Koro : plusieurs morts dans une attaque contre le village de Binedama

0

Le village Binedama situé dans la commune de Madougou, cercle de Koro a fait l’objet d’attaque en fin de la semaine dernière. Le bilan : plusieurs morts, 29 selon l’association Tabital Pulaaku qui accuse l’armée malienne d’être l’auteur de ladite attaque.

Binedama, Madougou, Koro, Mopti, bref tout le Mali pleure. De dizaines de civils ont été tués dans une attaque contre le village de Binedama en fin de la semaine dernière. Même s’il n’y a pas un bilan officiel donné par le Gouvernement, l’association Tabital pulaaku parle de 29 morts. « Après avoir enterré 29 corps avant-hier, les habitants du village ont découvert hier 05 corps complètement calcinés et 06 autres ce matin dans les habitations incendiées. Ce qui porte à 40 morts », lit-on sur la page Facebook de l’association. Cette association accuse l’armée malienne d’être à l’origine de l’assassinat de ces victimes. Selon le communiqué de Tabital, parmi les victimes, il y a de vieilles femmes de 70 et de 63 ans. Aussi, y a-t-il une fillette de 9 ans. « Tabital demande Pulaaku Mali demande qu’une enquête internationale indépendante soit diligentée par les organisations de Défense des droits de l’homme et par les Nations unies aux fins d’établir les véracités des faits », lit-on dans le communiqué du 6 juin.

Beaucoup d’organisations et de formations politiques ont condamné ce massacre de populations civiles. C’est le cas de l’URD de Soumaila Cissé qui, après avoir condamné l’acte, a souhaité « qu’une enquête soit diligentée afin que les auteurs, coauteurs et les éventuels complices de ce drame inacceptable soient punis conformément à la loi ». Le principal parti de l’opposition a aussi invité la communauté internationale « à étendre son assistance au centre du Mali et à déployer toutes les énergies nécessaires en collaboration avec les forces armées et de sécurité du Mali pour circonscrire ces drames ».

Le Gouvernement doit tout faire pour assurer la sécurité des personnes et leurs biens partout dans le pays. Il y a trop de morts au centre.

Il faut rappeler qu’en plus de Binedama, des civils ont été tués à Niangassadiou, le 3 juin. Le bilan de ces différentes attaques fait état de 40 morts selon Tabital pulaaku.

B.Guindo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here