[Direct] Fin de la prise d’otages sanglante Ă  Bamako RFI

5
Radisson Blu

La prise d’otages survenue tĂŽt dans la matinĂ©e dans ce grand hĂŽtel huppĂ© de la capitale malienne est toujours en cours. L’assaut a Ă©tĂ© donnĂ© par les forces d’intervention spĂ©ciales. Il y aurait 170 otages selon des informations du groupe hĂŽtelier, dont une vingtaine a Ă©tĂ© libĂ©rĂ©e. Trois personnes sont mortes. Un groupe d’hommes est montĂ© dans les Ă©tages. Des tirs ont Ă©tĂ© entendus tĂŽt ce matin. Le quartier est bouclĂ© par les nombreuses forces de l’ordre maliennes et Ă©trangĂšres.

En heure locale et temps universel

La prise d’otages survenue tĂŽt dans la matinĂ©e dans ce grand hĂŽtel huppĂ© de la capitale malienne est toujours en cours. Un assaut a Ă©tĂ© donnĂ© par les forces d’intervention spĂ©ciales. Il y aurait encore 138 otages selon des informations donnĂ©es par le groupe hĂŽtelier. Le seul bilan officiel disponible fait Ă©tat de trois personnes dĂ©cĂ©dĂ©es. Actuellement, le quartier est bouclĂ© par les nombreuses forces de l’ordre maliennes et Ă©trangĂšres.

En heure locale et temps universel

17 h15 : plus d’une vingtaine de morts lors de la prise d’otages. « La prise d’otages est terminĂ©e. Nous sommes actuellement en train de sĂ©curiser l’hĂŽtel », a dĂ©clarĂ© une source militaire sous le couvert de l’anonymat. Des agents de la protection civile auraient Ă©tĂ© vus en train de sortir des corps dans des sacs mortuaires orange sur des brancards.

16h40 : « La prise d’otages est terminĂ©e », selon une source militaire malienne. La police, prĂ©sente dans et autour de l’hĂŽtel, a procĂ©dĂ© Ă  l’Ă©vacuation de civils, blessĂ©s pour certains, rapportent des tĂ©moins. Le colonel Salif TraorĂ©, ministre de la SĂ©curitĂ© intĂ©rieure, a par ailleurs annoncĂ© Ă  la tĂ©lĂ©vision que 76 personnes avaient Ă©tĂ© libĂ©rĂ©es.

16h00 : une source militaire malienne annonce que deux assaillants ont tuĂ©s durant l’assaut.

15:35 : les assaillants n’ont plus d’otages, selon le conseiller du ministĂšre malien de la SĂ©curitĂ©.

15h30 : selon une source de sécurité étrangÚre, 18 corps ont été retrouvés.

 15h25 : un Belge aurait Ă©tĂ© tuĂ© lors de la prise d’otages de l’hĂŽtel, selon son employeur

15h15 :  Le point sur la situation : les forces spĂ©ciales maliennes sont toujours Ă  pied d’Ɠuvre dans l’hĂŽtel Radisson attaquĂ© par un commando d’hommes armĂ©s. On ignore le nombre exact d’assaillants, mais la situation est tendue. Trois otages ont Ă©tĂ© tuĂ©s selon les autoritĂ©s maliennes. François Hollande a appelĂ© les Français se trouvant « dans des pays sensibles » Ă  prendre « leurs prĂ©cautions » , le prĂ©sident de la rĂ©publique a fait part de sa solidaritĂ© avec le Mali auquel il a proposĂ© l’aide de la France.  Une quarantaine de membres du GIGN se sont envolĂ©s pour Bamako oĂč le prĂ©sident Ibrahim Boubakar Keita est rentrĂ© d’urgence. Il se trouvait Ă  Njamena pour un sommet rĂ©gional du G5.

14h46 : « au moins 6 AmĂ©ricains » mis en sĂ©curitĂ© aprĂšs l’attaque, indique l’armĂ©e amĂ©ricaine.

