Renforcement des capacités : La SGF-AHC outille les membres des coopératives de gestion forestière

0

Dans le cadre du renforcement des capacités des exploitants forestiers, la Société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé (SGF-AHC) vient de boucler une formation à l’intention des membres des coopératives de gestion des massifs forestiers des communes de Kouroukoto et de Faraba dans le cercle de Keniéba, sur les rôles et responsabilités des membres des coopératives, les techniques de surveillance de l’environnement.

Dans le cadre de l’application de la loi N°10-028 du 12 juillet 2010 déterminant les principes de gestion des ressources du domaine forestier national (art 33), la direction régionale des eaux et forêts de Kayes, en collaboration avec les collectivités et les exploitants forestiers, a élaboré des plans d’aménagement de massifs forestiers villageois. Ce processus a abouti à la signature des contrats de gestion entre la direction régionale des eaux et forêts et la Société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé.

 

Pour mieux sécuriser les massifs forestiers aménagés, la SGF-AHC, en partenariat avec les eaux et forêts et les collectivités locales, a mis en place des coopératives de gestion des massifs forestiers dans plusieurs communes  dans les cercles de Kita et Keniéba, conformément  au cahier des charges de la société.

 

Pour renforcer les capacités des membres de ces coopératives, la SGF-AHC a formé la semaine dernière les membres des coopératives de gestion des massifs forestiers  des communes de Kouroukoto et de Faraba dans le cercle de Keniéba. La formation a porté sur les rôles et responsabilités des membres des coopératives, les techniques de surveillance et de protection de l’environnement.

 

Le président de la SGF-AHC, Ibrahim Sidi Yara, a invité les membres des coopératives à redoubler d’efforts non seulement dans l’accomplissement de leurs missions respectives en faveur de la loi, mais aussi de bien quadriller sous les soins de sa structure, les espaces par un reboisement durant la campagne 2019-2020.

Quant au vice-président de la société, Mohamed Cissé, il a sensibilisé les membres des coopératives à jouer pleinement leur rôle dans la lutte contre la dégradation des massifs forestiers.

Le président de la coopérative de gestion du massif de Denda-Kouroukoto s’est réjoui de la qualité de la formation.  C’est le cas du chef de cantonnement des eaux et forêts de Keniéba qui juge indispensable une telle formation pour mieux outiller les acteurs sur le terrain.

Ces ateliers de renforcement des capacités des membres des coopératives viennent allonger les listes des actions de la société et s’inscrivent dans le cadre du respect du cahier des charges de la société et la loi N° 10- 028 du 12 juillet 2010 déterminant les principes de gestion des ressources du domaine forestier national (art 33).

Partout où se trouvent les massifs aménagés, la SGF-AHC a réalisé des infrastructures d’adduction d’eau potable. Elle finance aussi des activités sur les missions d’information et de sensibilisation dans les villages, la dotation des agents de surveillance des massifs en motos et la prise en charge du fonctionnement desdites motos.

A. Diamouténé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here