Au Mali, des réactions contrastées à la fin de l’opération « Barkhane »

10

L’annonce d’Emmanuel Macron, le 10 juin, de réduire de moitié le soutien militaire français d’ici à 2023 a surpris le pays qui oscille entre « bon débarras » et inquiétude.

Le colonel Assimi Goïta, nouveau président par intérim, se savait dans les radars des Français depuis son coup d’Etat du 24 mai. La suspension de la coopération militaire bilatérale annoncée par Paris le 3 juin était un premier signal d’alerte envoyé à la junte.

Au sein de l’appareil d’Etat, on savait aussi qu’Emmanuel Macron profiterait sans doute de ce deuxième coup d’Etat en moins de neuf mois pour « s’engouffrer dans la brèche » et annoncer une réduction des effectifs de « Barkhane », chère au président français depuis le sommet de N’Djamena de février dernier. Mais l’annonce de la fin de l’opération extérieure ce 11 juin est pour Bamako une « surprise brutale » qui, en coulisses, inquiète des autorités pour l’instant restées publiquement muettes.

Le colonel Goïta et son premier ministre Choguel Maïga pensaient avoir donné des garanties suffisantes à la communauté internationale, notamment sur le respect du calendrier électoral censé mettre un terme à la transition en février 2022. Une feuille de route, « traçant les grandes lignes de l’action gouvernementale pour respecter les différents engagements pris », devait être présentée d’ici à fin juillet et un gouvernement « largement civil » nommé dans les prochains jours.

« Bon débarras »

Le 9 juin, les chefs d’Etats voisins avaient même « félicité » et « encouragé » les nouvelles autorités. Ce 11 juin, les mots d’Emmanuel Macron, fustigeant leur « décision de reconnaître un putschiste militaire », sont mal passés à Bamako. Tout comme la ligne rouge des négociations avec les djihadistes évoquée par le président français.

« Emmanuel Macron devrait faire attention à sa communication. Quand ça prend une certaine tonalité, les Maliens le vivent comme une ingérence. Ça peut se comprendre », souligne l’ancien ministre Ibrahim N’Diaye. En décembre 2019, la convocation à Pau des chefs d’Etat du G5 Sahel par le président français avait déjà été jugée peu diplomatique. Un an et demi plus tard, le discours de Paris est perçu par certains Maliens comme « un affront de plus », dans un contexte de montée du sentiment anti présence française, ces derniers mois.

« Bon débarras », entendait-on ce 11 juin à Bamako. Après huit ans d’intervention militaire française et des résultats pour le moins contrastés, une large frange de Maliens rejette la responsabilité de l’extension du terrorisme sur la France. Paris serait militairement peu efficace et politiquement trop envahissante.

« Risque d’effondrement de l’Etat »

Mais au nord du Mali, le son de cloche est différent. « Les Bamakois n’ont pas connu la guerre ! Ils crient à la France de partir, sans comprendre que le jour où “Barkhane” se retirera, le Mali sera fini. Les djihadistes s’empareront des villes comme au début de la guerre en 2012 », s’alarme un ex-rebelle du nord, signataire de l’accord de paix de 2015.

L’inquiétude gagne aussi la Mission des nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Ce 11 juin, quelques heures avant l’annonce d’Emmanuel Macron, son chef El-Ghassim Wane a évoqué ses craintes : « La suspension de la coopération française avec le Mali pourrait induire un accroissement des tâches de la Minusma » et « il est également possible qu’une pression plus forte puisse être exercée sur nos troupes ». La Minusma, dont le mandat n’est pas de lutter contre le terrorisme et qui voit ses bases régulièrement ciblées par les attaques (quatorze ces trois derniers mois), craint l’isolement.

Certains diplomates redoutent quant à eux une fuite du peu d’administrateurs civils encore en poste au nord du Mali (14 % fin avril selon l’ONU), si « Barkhane » venait à réduire ses emprises. « Le risque d’un effondrement de l’Etat est réel », glisse l’un d’entre eux. Même si, pour l’heure, « rien n’est prévisible, tout devient possible ».