14h45 : les forces spéciales françaises sont présentes au Radisson Blue, selon le ministÚre de la Défense.

14h42 : les vingt Indiens qui sĂ©journaient dans l’hĂŽtel Ă©vacuĂ©s.

14h15 : des forces spĂ©ciales amĂ©ricaines portent assistance aux Maliens, a fait savoir le Pentagone. Une intense fusillade se fait actuellement endendre dans l’hĂŽtel Radisson Blu oĂč beaucoup d’otages restent encore enfermĂ©s dans leur chambre.

14h08 : sept AlgĂ©riens ont Ă©tĂ© exflitrĂ©s de l’hĂŽtel, affirme le ministre de la SĂ©curitĂ©.

13h47 : l’artiste guinĂ©en SĂ©kouba Bambino, qui a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© ce matin, dans un tĂ©moignage sur Le Monde afrique, confirme que « deux [des assaillants] parlaient en anglais, avec un accent nigĂ©rian. Je les ai entendu dire : “Est ce que c’est bon ? Tu t’es ravitaillĂ© ? Il faut partir de ce cĂŽtĂ©, moi, je vais de l’autre cĂŽtĂ©”. En fait, ils se ravitaillaient en munitions dans la chambre Ă  cĂŽtĂ© de la mienne. »

13h40 : le groupe Rezidor, propriétaire du Radisson, communique les chiffres dont il dispose : 138 personnes sont toujours retenues en otage, dont 125 clients et 13 membres du personnel.

13h05 : le colonel-major Salif TraorĂ©, ministre de la SĂ©curitĂ©, a indiquĂ© Ă  la presse que les forces spĂ©ciales ont Ă©vacuĂ© une trentaine de personnes. D’autres ont pu s’Ă©chapper seules. Deux policiers ont Ă©tĂ© blessĂ©s a-t-il dit. Les forces spĂ©ciales fouillent l’hĂŽtel chambre aprĂšs chambre.

« La situation actuellement, c’est que nous avons bouclĂ© tous les alentours de l’hĂŽtel et que nos forces sont en train de progresser Ă  l’intĂ©rieur de l’hĂŽtel. Elles sont en train de procĂ©der Ă  la fouille chambre par chambre. La prise d’otages a commencĂ© depuis 7 heures. Pour le moment, nous avons les Ă©lĂ©ments de penser qu’il y a deux Ă  trois tireurs. Et nous avons, au cours de notre progression, rĂ©cupĂ©rĂ© trois victimes.

Concernant les Ă©trangers et d’Ă©ventuelles victimes europĂ©ennes, l’officier confirme qu’« il y a des Ă©trangers, mais nous prĂ©fĂ©rons analyser les corps et identifier formellement avant de nous prononcer. C’est ce qui sera fait lors du prochain point de presse. Nous avons Ă©galement deux policiers blessĂ©s au moment oĂč je vous parle, c’est-Ă -dire parmi les forces spĂ©ciales qui sont intervenues et ont donnĂ© l’assaut. Vous savez que l’hĂŽtel est assez grand, donc il faut s’attendre Ă  ce que ça prenne un peu de temps. Nous avons identifiĂ© l’étage oĂč certains se sont retranchĂ©s et nous sommes en train de progresser vers cette position-lĂ . Et le souci Ă©tant que ces Ă©lĂ©ments ne puissent pas faire d’autres victimes. Mais nous sommes confiants d’ores et dĂ©jĂ  qu’ils ne pourront pas sortir de l’hĂŽtel comme ça.

