peugeot 406 à Doumanzana : Le voleur se moque-t-il du Commissariat du 6eme Arrondissement ?

    0

    Fiché dans tous les commissariats de police et les  Brigades territoriales de gendarmerie de Bamako pour  avoir volé un véhicule de marque Peugeot 406 et une moto Jakarta depuis le 9 juillet  2011, Sékou Siby n’avait trouvé meilleur refuge que les  abords du Commissariat de Police du 6eme Arrondissement. Après deux semaines de garde à vue, le malfrat refuse toujours de restituer les deux véhicules volés. Une situation qui ne semble déranger personne au Commissariat de Police du 6eme Arrondissement.

    Enlevé en juillet 2011 dans la famille Gakou à Doumanzana, la Peugeot 406 immatriculé Y 2328 MD a été aperçue 4 mois plus tard, précisément  dans la nuit du dimanche 13 à lundi 14 novembre dernier avec à son volant un certain Sékou Siby, un habitant du quartier. Qui refusa quand même d’obtempérer aux injections des  connaissances du propriétaire de l’engin. Informé de la découverte de sa voiture, M. Gakou s’est aussitôt rendu au Commissariat du 6e Arrondissement qui était déjà saisi du dossier par voie judiciaire pour s’attacher le service d’un groupe de policiers pour arrêter le voleur dans sa fuite. Il avait quand même réussi presque à traverser toute la Commune I et se dirigeait vers Koulikoro. Il fut heureusement  d’être coincé par des jeunes courageux appuyés par une foule nombreuse vers Boulkassoumbougou et  remis aux éléments du Commissariat de Police du 6 e arrondissement qui venaient de les rejoindre

    A l’interrogatoire au commissariat, le voleur âgé de 36 ans soutient avoir acheté la voiture à des Ivoiriens qui avaient quitté Bamako. Une explication facilement démontée car  les éléments de l’Inspecteur principal Idrissa Nicolas Koné alias le Blanc ont découvert à son domicile les pièces du véhicule sans document d’achat. Mieux, ils ont aussi saisi des documents personnels du propriétaire du véhicule, M. Gakou. Ainsi que des trousses de clés, des armes blanches et à feu et d’autres  instruments généralement utilisés lors  des cambriolages. Des pièces qui ont confondu définitivement Sékou Siby qui a fini par  dénoncer ses complices  que sont Madoufing, Hugo Seydou dit Févry et Bagarin qui sont malheureusement toujours en fuite. Siby continue à se jouer des enquêteurs en déclarant que la moto qui a été volée avec la voiture  est tantôt à Missira tantôt à  Bagadadji.

    Le hic

    Malgré les aveux du voleur et les preuves réunies, le dossier n’a pas du tout évolué après deux  semaines de garde.  Pour les besoins d’enquête dit-on, aucun complice présumé n’a été arrêté.   Et les indications claires données par le voleur sur la moto volée, celle-ci reste irrécupérable. Les policiers auraient prétexté cette inaction par un besoin de renfort pour pouvoir intervenir dans un quartier dit « populaire ».

    L’autre fait troublant est le comportement du voleur qui se baladait dans un véhicule volé dans les alentours du Commissariat du 6 e arrondissement. Une audace que d’aucuns expliquent  en Commune  I par ses entrées au Commissariat dont il serait même, dit-on, un indicateur.

     

     En tout état de cause, le voleur a prouvé qu’à Bamako la vigilance policière ne touche pas son entourage immédiat. Les nombreux vols perpétrés dans les Commissariats de police ces derniers temps confirment d’ailleurs cette hypothèse. Il y a seulement deux mois, un indicateur de police du Commissariat du 14 e arrondissement a été pris en flagrant délit de vol devant la direction générale de BNDA.  

    Le Commissaire du 6e arrondissement, le Divisionnaire Chaban Touré et ses éléments doivent faire preuve de vigilance pour redorer leur blason.

     

    Youssouf Coulibaly, stagiaire

    Commentaires via Facebook :