Mali : le ministre de l’administration territoriale demande aux« préfets et sous-préfets de mourir au nom de l’hymne nationale »

15

Le gouvernement demande aux représentants de l’Etat en fonction dans la région de Mopti  de mourir au nom de l’hymne nationale. C’est la seule réponse  que  le ministre de l’administration territoriale trouve à donner à leurs syndicats, qui réclamaient  plus de sécurité.

-Maliweb.net- De l’électricité dans l’air ! Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, dans un communiqué pathétique, jette une pierre dans le jardin du  Syndicat autonome des administrateurs civils (Synac) et du Syndicat  libre des travailleurs du ministère de l’administration territoriale (sylmat).

Dans un communiqué conjoint en date 17 juin, les deux syndicats  appelé les  préfets et sous-préfets en poste dans la région de Mopti de regagner la ville de Mopti. Une invitation qui fait  suite à la recrudescence de l’insécurité dans cette partie du pays.

Le mépris du ministre de tutelle

Pour toute réponse, Boubacar Alpha Bah, ministre de tutelle donne aux responsables syndicaux les prescriptions de l’Hymne nationale. Il leurs demandent de mourir au nom de l’hymne nationale.« C’est d’ailleurs la seule réponse que le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation dit avoir à sa disposition», précisé le communiqué du ministre.

Comme si tout cela ne suffisait pas et pour enfoncer le clou, le ministre profère des menaces. « Le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation rappelle aux membres du corps préfectoral que tout manquement d’un membre du corps préfectoral à ses devoirs dans le cadre de l’exercice de ses fonctions, l’expose à une sanction disciplinaire », ajoute Boubacar Alpha Bah.

Contacté un administrateur civil, sous couvert de l’anonymat,  juge  le contenu du communiqué du ministre ridicule et insultant. « Le corps préfectoral n’a pas de leçon de patriotisme à apprendre auprès de qui que ce soit, surtout pas du côté des membres du gouvernement.  Nous sommes plus patriotes qu’eux », affirme-t-il. Toutefois, ajoute-il, les administrateurs civils ne sont plus  prêts à « mourir inutilement ».

De l’avis de notre interlocuteur, les administrateurs civils incarnent l’Etat. C’est pourquoi, ils sont les derniers à quitter les localités sous tension. Parce que, les administrateurs civils se disent conscients que leurs départs marquent la fin de la présence de l’Etat. « La population s’identifie à nous », explique-t-il.  C’est ce qui explique, selon lui, la mort de plusieurs administrateurs civils à Kidal en 2014 lors de la visite du Premier ministre d’alors, Moussa Mara.

Contrairement aux magistrats qui disposent moins quatre gardes du corps par localité, les administrateurs civils quant à eux n’ont qu’un seul élément qui ne passe d’ailleurs pas la nuit avec eux. « Le garde est protocolaire chez nous. Nous voulons des vrais agents de sécurité », a-t-il martelé.

Aux dernières nouvelles, il nous est revenu que les deux syndicats seront le samedi devant la presse où ils promettent de faire de grandes révélations.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. le roi MAUDITde segou, indeed there are failed States in Africa because of our corrupt leadership and power hungry executive branch, but there are failed human beings and you are one of these failed, brainless chicken!

  2. Si je reconnais que les Syndicats sont dans leur rôle de protection des Travailleurs et de leurs intérêts… Pour autant, je ne dis pas que les Gouverneurs, les Préfets, les Sous-Préfets auraient raison de déserter leurs Postes pour cause d’insécurité. Dans la mesure où les Populations que ces Préfets administrent…, n’ont pas toujours le temps ni les moyens de locomotion en cas de menaces imminentes. La plupart du temps en cas de danger imminents on a tendance à ne penser qu’aux ” Serviteurs ” de l’ETAT. Mais et les Administrés de l’ETAT… ?
    Les Préfets auraient le droit de déserter en cas de danger… ? Les militaires, eux n’ont pas cette chance… Quand ils prennent la fuite devant l’ennemi en temps de guerre, ils en payent le prix devant les Tribunaux militaires.
    Pourquoi l’ETAT ne met tout simplement que des militaires comme Gouverneurs, Préfets et Sous-Préfets dans les Zones de guerre… ? Eux n’abandonneront jamais les Populations en cas de danger imminent, quel qu’en soit le prix !

