Contre les crises au Mali : Jiriba Koro invite les Maliens à l’union

0

La Pyramide du souvenir de Bamako a servi de cadre ce samedi 30 mars 2019 à une conférence de presse organisée par l’initiative Jiriba Koro, une initiative de la société civile malienne pour soutenir la lutte pour la liberté, la démocratie et le respect de la dignité humaine. Cette occasion a été favorable à des d’échanges, des dialogues sur les problèmes actuels du pays. Cela,  dans le but de résilier « l’inconstance et l’arrogance » de la nouvelle politique française.

Avant d’entrer dans le vif  du sujet, un membre de Jiriba Koro, Badian, a tenu expliquée l’irresponsabilité de la CDEAO face à ses devoirs. Amadou Diallo, membre de JiribaKoro à Koutiala, a laissé entendre que nos dirigeants ne jouent pas pleinement leur rôle dans le but d’apaiser le climat social. Notons que « la France est au Mali pour la génocide » selon Jiriba Koro.

Le porte-parole du mouvement, Siriki Kouyaté, a tenu à synthétiser le problème actuel du Mali, notamment l’absence d’engagement du peuple malien face à la crise actuelle que personne n’ignore, l’insouciance des Maliens alimentée par les mauvaises informations, par l’intoxication. Il a expliqué l’optique dans laquelle les  autorités compétentesaideraient les Français dans la politique de prolongement du régime colonial français. Aux dires de M. Kouyaté, la France arrive à ses fins à travers la guerre spirituelle tout en jouant l’indifférence totale dans le but d’atteindre son objectif.

Il a aussi tenu à faire comprendre que les Maliens se levaient tardivement pour dénoncer un mal qui nuirait l’avenir du pays. À ses dires, ils entendent que la situation devienne grave pour se lever.  Le porte-parole n’a pas manqué d’explorer« la naïveté » du peuple malien devant son propre devenir. Sur ce, il a tenu a appelétous les citoyens maliensà se donner la  main face à  situation actuelle. « Le Mali est devenu, aujourd’hui, un foyer de crise des éléments de l’entreprise terroriste », a dit le porte-parole de Jiriba Koro.  Aussi, a-t-il déploré  les attaques récurrentes dans le centre du Mali, notamment celle de Dioura, et d’Ogossagou. Au sujet de la dissolution de la milice Dana Amassagou, il dira que c’est comme si « nous sommes en train de tirer dans l’air », car pour qu’il y ait une dissolution, il faut qu’elle ait un résultat, un sens.

Siriki Kouyaté a fini par remercier tous ceux qui étaient présents à la conférence tout en invitant le peuple malien à prendre son avenir en main. À l’en croire,  initiative Jiriba Koro entend mener d’autres actions dans les jours à venir dans le but de libérer le Mali de cette inconstance et de la nouvelle politique française.

Bakary FOMBA, Stagiaire

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here