SOURCE: https://www.lemonde.fr/afrique

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Le dieu des maliens indignes macron a décidé ! Les poltrons, les bénis oui oui, les vassaux, les traîtres, les apatrides sont aux abois ! Il faut faire allégeance à macron à la france allez y les esclaves fils d’ esclaves ! Ceux dont les ancêtres ont combattu la pénétration coloniale savent que c’est le jour de l’ Afrique Oh Oh jeunesse , c’est l’ heure de l’ Afrique , quelle belle espérance ! Nous prêtons le serment nous ferons le Mali ! Nous ferons l’ Afrique même s’ il faut notre sang nous irons de l ‘ avant ! Hommage aux pères fondateurs Modibo Keita , Mamadou Konate !
    Le Mali va se relever dignement , sans la france qui a été dominée par les nazis et qui a été libérée par les Américains et les tirailleurs sénégalais ! C’est cette france qui veut vivre sur le dos des Africains : la france n’ a pas d’ amis , la france a des intérêts , célèbre phrase de de gaule qui montre que la france n’ est pas un partenaire fiable , c’est pour cela que Moussa Traore avait dit que le Mali va aller à l’école japonaise ! Tout malien patriote bien censé sait que la france est hypocrite et malveillante envers les Africains , les Chinois l’ ont compris c’ est pour cela qu ‘ ils proposent un partenariat gagnant gagnant !
    La france n’ est pas DIEU pour décider le sort du Mali !
    C’ est aux maliens de s’ assumer quelque soient l’ issu indépendamment de la france qui nous met hypocritement le bâton dans les roues : macron qui n’ est pas d’ accord qu’ chef de famille, malien applique la sharia dans sa propre famille , où est la laïcité dans ce cas ? Où est la liberté ? Ce qui est sûr c’est la peur , la peur de l’ évidence , sinon que chacun suive son chemin sans s’ opposer à l’ autre et en le respectant quelque soit son choix ! Aucune âme ne repondra à la place d’ une autre ! Qui se sent morveux se mouche ! La terre est faite pour qu’ on y vive ensemble quelque soient nos divergences ! Mais hélas cette mentalité suprematiste occidentale est l’ un des enemis de la paix dans le monde !

    • vous êtes en majorité des musulmans.Peut être parce que l’islam permet d’avoir plusieurs épouses si on a les moyens.
      Mais curieusement vous n“allez jamais chercher du travail dans les pays arabes du golf arabique.
      Parce que vous savez très bien que pour l’Arabe,un noir est un ésclave.
      Vous préférez allez chercher du travail en France.Parfois même au risque de vos vies.
      Alors,SVP cessez de tappez sur les français.Il ne vous ai jamais arrivé de vous demander pourquoi les islamistes
      arabes s’attaquent aux noirs africains?
      Chers frères africains,on peut bien vivre sans réligion.Si vous voulez votre propre réligion,vous pouvez en créer une.Demandez à vos frères maliens qui sont en France comment se comportent les arabes envers eux.

      • Isi baebi pourquoi la france est venu coloniser le Mali ? Vous aussi vous êtes vous posé cette question ?
        Les maliens ne sont pas uniquement en france , ils sont en Chine aussi et ailleur , en plus il y a une vingtaine de millions de maliens sont restés au Mali ! Aussi il y a des français au Mali !
        Vous confondez arabes et musulmans , l’ islam est universel et votre myopie intellectuelle ne peut pas appréhender cet aspect ! L’ islam reconnaît les prophètes juif !