  3. Ceux qui disent que les administrateurs civils n’ont pas à se sacrifier pour le pays pour x ou y raisons se trompent lourdement, à mon avis. Chaque citoyen, y compris vous et moi, doit faire des sacrifices pour le pays. De même, chaque vie humaine MALIENNE mérite respect et protection. Les préfets et les sous-préfets sont les seuls représentants de l’État dans ces localités. Vous voulez qu’ils abandonnent ces populations locales parce que leurs vies seraient en danger. Combien de préfet ou sous-prefets ont été directement ciblée par des attaques dans la région de Mopti ? La réponse que je connais est ZÉRO cas. Que diriez-vous des vies des populations qu’ils abandonneront ? Seriez-vous d’accord si IBK abandonne le Mali pour cause d’insécurité et s’exile à l’extérieur du pays tout en prétendant rester Président de la République du Mali ??? Ces administrateurs sont les IBKs de ces localités. Ils doivent rester et aider l’État à résoudre la crise. Sinon, ils pourraient tout simplement démissionner.

  4. Demandez aux administrateurs de faire sacrifice de leur vie pendant que le fameux général chargé de la sécurité et certains de ses ministres fêtent des anniversaires en toute tranquillité est tout de même un peu gros non ?

  5. Les administrateurs doivent accepter de mourrir pour le Mali, NON et NON ! Monsieur le Ministre . La vie des Préfets et Sous Préfets ainsi que leurs familles est menacée . Ils n’ont même pas le minimum de sécurité dans leur circonscription administrative . S’ils acceptent de mourrir pour le drapeau ou pour l’hymme national , qui va s’occuper des veuves et orphelins abandonnés à eux mêmes . Surtout qu’ils savent bien que ce patriotisme n’a plus de valeur dans la mesure ou les plus hautes autorités du pays, sous l’ere IBK accordent plus d’importance à ceux qui prennent les armes contre les maliens qu’a ce qui se sacrifient pour l’unite de la Nation. Je suis d’accord avec l’appel des deux syndicats des administrateurs civils , qui demandent aux Préfets et Sous Préfets de rallier les villes plus sécurisées . Une décision sage qui pourrait empêcher la perte unitile en vie humaine.

  6. Le roi MAUDIT de segou tu es et resteras un digne fils de wuruwaye, un animal qui ne sait pas ce qu’il dit, arretes tes idioties, arretes d’ecrire tes aneries!

