Attaque terroriste contre Ogossagou : IBK souffre le martyre

0

C’est un IBK, souffrant le martyre, qui s’est recueilli sur les fosses communes des victimes des attaques meurtrières contre le village d’Ogossagou qui a entrainé la mort de plus d’une centaine de civils peulhs.

Le samedi 23 mars 2019, le village peulh d’Ogossagou, dans la Région de Mopti, a vécu lune attaque meurtrière. Le bilan de cette attaque ‘’terroriste’’, selon le Gouverneur de la Région de Mopti, est de 134 morts, 43 blessés dont 17 enfants, 23 hommes et 20 femmes. Un assaillant blessé à la cuisse âgé de 32 ans, a été arrêté et mis à la disposition de la Justice.

Pour marquer la Solidarité du Peuple malien et la sienne aux populations de cette localité, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, s’est rendu, le lundi 25 mars 2019, à Ogossagou où il a présenté ses condoléances et celles du Peuple malien, et s’est recueilli sur les tombes (trois fosses communes) des victimes de la tuerie. Il avait à ses côtés les Ministres chargés de la Solidarité, de la Réconciliation, de la Sécurité, de l’Administration Territoriale, de son Chef d’état-major particulier, du nouveau Chef d’état-major général des Armées, du Secrétaire Général-adjoint de la Présidence et d’une forte Délégation.

A son arrivée dans le village, le Chef de l’Etat a été accueilli par les quelques notables qui ont échappé à l’acte meurtrier. Après son recueillement sur les trois fosses communes, le Président de la République a successivement visité la maison incendiée de l’Imam et Grand marabout du Village, la maison incendiée du défunt Chef du village et d’autres sites sinistrés.

Très affecté par ce qu’il venait de constater après les événements semblables de Koulogon au mois de janvier dernier, le Chef de l’Etat a rencontré les populations rescapées du village sous un arbre. Et il leur a rassuré et donné des instructions fermes au commandement militaire pour assurer la sécurité des populations afin qu’elles puissent vaquer à leurs occupations.

Le Président de la République a condamné avec la plus grande fermeté cet acte odieux et barbare dont les auteurs n’ont pour seul objectif que de semer la terreur et de compromettre les efforts du Gouvernement, de la Communauté internationale pour la cohésion du Peuple malien et de développement harmonieux du pays.

Au-delà du geste symbolique fait aux populations, « l’Etat apportera des appuis nécessaires et se chargera de la reconstruction du village », a annoncé le Président IBK qui a rassuré que les enquêtes seront menées pour situer les responsabilités et sanctionner les coupables de cette ignominie avec la dernière rigueur. Le Chef de l’Etat a souhaité prompt rétablissement aux blessés au nom du Peuple malien, de la Communauté internationale et en son nom propre et les condoléances les plus émues de la Nation. Sur place, dans le village, l’on pouvait constater la présence des équipes médicales de l’Etat soignant les blessés notamment une femme blessée légèrement par balles au niveau des côtes et du bras. La présence du Chef de l’Etat a rassuré les populations prêtes à se rendre dans les villages voisins, escortés par les Forces de l’ordre.

Par ailleurs, pour rassurer davantage sur la sécurité, le Chef Suprême des Armées a instruit, séance tenante, au nouveau Chef d’Etat-major Général des Armées, Général Abdoulaye Coulibaly, à ce qu’aucun cas de ce genre n’arrive plus jamais.

«Si un cas similaire se produisait encore je mettrai immédiatement fin à ta fonction», lui a intimé publiquement le Président de la République. Avant de réaffirmer sa volonté de poursuivre avec la Communauté internationale et dans le cadre du G5-Sahel, la lutte farouche contre le terrorisme au Mali et dans l’espace sahélien.

A la veille, le dimanche 24 mars 2019, le Président de la République a convoqué une session extraordinaire du Conseil des Ministres. Ainsi, de nouveaux chefs militaires ont été nommés et l’association Dan Nan Ambassagou dissoute.

Egalement, d’autres mesures prioritaires ont été redéfinies face aux derniers développements au plan sécuritaire, pour préserver la vie et les biens des populations.

Sur le chemin de retour, le Chef de l’Etat a rendu visite aux blessés à l’Hôpital Somino Dolo de Sévaré. Là, IBK est allé s’enquérir de leur état de santé et leur a souhaité prompt rétablissement.

Cyril ADOHOUN

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here