Lutte contre la fraude à l’AMO : les hommes de médias sensibilisés par la CANAM et le CCDP

0

Les hommes de médias à l’école de la lutte contre la fraude à l’AMO, à travers le Cadre de concertation des directeurs de publication, avec l’assistance de la Caisse nationale d’assurance maladie. C’était le thème de la journée d’information et de sensibilisation organisée par la CANAM en partenariat avec le Cadre de concertation des directeurs de publication (CCDP), le jeudi 08 juillet 2021, à la Maison des Aînés. La journée était placée sous l’égide du Directeur général adjoint de la CANAM, M. Abdou Alouseini Touré, et M. Aboubacar Bany Zon, Coordinateur général du CCDP.

Le Coordinateur général du Cadre de concertation des directeurs de publication (CCDP) a introduit son discours en affirmant que l’AMO, qui a été instaurée depuis plus de dix ans, demeure sans nul doute l’un des dispositifs sur le plan social le plus concret, pratique et efficace, en matière de couverture sanitaire au Mali, et que ce dispositif bénéficie d’une attention particulière des autorités du pays qui ne cessent de le soutenir et de prendre des mesures pour assurer sa pérennité.

Aboubacar Bany Zon a souligné que cette journée, qualifiée d’échanges entre la Canam et des Directeurs de publication et Directeurs de rédaction, intervient à un moment où l’utilité de l’AMO se fait sentir tous les jours dans les actions de santé des assurés réguliers.

Il arrive très souvent, a-t-il fait savoir, que des assurés emploient abusivement leur carte AMO soit directement ou soit indirectement pour des raisons sociales ; ce qui, poursuit-il, par conséquent met en péril les acquis et les prestations à l’assurance maladie obligatoire.

«Face à cette situation abusive, si rien n’est fait pour aider les responsables de la CANAM à circonscrire efficacement la fraude à l’AMO, c’est l’avenir du dispositif, tant apprécié par l’immense majorité des Maliens, qui sera hypothéqué» s’inquiète-t-il.

Au cours de son intervention,  M. Zon a également soutenu que les journalistes de la presse écrite, des radios, télés, sites internet et autres ont un rôle important à jouer dans la lutte contre la fraude à l’AMO et cela à travers des articles de presse, reportages radio et télé et autres, en vue d’informer et de sensibiliser les usagers de l’AMO sur les conséquences de l’emploi abusif de la carte AMO.

Aboubacar Bany Zon a, en outre, rassuré que le CCDP jouera comme toujours sa partition, en mobilisant ses membres et les organes de presse partenaires pour une large diffusion des messages d’information et de sensibilisation, en direction des assurés et de tous les acteurs intervenant dans la prestation à l’AMO. Selon le Coordinateur du CCDP, il s’agira lors de cette journée, d’édifier les participants sur la problématique qui, à leur tour, étayeront les assurés et la population, contre les méfaits de la pratique malsaine.

Le DGA de la Canam, M. Alousseini Touré, a, pour  sa part, affirmé que les prestations frauduleuses occupent une place importante dans le remboursement des factures et qu’à l’état actuel  de la mise en œuvre du régime de l’AMO, qu’il demeure difficile de savoir combien les cas de fraude ont coûté au fonctionnement de la Canam.

Il existe, selon M. Touré, différentes formes de fraudes attribuables à la multiplicité des acteurs intervenant dans la gestion de l’AMO ; ce qui rend difficile leur détection. Il a fait aussi savoir que face à une telle situation, qu’il est urgent de connaître les origines des fraudes et les moyens de les réduire.

Le DGA de la Canam a fait également savoir que des mesures de lutte ont été prises par la Canam à travers un plan d’action de lutte contre la fraude et la mise en place des organes de lutte contre cette pratique frauduleuse. M. Touré dit être convaincu que cette journée d’échanges contribuera à informer davantage les journalistes qui sont des relais essentiels en vue d’une meilleure sensibilisation des acteurs.

Il a terminé son intervention en félicitant l’ensemble des participants pour leur soutien et leur accompagnement tout en rassurant que sa structure est disposée à accompagner les hommes de médias dans leur mission d’information et de sensibilisation.

Cette journée a été également marquée par un exposé de Mme Fatoumata Zahara Haïdara, chef Service Juridique et Contentieux de la Canam, sur la fraude à l’AMO, ses différentes manifestations, les difficultés liées à la gestion des fraudes, les sanctions et pistes de solutions. La journée s’est terminée par des questions réponses entre journalistes et experts de la Canam sur divers points en lien avec la fraude.

Fadiala N. Dembélé/Stagiaire   

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here