Des jihadistes sont-ils derriĂšre cette attaque ? « La mĂ©thode est terroriste. Mais l’identitĂ© des preneurs d’otages, on ne peut pas le savoir maintenant parce qu’il faudra pour cela les mettre hors d’état de nuire ou les rĂ©cupĂ©rer vivants, pour savoir qui ils sont et quelles sont leurs motivations. Donc c’est trop tĂŽt pour le moment pour le dire. »

Combien d’otages sont libĂ©rĂ©s actuellement ? « Pour le moment, nous en avons une trentaine qui ont Ă©tĂ© libĂ©rĂ©es par nos forces. Mais nous savons Ă©galement qu’il y a un certain nombre qui ont pu s’échapper d’eux-mĂȘmes. Ils sont arrivĂ©s vers 7 heures et ont fait des tirs en l’air, des rafales, et beaucoup ont pu s’échapper Ă  ce moment-lĂ . D’aprĂšs la direction de l’hĂŽtel, nous savons qu’il y avait Ă  peu prĂšs 140 personnes hier soir. Mais au moment oĂč les assaillants arrivĂ©s, un certain nombre Ă©tait dĂ©jĂ  sorti pour vaquer Ă  leurs affaires. Donc les 140 n’étaient pas Ă  l’hĂŽtel. Un certain nombre ont pu s’échapper. Nous sommes en train de les recenser par mĂ©thode de juxtaposition, mais ceux que nos forces ont pu faire sortir, il y en a une trentaine. Et nous sommes en train de les regrouper dans un gymnase non loin de l’hĂŽtel Radisson pour les dĂ©briefer et pour prendre en charge les gens qui sont un peu choquĂ©s. »

13h : en visite Ă  New Delhi, Laurent Fabius a indiquĂ© ĂȘtre « informĂ© en temps rĂ©el »de la situation. L’Institut français et l’Ă©cole française sont fermĂ©s.

 

12h40 : d’aprĂšs une source sĂ©curitaire interrogĂ©e par RFI, les assaillants s’exprimeraient en anglais.

 

12h30-13h00 : édition spéciale sur les antennes de RFI (13h30 à 14h00 en heure de Paris).

 

12h23 : le président malien Ibrahim Boubakar Keita, qui se trouvait à NDjamena pour une réunion régionale consacrée au terrorisme dans le Sahel a quitté la capitale tchadienne : « Je déplore ce qui se passe au Mali. Les forces maliennes se sont déployées pour libérer les otages. Déjà quelques otages ont été libérés. Je lance un appel au calme et à la sérénité au peuple malien ».

12h11: la sociĂ©tĂ© Air France annonce que ses douze membres d’Ă©quipages prĂ©sents ce vendredi Ă  Bamako ont Ă©tĂ© exfiltrĂ©s et sont en sĂ©curitĂ©.

12h : François Hollande a pris la parole pour affirmer que la France Ă©tait disponible au prĂšs de l’« ami malien » auquel il renouvelle son « soutien ». « Nous devons encore une fois tenir bon » face Ă  « cette prĂ©sence barbare ». « Il y a des touristes et des responsables d’entreprises de nombreuses nationalitĂ©s », a dĂ©clarĂ© le chef de l’Etat sans donner plus de prĂ©cisions. Aux ressortissants français au Mali, il leur recommande de contacter « l’ambassade de France pour ĂȘtre protĂ©gĂ©s » et de « prendre toutes les prĂ©cautions ».
Un numĂ©ro d’urgence est disponible auprĂšs du ministĂšre des Affaires Ă©trangĂšres Ă  Paris :+33 (0)1 45 50 34 60

11h50 : le porte-parole de la gendarmerie nationale française confirme l’envoi sur place d’environ 50 gendarmes du GIGN français.
Selon la télévision publique malienne, environ 80 otages ont retrouvé la liberté.

11h16 : une vingtaine de personnes ont Ă©tĂ© libĂ©rĂ©es, ont confirmĂ© des sources sĂ©curitaires Ă  RFI. Selon un tĂ©moin, les vigiles auraient tirĂ© Ă  la vue des assaillants, mais ces derniers n’ont pas Ă©tĂ© dissuadĂ©s.

