Attaque de Tessit : Le bilan revu à la hausse

1

Lundi un convoi de l’Armée malienne est tombé dans une embuscade à Tessit, cercle d’Ansongo,  dans la région de Gao. Le bilan est très lourd au moins 33 militaires maliens ont été tués.

C’est l’embuscade la plus meurtrière jamais essuyée par l’Armée malienne. Lundi la relève d’une escorte des FAMas est tombée dans une embuscade tendue par une centaine d’hommes venus à moto et à bord de véhicules pick-up, lourdement armés à Tessit, dans la région de Gao.

Dans la nuit 15 mars, le chef  d’Etat-major via un communiqué lu sur les ondes de l’ORTM, a fait un décompte de onze morts, onze disparus et quatorze blessés. Mais la journée du mardi à mercredi, le bilan n’a cessé de s’aggraver après un ratissage de la zone et selon un nouveau bilan obtenu mercredi de l’Etat-major, 33 morts et 14 blessés ont été dénombrés côté FAMas.

Pour l’instant, pas de revendication, mais cette  attaque barbare et ignoble est attribuée à des groupes jihadistes contre lesquels des forces alliées à l’armée malienne, notamment Barkhane, sont intervenues.

On sait que le secteur d’Ansongo, où a eu lieu l’embuscade, est considéré comme le champ d’action de l’Etat islamique au grand Sahara dirigé par Adnane Abou Walid al-Saharaoui. Cet accrochage contre les FAmas s’est passé au même où moment 58 personnes ont été tuées à Bani-Bangou, dans l’ouest du Niger, dans des attaques attribuées à des djihadistes contre des civils de retour du marché, dans la même zone dite des « trois frontières ». Ces deux attaques sont-elles coordonnées par les mêmes groupes djihadistes ? C’est toute la question.

Dans la foulée, le Président de la Transition a décrété un deuil national de trois (3) jours à compter de ce jeudi, sur toute l’entendue du territoire national.

C’est la deuxième attaque la plus sanglante après celle de Boni où dix soldats maliens avaient été tués et cette attaque intervient tout juste un mois après le sommet du G5 Sahel à N’Ndjamena, au Tchad.

Ousmane Mahamane

(Stagiaire)

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1.  C’est par patriotisme que nous compatissons à ce deuil.
     Mais que ce soit clair : nous sommes très remontés contre la chaîne de commandement des F A Ma.
     SE. M. IBK a tout fait pour cette armée ; très sincèrement !
     Mais à tout moment, elle nous déçoit par son absence totale de tout professionnalisme.
     À quoi servent les avions observateurs , si ce n’est de visionner la trajectoire avant et pendant les convoi afin d’éviter toute embuscades absurdes de ce genre ?
     À quoi servent les hélicoptères de combat , si ce n’est de sécuriser nos convois et détruire quiconque s’y attaque ?
     Nous sommes fatigués et sidérés par la manière bête dont notre dignité est permanemment bafouée lors de ces pertes absurdes de vies.
     Le pays a trop consenti pour que l’ennemi contenue à vous liquider dans vos camps ou dans des embuscades et emporte vos armes.
     Vraiment, de grâce un peu de professionnalisme, sincèrement : trop, c’est trop !
     C’est contre ma volonté que je parle comme cela des F A Ma, que j’aime plus que tout.
     Vive les F A Ma !
     Mes sincères condoléances !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here