Voulant voler la moto de son client : Une prostituée se fait avoir par un enseignant

    5

    Si le plus vieux métier du monde constitue une source de revenus, de nos jours, nos sœurs qui le pratiquent font aussi du banditisme. C’est le cas de Bintou qui voulait voler la moto de MS, un enseignant qui déjoua sa stratégie en se montrant plus futé qu’elle.

    Le fait s’est passé le 10 décembre 2016 à Banconi Layebougou aux environs de 20 heures, lorsque MS, le coureur de jupons, a quitté le centre-ville sur sa moto Jakarta toute neuve pour son domicile sis à Korofina-nord. Apostrophé au niveau du commissariat de police du 3e arrondissement par une prostituée qui partait dans la même direction que lui, il s’arrêta pour un coup de main. Les deux personnes sur la moto prirent alors la direction de Djelibougou.

    Sur le trajet, ils causèrent et convinrent d’un point commun, celui de passer un moment de plaisir ensemble. Arrivée au tournant de Fadjiguila, la prostituée voulait amener MS dans un lieu de son choix à Korofina-nord. Se fiant à son intuition, MS refusa cet endroit qui semblait suspicieux. Du coup, il a compris le piège que lui tendait la demoiselle Bintou afin de le déposséder de sa moto Jakarta neuve.

    Suite aux échanges, le dernier mot est revenu à MS qui a choisi le bar «Hibou» de Banconi. Les deux personnes ont donc pris la route. Une fois dans ledit bar, MS eut de la peine à payer une chambre coûtant 2 000 Cfa alors que sa poche ne contenait que 1 500 F. Sans hésiter, Bintou la prostituée, tendit un billet de 10 000 à MS pour qu’il en prélève les 2 000 F.

    Apres avoir payé la chambre, MS revint remettre à Bintou le reste soit 8 000 F. elle lui a demandé de les garder. Quelle bonté inouïe de la part d’une professionnelle de sexe ? À l’intérieur de la chambre, avant même de passer à l’acte, la pute a encore donné 22 000 Cfa à MS en faisant croire qu’elle fait ce métier par simple plaisir. Et que s’il s’agit du pognon, elle en a plein.

    Pour convaincre MS davantage, elle sortit dans son sac 50 000 F en billets neufs en se faisant passer pour la fille d’un ancien ministre. Un enseignant n’est pas un crétin pour gober ce genre de propos de surcroit proférés par une prostituée. Des instants passés, Bintou fit sonner son téléphone et semblât répondre à un appel. Après la conversation simulée, elle fit croire à MS qu’elle venait d’être appelée par sa copine et qu’elle devrait aller la chercher.

    Elle demanda alors à MS de lui prêter sa moto en le confiant son sac et tout ce qu’il contient. L’homme n’ayant pas apprécié cet acte et redoutant le pire, MS suggéra qu’ils (lui et Bintou) partent ensemble. Ayant compris le coup, il fini par prendre de l’avance. Il profita du moment pendant lequel Bintou se douchait pour aller prendre sa moto au parking et s’enfuir sans arrêt.

    Nouhoum Konaré

    Commentaires via Facebook :

    5 COMMENTAIRES

    1. Mr le journaleux si tu n’as rien à dire dis simplement que le poisson vit dans l’eau. lollll

    2. Thomas S. a dit vrai. L’enseignant n’est pas dingue pour aller raconter sa mésaventure à un journal.

    3. bjr M. le journaliste! Êtes-vous un intime ami à cet enseignant M.S? Sinon quel est cet homme,qui, à Bamako , se trouvant dans une situation pareille,vient raconter sa mésaventure dans journal comme le votre, lu sur papier et encore sur le net. Un peu de sérieux qu’à même. Si vous voulez apprendre à écrire un article, de grâce, chercher un autre thème beaucoup plus éducatif, instructif. Bon courage.

      • 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 Faut pas chercher loin. Ce n’etait pas un enseignant, le nomme MS, c’est Nouhoum Konare lui meme.:) 😆 😆 😆 :silly: :silly: :silly:

    Comments are closed.