« Arrestations extrajudiciaires » et attaque de Bounty : Le M5-RFP fustige l’attitude des autorités de la Transition

0

Dans un communiqué dont nous avons pu nous procurer une copie, le Mouvement du 5 juin –Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a dénoncé les « arrestations extrajudiciaires » de certaines personnalités par la Sécurité d’État. Il a également exprimé son étonnement quant au silence du gouvernement de la Transition sur l’attaque du village de Bounti qui a fait des dizaines de morts.

Après un temps de silence, le M5-RFP se prononce sur l’actualité nationale. Il dénonce les failles du gouvernement de la transition non seulement sur les arrestations qu’il qualifie d’« extrajudiciaire » mais aussi le silence des autorités sur l’attaque de Bounti.

Concernant les arrestations, Choguel et ses éléments les condamnées et qualifient de pratiquent d’une autre époque. «À l’issue de sa réunion du 5 janvier 2021, le M5-RFP a fait le constat de multiples arrestations extrajudiciaires auxquelles procèdent de plus en plus fréquemment les autorités de la Transition à travers différents services parmi lesquels la Direction générale de la Sécurité d’Etat (DGSE) dont l’accès n’est autorisé ni aux avocats, ni aux défenseurs des droits humains, ni même aux magistrats avant le bon vouloir des responsables dudit service », rappelle-t-on dans le communiqué. Selon le mouvement hétéroclite, «la présentation ultérieure des personnes arrêtées ou détenues en dehors de toute procédure et délais légaux ne saurait en aucun cas ni justifier les méthodes employées, ni couvrir les graves violations de la loi et encore moins préserver les libertés et droits fondamentaux du citoyen énoncé dans la Constitution de la République du Mali et dans les Conventions internationales dûment ratifiées ». Le mouvement se dit même prêt à combattre cette pratique qu’il considère d’un autre âge  : « «Le M5-RFP s’engage à procéder à une vaste concertation avec toutes les organisations intéressées par le respect des droits humains pour envisager ensemble les voies et moyens de  mettre un terme définitif aux pratiques liberticides récurrentes ».

S’agissant de l’attaque de Bounty, le M5-RFP dit ne pas comprendre le silence du gouvernement. « Concernant le cas de l’attaque meurtrière de Bounty, le M5-RFP s’étonne du silence du Gouvernement alors que des versions contradictoires circulent sur cet événement », indique le communiqué signé par Dr Choguel Kokalla Maïga.

A en croire ce mouvement, le gouvernement doit « fournir aux Maliens toutes les informations nécessaires et crédibles sur la situation nationale, mais aussi d’assurer la protection des populations sur toute l’étendue du territoire ».

Le mouvement contestataire a, enfin, invité les autorités transitoires à opérer un véritable changement de système de gouvernance tant attendu par le Peuple malien.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here