Ministère de l’emploi : Vers l’implantation d’un centre de formation de pilotes professionnels en drone au Mali

0

C’est  par visioconférence que le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mohamed Salia Touré,  a signé, le jeudi dernier,  une convention de partenariat  avec les  premiers responsables de l’entreprise canadienne Helios UAV spécialisée dans la technologie des drones.

Le ministre de l’emploi poursuit avec son programme de mobilisation des compétences de la diaspora.  Le jeudi dernier, il a signé une convention de partenariat avec  Helios UAV du Canada pour l’implantation de la science du pilotage des drones au Mali. Cette convention signée grâce au  soutien  du  centre des Relations d’Affaires Africaines (CRAA) va permettre de former des jeunes Maliens durant un an  sur le pilotage des  drones par HELIOS UAV Canada. Cette entreprise,  faut-il expliquer, est un chef de file en matière de Drone au Canada. Elle est réputée, selon le document technique fournit à la presse, d’être présente dans plusieurs secteurs d’industrie tels que la sécurité, l’exploration géophysique, l’agriculture, l’environnement, les inspections industrielles et la protection d’infrastructures stratégiques. Helios a été fondée par des pilotes, des instructeurs, des ingénieurs des techniciens et des spécialistes.

Et c’est cette technologie canadienne que  le ministre Mohamed Salia Touré veut implanter à travers ce centre de formation de pilotes professionnels de SATP au Mali.  A Titre d’exemple, dans le domaine de l’agriculture, la maîtrise de cette science  permettra aux utilisateurs de ses aéronefs spécialisés  de fournir aux agriculteurs plusieurs types d’images. Il s’agit du comptage des plantes  et la prévision du rendement, de faire des indices de végétation, la teneur de l’azote et autres éléments dans le sol,  les indentifications des tresse hydrique, de la  cartographie du drainage…  S’y ajoute  à la prospection géophysique,  à l’exploitation minière et  à la surveillance des sites stratégiques.

Les secteurs d’activités tels que  l’agriculture  bénéficieront à travers cette convention de partenariat  des experts maliens  formés  en  science des drones pour faire des analyses géotechniques et du sous sol malien plus sophistiquées   par rapports  aux données  fournies par les satellites.  «  L’idée de ce partenariat est de doter le Mali  d’une technologie très utile pour l’humanité. Nous voulons amener à utiliser  cette technologie et une formation de  pointe sur cette technologie accréditée par le Canada », a commenté  le patron du  centre des Relations d’Affaires Africaines (CRAA),  Souleymane Dembélé.

Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle  a indiqué à cette occasion pour saluer son partenaire canadien pour le choix porté sur le Mali. « Nous avons toujours souhaité bénéficier de votre accompagnement. Cette convention de  partenariat  avait démarré avec les activités entre les  deux parties », a affirmé le ministre qui a exprimé la disponibilité du département de l’emploi à œuvrer pour la mise en œuvre de ce partenariat.

La convention signée devrait durer  un an renouvelable et concernera de plusieurs jeunes maliens dont le nombre des bénéficiaires sera déterminé par le département  de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here