INA, plus qu’un bâtiment, on vend l’histoire du Mali : Qui a vendu ? Pourquoi ? À qui ? À combien ? s’interroge Général Gassama

0

Je confirme, comme je le dis depuis des années : au Mali tout se sait mais rien ne se dit. J’ai reçu une pluie d’informations après avoir publié le message inbox d’un compatriote. Malien est spécialiste en démenti mais il ne donne jamais l’information essentielle. Heureusement, certains sont pragmatiques. J’ai beaucoup appris sur le sujet grâce à eux.

L’Institut National des Arts a été inauguré en 1933 sous le nom de «Maison des Artisans Soudanais». Nos plus grands artistes y ont étudié et y ont fait leurs débuts.

Cet établissement est donc cher à tous ceux qui ont dans le cœur l’amour du Mali et de sa diversité culturelle.

Jean Le Gall concepteur de l’INA

Au-delà de cet aspect hautement symbolique pour la Culture malienne, le bâtiment est un magnifique exemple de cette architecture typiquement malienne et appelée «néo-soudanaise». Son concepteur, Jean Le Gall, peintre, architecte, sculpteur, en fut le premier directeur.

Ce bâtiment, chef d’œuvre du Patrimoine malien, à la fois matériel et immatériel, a été inscrit à l’Inventaire national du Mali en 2009.

La vente de ce joyau, par les services de l’Etat eux-mêmes, 10 ans après son Inscription à l’inventaire, est un véritable scandale !

D’autant plus que pour les nouveaux locaux de l’INA, déjà en construction dans la zone aéroportuaire, les architectes maliens n’ont même pas été sollicités pour concourir afin de proposer une école digne de la Culture malienne et de ses artistes. C’est la Direction Nationale de l’Urbanisme et de l’Habitat, l’Etat lui-même donc, qui en a conçu les plans et qui dirige le projet.

Le résultat est regrettable. Le bâtiment projeté ne reflète en rien la richesse et la diversité de la Culture malienne et de ses talentueux artistes.

Architectes maliens ignorés

Là où ils se trouvent aujourd’hui, de grands noms de notre histoire culturelle doivent pleurer à cette heure, de voir leur chère école bientôt rasée pour y voir construire un immeuble commercial…

Je ne comprendrais pas que les artistes maliens restent silencieux face à cette bêtise…

– Qui a vendu ?

– Pourquoi ?

– À qui ?

– À combien ?

Samba Gassama Général

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here