Foncier : le journaliste Serge Daniel de RFI escroqué : Ça n’arrive pas qu’aux autres. On peut être journaliste-star, expérimenté et se faire avoir.

1

C’est ce qui est arrivé à notre confrère Serge Daniel, journaliste au Mali pour Radio France Internationale (RFI) et l’Agence France Presse (AFP).

 

maliweb.net – Présent au Mali depuis plus de vingt ans, Il est incontournable sur la scène médiatique internationale, locale et sous-régionale. Ses interventions sur la radio mondiale, et sur  d’autres  médias comme Africable TV, Renouveau TV, et Radio Oméga, ont toujours été pertinentes.

« Je porte plainte contre N.F (nous avons préféré mettre les initiales) pour escroquerie,  faux  usage de faux, disposition de biens d’autrui » , précise sa plainte déposée devant les tribunaux.

Tout commence il y a quelques années.  Après plus de vingt ans de présence au Mali, l’homme qui est auteur de plusieurs livres à succès et qui font autorité dans le domaine du terrorisme au Sahel, décide d’acheter quatre parcelles à Bamako. Un intermédiaire est contacté. Les parcelles achetées, les papiers administratifs mis à jour, le désormais propriétaire des parcelles décide de sécuriser ses biens. Il loue les services d’un maçon. Un géomètre est mobilisé pour déterminer avec précision les limites des parcelles qui avaient été déjà indiquées à Serge Daniel. Patati patatras, les parcelles  sont occupées par un autre.

Le vendeur demande un arrangement à l’amiable. Le journaliste international accepte dans un premier temps. Mais les parcelles sont revendues à plusieurs autres personnes par les spéculateurs.

Le principal vendeur disparaît pendant des mois avant de réapparaître. Il envoie une délégation pour implorer Serge Daniel. Ce dernier temporise un moment, avant de relancer sa plainte compte tenu de la mauvaise foi de la personne ayant organisé l’opération d’escroquerie.

Au moment où nous mettons en ligne, le principal auteur de l’opération d’escroquerie est interpellé. Il a reconnu les faits, et s’engage à rembourser notre confrère. Montant du préjudice ? Plusieurs millions de francs CFA.

O. Dembélé/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. IL EST TEMPS QU’ON ARRETE DE “TOUT ARRANGER” AU MALI. C’EST CELA LA BASE DE TOUT: CORRUPTION, NEPOTISME ESCROQUERIE ECT…
    JE DIRAIS SIMPLEMENT, SERGE TOI AUSSI.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here