  7. Bamake’, quand j’ecris que plusieurs de nos etats africains ne peuvent ni nourrir ni soigner ni proteger ni securiser nos populations africaines, on se fache contre moi. Pourtant c’est une realite’!!! WE HAVE MANY FAILED STATES IN AFRICA!!! ILS N’ONT D’ETAT QUE LE NOM!!!! ILS ONT DES PRESIDENTS ET DES MINISTRES QUI SONT DES… ” EXCELLENCES” PLUS DES DRAPEAUX ET DES HYMNES AND NOTHING ELSE!!! LES EXCELLENCES DIRIGENT DES POPULATIONS SANS PROTECTIONS QUI VIVENT DANS UNE MISERE ENDEMIQUE!
    Quand je dis qu’il faut accorder une large autonomie de gestion au nord, on dit que je veux l’eclatement du Mali. NOT AT ALL!!!!! JE VEUX LA PAIX AU MALI!!! SEULS LES IGNORANTS ET CEUX QUI CONTINUENT A’ MENTIR A’ NOS POPULATIONS NE SAVENT PAS QUE NOS PAYS NE NOUS APPARTIENNENT PLUS DEPUIS TRES LONGTEMPS. ILS ONT ETE’ VENDUS AUX BAILLEURS DE FONDS!!!!! Therefore, my question is: WHAT ARE WE FIGHTING FOR!!!! LES NOUVEAUX PROPRIETAIRES DOIVENT FINANCER LA SECURISATION DE LEURS NOUVEAUX BIENS (NOS PAYS AVEC LEURS RESSOURCES, SES ENFANTS, SES HOMMES ET SES FEMMES)! O DE’ TE’ WA????
    Il faut cesser de tromper notre peuple avec des idioties du genre ils veulent les ressources minieres de kidal! QUELLES RESSOURCES? MEMES SI LESDITES RESSOURCES EXISTENT ELLES NE PROFITERONT NI AUX POPULATIONS DE KIDAL NI AU RESTE DE LA POPULATION MALIENNE. LE MALI EXPLOITE SON OR AUJOURD’HUI. A’ QUOI SERT-IL DE DIRE L’OR DU MALI SACHANT QUE LE MALI NE GAGNE QUE 10% DES RECETTES DE LA VENTE DE “SON” OR. 90% EST POUR LES AUTRES!!!!!
    WHAT ARE WE FIGHTING FOR?
    HEUREUSEMENT QUE JE NE SUIS PAS LE PRESIDENT DU MALI SINON J’AURAIS ETABLI UNE DICTATURE A’ LA PLACE DE CETTE DEMOCRATIE DE MERDE QUI N’EST EN REALITE’ QU’UNE ANARCHIE TOTALE QUI EST DANGEREUSE ET MEME MORTELLE POUR NOTRE PEUPLE OU AGIR A’ LA GORBACHEV EN PERMETTANT AUX REGIONS, AUX PREFECTURES ET MEMES AUX VILLES MALIENNES QUI VEULENT LEURS INDEPENDANCES D’ETRE INDEPENDANTES! IL FAUT BIEN PERMETTRE A’ NOTRE PEUPLE DE RESPIRER!!! NOUS NE POUVONS PAS ACCEPTER QU’ON CONTINUE DE MASSACRER CES VILLAGEOIS INNOCENTS QUI VIVENT DANS LA PAUVRETE’ LA PLUS ABSOLUE ET QUI N’ONT AUCUNE INFLUENCE SUR BAMAKO! UN VILLAGEOIS MALIEN N’EST PAS UN ANIMAL! C’EST UNE PERSONNE ET SA VIE COMPTE!!!!!!!!!!!!!!!
    Bamake’, KANA N’BILA KOUMA LA! TU SAIS BIEN QUE TOUT EST FAUX SOUS NOS CIEUX!!!! MEME RASBATH N’EST PAS DIFFERENT DE CEUX QU’ILS CRITIQUENT! TIEBILEN DRAME’ EST DEVENU SON…. EXCELLENCE MR LE MINISTRE. IL A CESSE’ DE COMPTER LES MORTS DU CENTRE!!!! J’AI LU QUELQUE PART QU’IL EST DESORMAIS LE DIAMANT DU GOUVERNEMENT BOUBOU CISSE’!!!
    L’AUTRE QUI DISAIT…. VIVE LA REPUBLIQUE, A DISPARU. PEUT ETRE QU’IL EST PRIS EN OTAGE PAR LES HOMMES DU CHEF TERRORISTE KOUFFA. A SON RETOUR, IL CONSTATERA QUE DANS SA NOUVELLE REPUBLIQUE, IL SUFFIT DE FAIRE 2 MOIS AU GOUVERNEMENT, PERDRE 1 MILLIARD D’EUROS PAR AN QUE DES AMIS DE L’ETRANGER DONNAIENT AU MALI ET ASSISTER A’ LA MORT DE PRES DE 200 MALIENNES ET MALIENS POUR ETRE DECLARE’ LE… DIAMANT DU GOUVERNEMENT! QUE FAIRE?
    BAMANAW KO: NI MOGO MA SA KO BE’ DJOUROU BI ILA!!!!!!
    LE ROI BITON DE SEGOU QUI DIVAGUE ICI!!!!!