Un autre tĂ©moin avec lequel RFI a pu s’entretenir sur place et qui Ă©tait retranchĂ© dans l’une des chambres de l’hĂŽtel explique avoir entendu des tirs vers 7h ce matin. Il a ensuite aperçu un assaillant par la fenĂȘtre, « en jean, avec une petite barbe, vĂȘtu sans signe distinctif ». Le porte-parole de la SĂ©curitĂ© malienne parle de « deux ou trois assaillants » quand d’autres sources Ă©voquaient plus tĂŽt une dizaine d’hommes.
Pour le moment, aucune revendication n’a Ă©tĂ© communiquĂ©e.
La secrĂ©taire d’Etat française en charge de la francophonie, Annick Girardin, a tĂ©moignĂ© son soutien aux Maliens.

11h : « Notre objectif est de neutraliser » les terroristes sans faire de victimes, selon le ministĂšre malien de la SĂ©curitĂ© qui dirige les opĂ©rations. Les trois morts n’Ă©taient pas des otages, ils ont Ă©tĂ© tuĂ©s Ă  l’arrivĂ©e des assaillants. Tout se passe encore Ă  l’intĂ©rieur de l’hĂŽtel. Ibrahim Boubacar KeĂŻta, en visite au Tchad, a dĂ©cidĂ© d’Ă©courter sa visite.

10h55 : davantage d’otages sont en train d’ĂȘtre libĂ©rĂ©s, les chiffres sont en Ă©volution.

Lire la suite sur rfi.fr

SOURCErfi.fr
PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Si Maliweb pouvait nous Ă©pargner des directs d’autres mĂ©dias sur des Ă©vĂ©nements au Mali en gĂ©nĂ©ral et Ă  Bamako en particulier. C’est plus facile pour un lecteur d’ĂȘtre informĂ© directement en allant sur le site en question que d’attendre la mise Ă  jour de Maliweb.

    Mes condoléances sincÚres aux familles endeuillées et prompt rétablissement aux blessés.

  2. Si cette malĂ©diction arabe appelĂ©e ISLAM pouvait maintenir les musulmans Ă  s’entretuer UNIQUEMENT entre eux cela cela pourrait me rĂ©jouir

  3. IL Y 48 HEURES A PEINE, LE GRAND CON D’ELITE NFP PREMIER NOUS “EXPLIQUAIT” QUE LE MALI N’AVAIT (je cite) RIEN A CRAINDRE DU TERRORISME ISLAMISTE (authentique: Recherchez, et vous retrouverez son commentaire! :mrgreen: ) ET NOUS “EXPLIQUAIT” MEME QUE LES TERRORISTES ARABES (je cite toujours :mrgreen: ) N’AVAIENT “MEME PAS DE TEMPS” POUR FRAPPER CHEZ LES NOIRS! đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„

    EN CONSEQUENCE, JE PROPOSE QUE MALIWEB DECERNE A NFP PREMIER LA PALME D’OR DE L’INTERNAUTE LE PLUS CON DU FORUM! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) (et Dieu sait pourtant que la concurrence est rude! :mrgreen: )

    PS: Ceux qui douteraient d’un tel degrĂ© d’imbĂ©cilitĂ© sont invitĂ©s Ă  utiliser la fonction “rechercher” en haut en Ă  droite pour retrouver son commentaire, et voir que ceci est rigoureusement AUTHENTIQUE!! đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„

    Pas vrai NFP Premier?
    “Notre Mali n’a rien à craindre du terrorisme Islamiste” hein! 🙄 😳 :mrgreen:
    D”ailleurs, les Islamistes “n’ont mĂȘme pas ce temps de frapper chez les noirs”, hein! 🙄 😳 :mrgreen:

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
      Les pintades vont se dĂ©chaĂźner , maintenant qu’elles ont leur ETAT D’URGENCE !
      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • URGENT
        Mali: Ă©tat d’urgence dĂ©crĂ©tĂ© «sur l’ensemble du territoire» pour 10 jours Ă  compter du 20 novembre (gouvernement)

Comments are closed.