Dialogue avec Iyad et Koufa : Place aux contradictions !

0

L’annonce  du Chef  de l’Etat de l’ouverture d’un dialogue avec les chefs jihadistes Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa,  traduit une confusion, un pilotage en vue haut sommet de l’Etat. En effet, des signaux  et autres prises de positions contradictoires se sont multipliés ces derniers temps entre les responsables du pays  concernant d’éventuelles négociations  avec les chefs djihadistes. Tout est  parti de la conférence de presse animée par le Haut Représentant du président de la République pour les régions du Centre, le Pr Dioncounda Traoré, ancien président de la Transition. Conférence au cours de laquelle, il s’est dit prêt à lancer les passerelles du dialogue avec tout le monde,  y compris  avec KOUFFA et  Iyad Ag GHALY. Cette prise de position du  Haut représentant du président de la République a aussitôt été rejetée par le ministre, Tiébilé Dramé : « au moment où je vous parle, l’État malien n’envisage pas une négociation quelconque avec les gens de la brousse (Iyad et Kouffa) » ; « les propos du Haut représentant pour le Centre, Pr Dioncounda TRAORE, n’engagent que lui et non le gouvernement du Mali ».

Aujourd’hui, c’est le président de la République, IBK, qui, dans un revirement dont il a le secret, annonce sa disponibilité à ouvrir des négociations avec… « les gens de la brousse ». Quelle contradiction ?

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here