  8. Mes amis, travaillons pour stabiliser notre faso!!!
    Le ministre comprend les consequences du depart massif des administrateurs de cette region. Il devait dire que l’etat malien continuera a’ deployer tous les moyens necessaires pour assurer la protection des biens et des personnes dans cette zone!!! On ne peut pas dire a’ des administrateurs de faire le kamikaze. Si le ministre a vraiment fait cette declaration, il doit donner l’exemple en demenageant les locaux du departement de l’Administration Territoriale pour le cercle de Koro. LE MINISTRE ET SON CABINET DOIVENT TRAVAILLER A’ KORO!!!!

  9. Erratum ;

    Dans cette affaire les Syndicats sont dans leur rôle de protection des Travailleurs et de leurs intérêts… L’ETAT représenté par son Ministre de l’Administration du Territoire est aussi dans son rôle. Sauf que là l’ETAT ne joue pas son rôle jusqu’au bout. Car, il refuse de reconnaître son échec et son incapacité à gérer et à assumer sa souveraineté sur son Territoire, à protéger ses représentants et le Peuple Malien contre les agressions venues de l’extérieur et de l’intérieur du pays.
    C’est grave, car l’ETAT se sent tout puissant pour administrer les Populations. Mais en cas d’atteinte à son Autorité, il n’arrive pas à se défendre ni à défendre ses Administrés. Il partirait…, et reviendrait quand le calme serait revenu… ? Et les Administrés vont accepter ça… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  10. Ils veulent juste montrer qu’ ils ont plus de droits à la vie que les autres maliens sur place.Mais si c’était de l’or qui jaillissait au centre ils seraient les premiers a y prendre place.Entre l’honneur et l’humiliation les vrais patriotes choisissent le premier.Vous pouvez démissionner et rentrer chez vous la tête baissée.

  11. Dans cette affaire les Syndicats sont dans leur rôle de protection des Travailleurs et de leurs intérêts… L’ETAT représenté par son Ministre de l’Administration du Territoire est aussi dans son rôle. Sauf que là l’ETAT ne joue pas rôle jusqu’au bout. Car, il refuse de reconnaître son échec et son incapacité à gérer et à assumer sa souveraineté sur son Territoire, à protéger ses représentants et le Peuple Malien contre les agressions venues de l’extérieur et de l’intérieur du pays.
    C’est grave, car l’ETAT se tout puissant pour administrer les Populations. Mais en cas d’atteinte à son Autorité, il n’arrive pas à se défendre ni à défendre ses Administrés. Il partirait…, et reviendrait quand le calme serait revenu… ? Et les Administrés vont accepter ça… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  12. Le ministre a bien fait son travail de les rappeler à leurs responsabilités patriotiques. Dans notre Constitution, il n’est mentionné nulle part qu’un gouverneur, préfet ou sous-prefét a droit à plus de sécurité que le reste de la population. Tout citoyen a droit à la sécurité. Le SYNAC créé plus de problèmes que de solutions. C’est très irresponsable et exagéré q’un syndicat aille jusqu’à demander aux représentants de l’État d’abandonner leurs postes et lieux d’affectation. Ce syndicat va-t-il prendre en charge leurs frais de transport, logement et subsistances à Mopti ? Les gouverneurs, les préfets et les sous-préfets sont les commandants de leurs localités d’affectation; un commandant est le dernier à quitter le bateau en cas de danger. Leur absence pourrait provoquer un déplacement massif des populations concernées et créér un chaos humanitaire sans précédent. Il faut absolument qu’ils restent pour représenter l’État. Ceux qui se sentent incapables de servir leurs localités dans les conditions actuelles, créées en partie à cause de leurs laxisme et incompétence, peuvent tout simplement démissionner pour permettre au gouvernement de nommer d’autres individus capables.

  13. Sachez raison garder M. SISSOKO…”mepris” est un mot tres fort…pourquoi les prefets et sous-prefets ne demissionnent pas? C’est un peu trop facile d’abandonner les populations de leurs localites pour se refugier a Mopti ville….de grace soyez objectif dans vos analyses a deux balles…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here