Boni, cercle de Douentza : 15 soldats maliens tués dans une embuscade

8

Quinze (15) soldats maliens tués et des blessés. C’est le bilan d’une attaque contre un convoi de l’armée malienne, le jeudi 19 août 2021, entre Nokara et Boni, dans le cercle de Douentza, région de Mopti.

15 soldats maliens ont été tués et plusieurs autres blessés, hier jeudi, dans une embuscade tendue contre un convoi de l’armée entre Nokara et Boni, dans le cercle de Douentza, région de Mopti, selon un bilan provisoire fourni lundi par l’armée malienne. « Un convoi FAMa est tombé dans une embuscade ce jour 19 août 2021 en fin de matinée entre Nokara et Boni. Il était 12h45 lorsqu’un véhicule piégé a d’abord explosé au passage, suivi de tirs intenses sur le convoi », indique le communiqué. Le bilan provisoire, précise le communiqué, fait état de 15 morts et plusieurs blessés. « Des dispositions ont été prises pour l’évacuation des blessés sur Boni. »

Quatre jours avant, le dimanche 15 août, trois soldats maliens ont été tués et deux autres blessés, dans l’explosion d’une mine artisanale au passage de leur véhicule près de Ménaka.

Dans son dernier rapport sur la situation au Mali, publié en juin dernier, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a noté que les activités terroristes se sont intensifiées dans le centre du Mali. « 137 attaques terroristes ont été enregistrées depuis juillet 2020. Les forces nationales et internationales, la MINUSMA et les groupes armés signataires ont essuyé 44 attaques asymétriques », selon le rapport, avant de préciser que le centre du Mali a été le théâtre de 21 attaques: 17 attaques dans la région de Mopti et 4 dans celle de Ségou. « Les Forces de défense et de sécurité maliennes ont été la cible de 25 attaques, au cours desquelles 49 membres des Forces armées maliennes et 2 membres de la police et de la gendarmerie ont été tués, et 55 blessés, dont 53 membres des Forces armées maliennes et 2 membres des forces de sécurité», lit-on dans le rapport.

M. K. Diakité

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Our casualty rate is unbelievably high if we are doing right thing. Are we fighting back plus being effective in doing so? We should expect terrorists/ jahadists/ violent criminals to receive more weapons if not already doing so plus likely greater firepower with United States leaving billions in U S dollars of weapons in Afghanistan plus Afghan Taliban having pressing need for money with sale of weapons being helpful in obtaining cash. I continue to be astonished by United States giving a billion US dollars per week to nation that did nothing in return as American cities became mired in poverty. That was stupidity that will not ever find respect anywhere. Damn!
    Terrorists/ jahadists /violent criminals are doing to us what we should be doing to them but we are unable to be massively corrupt plus do what we need to do. Our choice. Life or death?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Il faut interdire la l importation ,la vente des grosses motos ,des pièces de recharge , la circulation des ces motos sur toute la zones.Il faut mener une opération zéro motos pour réquisitionner toutes motos en circulation.Ces motos qui circulent posent des mines , donnent des informations et ravitaillent les bandes armées.Le terrorisme va disparaitre à 95% le jour les bandes armées n auront pas ces logistique pour ce déplacer. il faut couper le circuit de ravitaillement en motos et interdire la vente anarchique de carburant.

  3. Il faut carrément changer de mode opératoire si nos braves Famas veulent vaincre nos ennemis.
    Le principle clef des missions doit être la DISCRETION. Pourquoi? Parce que nos ennemis ont des oreilles et des yeux pour voir et sentir les opérations qui se préparent à grand bruit (prendre du carburant dans une statiton, mobiliser des véhicules, aller en colonnes sur une voie empruntée de tous, exposent la mission et ne la proègent nullement.)
    Le second principe sera la capacité de nos troupes à se dissimuler et essaimer dans la nature sans qu’on sache qu’il s’agit de troupes armées, d’éléments en mission.
    Le troisième et non moins important est la télécommunication entre nos troupes disséminées dans la nature. Tous les éléments sont interconnectés.
    Enfin le quatrième portera sur un appui aérien prêt à frapper à tout moment, au travers des informations fournies par des drones de renseignement connectés aux éléments déployés sur le théâtre des opérations et capables de répérer tout ce qui se passe…

  4. @ yugo: Les FAMAs sont par terre a cause de la malgouvernance de Boua le ventru IBK, il a avec son fils, son epouse et ses amis vole et dilapide tout le budget alloue aux FAMA. Moi je ne sais pas qu’est-ce que l’on attend pour le mettre devant la Haute Cour de Justice pour HAUTE TRAHISON cet enfant maudit de Sebenikoro. Chaque soldat Malien qui meurt est une mort sur la conscience de Boua le ventru IBK, son fils Karim et ses premiers ministres SBM, Boubou, generali Moussa Diawara et autres qui geraient en dilipidant, volant et surfacturant du budget de l’ armee a l’Assemblee Nationale et dans les ministeres des farfelus regimes de Boua le Mande Zonkeba.

Répondre à Yayyy Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here