  2. 22 septembre 1960 – 11 juin 2021 (61 ans)
    Classement UNESCO : Le Mali classé 47eme sur 54 pays africains pour l’analphabétisme
    C’est à cause des de la France !
    Classement Banque Mondial : Le Mali classé 120eme pays pour le PIB
    C’est à cause des de la France !
    Classement OMS : Le Mali classé 147eme pays pour la qualité des soins de santé
    C’est à cause des de la France !
    Classement Transparency international 2019 : Le Mali classé 130e pays le plus corrompu
    C’est à cause des de la France !
    Classement PNUD : Le Mali classé classé 160eme à l’indice de développement humain
    C’est à cause des de la France !
    Classement PNUD : Le Mali classé …1er ……taux de fécondité les plus élevés au monde avec plus de six enfants par femme
    Là ce n’est pas de la faute de la France quand même ?
    En tout cas bon courage pour la suite et c’est sinçère

    • Mr ou Mme ceux qui sont plus nombreux ce sont ceux là qui dominent ! Certes ce n’est pas à la france de faire le Mali à la place des maliens , mais elle ne doit pas aussi mettre le bâton dans les roues du Mali comme elle le fait depuis les années d ‘ indépendances ! Modibo Keita n’ était pas fous quand il a renvoyé l’armée française qui a fait semblant de quitter le Mali pour s’installer dans le nord et pousser les touaregs à la rébellion dans les années 1960 ! Il me semble que vous ignorez cela comme preuve que la france fait partie des problèmes du Mali ! Il faut être un apatride , un béni oui oui pour penser que les maliens ne savent pas qu’ ils ont une part de responsabilité dans leurs problèmes ! Tout esprit bien avisé sait faire la part des choses : savoir situer les responsabilités en faisant son autocritique aussi bien qu’ en analysant les actions et facteurs néfastes extérieurs : les pères fondateurs en savent beaucoup sur les hostilités françaises , sur les mécanismes et stratégies utilisés pour déstabiliser leurs nations .
      Mr ou Mme vous êtes un apatride !

      • C’est monsieur et en tant que parent d’un militaire qui a fait plusieurs séjours j’ai un regard critique sur le sujet.
        Il faut peut être simplement regarder ça de loin et d’avoir un regard plus distancié.
        Sinon pour moi aucun problème, je souhaite que les militaires français et les coopérants rentrent en France si leur présence n’est pas désirée.
        Et comme on dit chacun chez soi et le bon dieu pour tous.

        Chacun se trompe ici-bas.
        On voit courir après l’ombre
        Tant de fous qu’on n’en sait pas
        La plupart du temps le nombre.
        Jean de la Fontaine

  3. Que la France parte du Mali. Le Mali existait avant la France et continuera apres la France. Nous devrons faire face a nos problems. Que les Malienne se defendent , qu’ils se battent avec tout les armes qu’ils ont. Pourquoi avoir peur des terorristes. Ils ont des armes, que les Maliens s’arment aussi. Que tout les jeunes recoivent des formations militaire. Homme comme femme battons nous pour notre pays. Soyons patriotes et montrons a tout le monde entier que nous pouvons nous defendre.Si nous recuperons l’argent voler par les anciens dignitaires nous pouvons nous armer et tres bien meme. Tous ceux qui on voler le patrimoine national doivent etre fusiller. Ce sont des criminels. Au Mali on ferme les yeux sur beaucoup de choses. C’est pour cela que nous nous trouvons dans des situations pareilles. Bon debarras, que la France parte.

  4. Let us make use of Malians morale fueling desire to do for themselves what must be done to give us security needed plus desired as we work smart in upgrading living conditions.
    Will United States also be leaving or will they take advantage of Malian government lack of asking them to leave being numerous government officials are laundering corruptly gotten funds taken from Mali in United States?
    We must not bargain with foreign governments from position of weakness. When he have foreign troops of non bargaining nation hanging around like ding it lessen our ability to bargain.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  5. LA FRANCE DOIT QUITER LE MALI!
    LES MALIENS DOIVENT EN-Q-LER LES ISLAMISTES EN ”CONTROLANT L ISLAM AU LIEU DU CONTROLE DE L ISLAM SUR EUX!”

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here