L’armée allemande renforce sa présence au sein de l’EUTM au Mali

1

Selon le chef du contingent allemand de la mission européenne de formation de l’armée du Mali, cela permet d’installer un nouveau centre à Sévaré.

Le Mali reste une priorité de l’engagement allemand à l’étranger. Les députés du Bundestag, à l’exception du parti des Verts, ont validé ce mercredi (19.05.2021) la prolongation du mandat de l’unité allemande de la European Union Training Mission (EUTM), la mission européenne de formation au Mali. Le nombre de ses instructeurs passe d’ailleurs de 450 à 600.

Les députés ont aussi prolongé, pour la même durée d’un an, jusqu’à fin mai 2022, le mandat de l’armée allemande sous le drapeau de la Minusma, la mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies au Mali.
Bientôt un nouveau centre de formation à Sévaré

Le chef du contingent de la Bundeswehr au sein de l’EUTM, Martin Sonnenberger est convaincu de l’utilité de l’engagement allemand. Il pense que la décision des autorités de Berlin tombe au bon moment avec la création d’un nouveau centre de formation au Mali.
“Le plan est maintenant d’étendre l’engagement allemand en soutenant la création du nouveau centre de formation à Sévaré dans le centre du Mali. Pour cela, nous aurons besoin du contingent supplémentaire afin de mener ce projet à son terme”.
L’EUTM a sa zone d’influence actuelle à Bamako et Koulikoro. S’il voit le jour, le centre de formation de Sévaré sera installé près d’un lieu de cantonnement de l’armée malienne, connecté à un espace pour mener des exercices de tir.

Etendre la formation au Niger et au Burkina Faso
Des discussions sont en cours avec les autorités du Niger et du Burkina Faso qui partagent la même menace terroriste, pour la formation des soldats de ces pays.

A ce jour, l’EUTM a déjà formé plus de 13.000 soldats maliens dans différents domaines de compétence. Le volet logistique de cette formation relève de la compétence des soldats allemands.
Mais en Allemagne comme ailleurs, la mission européenne est critiquée par certains qui la trouvent inefficace. Surtout que l’armée malienne est régulièrement mise en cause dans de supposés abus contre la population civile.

Des progrès malgré les critiques

Et pourtant, le chef du contingent allemand de l’EUTM affirme que des progrès sont enregistrés. Selon le lieutenant-colonel Martin Sonnenberger, “durant ces derniers mois, plusieurs unités formées par l’EUTM ont réalisé des prouesses durant des combats. Je pense que c’est une question de confiance et nous allons améliorer cela au fil de nos formations. En outre il est difficile de mener ce genre de combats surtout quand des terroristes se cachent derrière des civils. Mais de notre côté nous nous assurons de donner aux soldats maliens, les notions en matière de protection des civils et le respect des droits”.
Après les inquiétudes provoquées par les troubles et le coup d’Etat d’août 2020, la transition militaro-civile mise en place et l’annonce d’un calendrier électoral semblent rassurer les partenaires du Mali.

SOURCE: Deutsche Welle

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. « …l’armée malienne est régulièrement mise en cause dans de supposés abus contre la population civile.. »
    Ceux qui calaminent régulièrement l’armée Malienne d’exactions sur les civils pour bien positionner les leurs ont bombardé des paisibles populations civiles Maliennes a Bonti lors de la célébration d’un mariage, sans jamais présenter une quelconque excuse aux familles des victimes malgré la confirmation des faits par un rapport d’enquête de l’ONU. Actuellement, ils sont en train de travailler pour manipuler ce dit rapport….
    Je vois que l’EUTM aurait déjà formé plus de 13 000 soldats maliens dans différents domaines de compétence. Ce qui correspondrait presque à la moitié de l’effectif de notre armée. Mais les Maliens ne voient absolument aucune amélioration sur le terrain en matière de la sécurité et la performance de nos militaires.
    Quelles sont donc les nouvelles compétences qui auraient été acquises par nos FAMA? De toute évidence, ces nouvelles compétences ne servent à rien dans nos objectifs actuels en matière de défense et de sécurité de notre pays.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here