Polémique autour du projet d’aménagement du terrain de football de Baco-dijicoroni (commune V) : La fin d’un malentendu ?

0

Suite aux multiples manifestations des jeunes de la commune V demandant son départ à cause de l’affaire du projet d’aménagement du terrain sportif de Baco-djicoroni, M. Amadou Ouattara, maire de la commune V du district de Bamako a décidé de renoncer purement et simplement à son projet.

Enfin, la fin du bras de fer qui l’oppose aux jeunes de sa commune ?

M. Amadou Ouattarra, maire de la commune V du district de Bamako est sorti de son silence pour se prononcer sur les différentes manifestations de la jeunesse de sa commune, en vue d’informer la population malienne et principalement les jeunes de sa commune à propos du projet d’aménagement du terrain sportif de Baco-djicoroni, objet de la colère des jeunes.

Ainsi, selon Mr Ouattara, c’est le conseil communal de la commune V du district de Bamako qui a adopté le projet d’aménagement du terrain de sport de football de Baco-djicoroni le 27 mars 2018. Suite à cela dit-il, un protocole d’engagement a été signé à l’unanimité avec le  partenaire.

Selon Mr le maire, dans ledit accord, le partenaire s’était engagé à construire un siège pour les jeunes, réaliser un forage sur le terrain de sport  de Baco-Djicoroni, aménager le terrain de sport avec toutes les commodités.

Il s’agit entre autres, du gazonnage, construction de toilettes,  de vestiaires modernes pour les joueurs et les arbitres, d’une loge de gardien et de l’éclairage du terrain.

Mais, signale le Maire, avant tout, le chef de quartier, le comité de développement et du conseil local de la jeunesse du quartier s’étaient engagés à accompagner le bailleur dans la réalisation du projet.

C’est pourquoi, le maire Ouattara dit être surpris par les manifestations des jeunes qui  selon lui constituent un obstacle pour le développement de la commune V du district de Bamako.

« Aménager ce terrain de football pour la jeunesse est un avantage pour toute la population car cela permettra aux jeunes d’avoir un terrain moderne et d’en profiter’’.

Mais, face au malentendu, le maire Ouattara a tout simplement décidé d’annuler son projet d’aménagement du terrain de football de Bacodjicoroni.

Après la  ‘’guerre’’, la paix ?

Qu’ainsi  soit-il.

Karim sanogo.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here