Séminaire doctoral sur le thème « écriture de la thèse en Science de Gestion » : Des explications avec le professeur Zakari Yaou Kaka, agrégé en Science de Gestion

0

Jeudi 10 janvier 2019, l’amphi préfabriqué de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Bamako a servi de cadre à une cérémonie d’organisation du deuxième séminaire doctoral en Science de Gestion. Organisé sous l’initiative de quelques professeurs du Mali, ledit séminaire avait pour thème : « Écriture de la thèse en Science de Gestion ». L’évènement était placé sous la direction du Pr Zakari Yaou Kaka non moins animateur dudit séminaire. À cette occasion, il a tenu d’expliquer les techniques et méthodes d’écriture de la thèse aux doctorants.

C’est parti pour les séminaires de formations des doctorants maliens sur l’écriture de la thèse en Science de Gestion. Certes le Mali est actuellement confronté à d’énormes de difficultés, mais il dispose des ressources humaines importantes en quantité et en qualité. Il nous suffit juste de nous faire confiance et de prendre le courage pour valoriser ce que nous en disposons, a tenu d’expliquer le Pr Zakari lors de son intervention. Suivant ses mots, ce séminaire n’a d’autres objectifs que de permettre à tous les doctorants en Science de Gestion ou d’autres, de pouvoir s’imprégner des techniques et méthodes d’écriture de la thèse, ses exigences, l’écriture du projet de la thèse du début à la fin, passant par le contenu des différentes parties qui doivent impérativement être prises en compte par le doctorant qui envisage écrire sa thèse en Science de Gestion, sociale voire dans d’autres branches. Pour lui, le Mali dispose d’importantes ressources de qualité et de quantité pouvant lui permettre d’avoir des bons docteurs capables de concurrencer  ceux de la sous-région ou d’autres continents. « Plus de 200 doctorants ont pu assister à ce deuxième séminaire. Cela dénote une certaine confiance que ces doctorants ont placée en nous », s’est-t-il félicité sans oublier de préciser : « Ailleurs, je participe à des séminaires et j’anime d’autres. J’ai vu que les autres ne sont pas plus meilleurs que nous. D’ailleurs, ils ont  pratiquement les mêmes problèmes que nous. Mais pourquoi ne pas continuer d’organiser ces genres de séminaires que nous venons d’entamer au profit des doctorants de mon pays qu’est le Mali ». Suite à ces propos, le Pr Zakari expliquera que le Mali peut présentement faire beaucoup de choses. Il suffit, selon lui, que les Maliens se réunissent et s’organisent pour dire à chacun ce qu’il doit faire pour former  de bons cadres. Chose qui a prévalu, a-t-il martelé, la convocation de ses collègues professeurs pour l’organisation de deux séminaires consacrés à la formation des doctorants. Ainsi, pour le Pr Zakari Yaou Kaka, la thèse est un travail complet. Parce que, annonce-t-il, dans une logique de bienfaire, elle permet d’avoir la maitrise des concepts et des méthodes. À l’entendre, pour la présentation d’une bonne thèse, le doctorant doit impérativement travailler en respectant les différentes règles et exigences imposées en la matière. Ce, sans minimiser aucune d’entre elles. Après avoir expliqué que faire une thèse demande beaucoup d’engagements et de disponibilités, le Pr Zakari dira que la thèse est un test de la capacité de la personne qui est censée l’écrire. Avec ce système, le Pr Zakari et ses collègues comptent instaurer la confiance entre les doctorants, les étudiants et les encadreurs maliens tout en leur montrant que tout ce qui se trouve ailleurs est présentement au Mali.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here