G5 Sahel: Paris va demander des garanties politiques au Mali et au Burkina

10

PARIS (Reuters) – La France demandera au Mali et au Burkina Faso, mardi lors du sommet G5 Sahel en Mauritanie, des garanties sur leurs engagements en faveur de la paix, afin de ne pas remettre en cause des gains militaires récemment acquis sur le terrain, a déclaré lundi une source à l’Elysée.

“Tous les progrès enregistrés sont fragiles et peuvent être mis en cause si la dynamique politique ne suit pas”, a souligné cette source.

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez et le chef de l’Etat français Emmanuel Macron doivent effectuer mardi leur premier déplacement en Afrique depuis la crise du coronavirus à l’occasion du sommet des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad).

Les autres dirigeants européens, comme la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil italien Giuseppe Conte participeront à ce sommet seulement par visioconférence. Cinq chefs d’Etat du G5 Sahel et le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres vont également prendre part à cette réunion, selon un communiqué du gouvernement espagnol publié lundi.

De source gouvernementale française, la situation est particulièrement préoccupante au Mali dont les autorités ne discutent plus d’un plan de paix, la “séquence politique particulièrement laborieuse” ayant relégué au second plan “la mise en ouvre de l’accord de paix d’Alger”.

Cette situation est perceptible au Burkina Faso comme au Mali si bien que les enjeux sont élevés et qu’il faut faire en sorte que les contexte électoraux n’anéantissent pas les gains qui ont été obtenus, a expliqué cette source.

Le Burkina Faso se rend aux urnes fin novembre pour des élections législatives et pour un scrutin présidentiel auquel le chef d’Etat sortant Marc Roch Kaboré devrait se présenter.

La situation sécuritaire reste précaire au Sahel malgré les récents progrès enregistrés dans la lutte contre les groupes djihadistes avec notamment la mort du chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdel, tué début juin par l’armée française lors d’une opération dans le nord du Mali.

(John Irish; version française Nicolas Delame, édité par Blandine Hénault)

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Il faut etre clair avec lr President Macron,Le Mali rejette l’Accord d’Alger qui ne respecte ni la Constitution sous laquelle il a ete elabore et signe ni l’opposition de la grande majorite des Maliens,Le Mali rejette l’immixtion de la France et de l’Union Europeenne dans l’exercice des pouvoirs de Souverainete Nationale.
    Il faut etre pret pour noiuer de nouvelles relations exterieures et une nouvelle politique Africaine;

  2. Les garanties sont entre autres : laissez-nous piétiner votre souveraineté.
    Laissez nos soldats légionnaires, armés et faire tuer vos populations par des mercenaires.
    Laissez nos entreprises piller et affamer vos populations.
    En contre partie, vous garderez le pouvoir et nous protégerons vos biens gardés dans nos banques.

  3. “des gains militaires récemment acquis sur le terrain”
    Mais micron se fout du monde,quels gains militaires ?
    Faites d’abord le bilan des 7 denieres annees !

  4. “Un lionceau vaut un panier rempli de chatons”… un proverbe bambara le dit… sinon pourquoi encore exiger “des garanties politiques” (accords de soumission perpétuelle que les changements ne pourront pas changer ?) dans une anarchie politico-securitaire? Nos pays eux ont besoin de garanties militaires de la France dans nos soi-disant partenariats actuels.

    • Garanties-toi sur le plan Militaire et le ciel te garantira! Ne comptes que sur toi-meme car tu es le seul people boulanger de son destin!

  5. ibkon va encore se prosterner devant le bilakorodeni macreux, micro banquier soumis aux Rothschild …
    PA——————————TE———————————–TIK

  6. Ca me fait beaucoup rire, le sous-prefet Boua le ventru IBK va rendre compte a son President Macron sur l’accord d’Alger et sa mise en route, HAHAHAHAHAHAHA! Moi je pense que Boua va demissionner cette fois-ci car son patron Macron n’est pas content de lui du tout. Voici que le bilakoro Macron pisse sur le Mali parceque nous n’avons pas de President, nous les Maliens.

  7. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA

    QUEL CHANTAGE….!!

    LA FRANCE FAIT PITIÉ, McRON ENCORE PLUS….!!

  8. lack of adequate security in Mali is due to those foreigners trusted to assist in providing adequate security along with Malian traitors profit from a lack of security. If adequate security as it could be was provided by Malian military without foreign assistance foreigners would not be able to rob Mali of its natural resources plus those riches would go to Malian government plus people to upgrade plus maintain upgrade of living condition instead ” boot lickers” help keep Malian people in poverty to extent they are unable to challenge abusive condition as it must be challenged to beneficially overcome it.
    Once again problem is Malian traitors. Any government official who partake in corruption especially assisting foreigners in robbing Mali is a traitor. It was traitors in Mali that assisted enemies of Mali in bringing Mali down from a top level member of greatest empire world have ever known to being a member of developed nations secret list of people expendable. If we rid ourselves of traitors we will find plus develop even more competent leaders plus workers to make Mali again great plus its people no longer members of secret list of those expendable.
    This world do not give stupid a break. Stop being stupid to appease Europe. It is self-destructive.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here