Le camp de la Minusma à Tombouctou victime d’une «importante attaque»

13
Le camp de la Minusma à Tombouctou victime d'une «importante attaque»
Un casque bleu de la Minusma, à Tombouctou, le 19 septembre 2016 (photo d'illustration). © SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP

Le camp de la Minusma, la Mission des Nations unies au Mali et de l’opération Barkhane a été la cible d’une « importante attaque complexe » dans l’après-midi du samedi 14 avril, à Tombouctou, dans le nord du pays. Dimanche matin, on comptait au moins trois morts, un casque bleu et deux assaillants, ainsi qu’une vingtaine de blessés.

Selon les informations de RFI, l’attaque a débuté un peu après 14h TU, par des tirs de roquette et d’obus en direction du camp militaire de la Minusma à Tombouctou.

Quelques instants plus tard, deux véhicules chargés d’explosifs, occupés par des assaillants équipés de casques bleus, d’après des informations communiquées par le ministère de la sécurité et de la protection civile, ont tenté de pénétrer à l’intérieur du camp. L’un d’entre eux, aux couleurs des forces armées maliennes, est parvenu à franchir le premier checkpoint, avant de se faire exploser. Le deuxième, siglé du symbole des Nations unies, a été immobilisé.

« Sur les lieux, au niveau du virage de l’aéroport, j’ai remarqué qu’il y avait un premier véhicule, un pick-up blanc avec les insignes des Nations unies qui était arrêté avec son contenu d’explosifs. Je sentais qu’il y avait la panique dans les rangs de la Minusma. On tirait un peu partout », raconte Yéya Tandina, journaliste à Tombouctou, qui s’est rendu sur les lieux une heure après le début de l’attaque.

La Minusma a finalement déclaré la situation « sous contrôle » deux heures et demi après le commencement de l’assaut, même si des opérations de sécurisation ont continué jusque dans la soirée.

Au moins un casque bleu décédé

Au total, plus de 12 roquettes ont été tirées sur les positions des casques bleus et celles de la force française Barkhane. Un soldat de la paix de l’ONU a été tué, on compte également de nombreux blessés dans les rangs des casques bleus et parmi les forces françaises qui, à Tombouctou, sont côte à côte. Au moins deux terroristes ont été tués.

De son côté, le directeur de l’hopital de Tombouctou a affirmé samedi soir avoir pris en charge six civils, dont un enfant de 10 ans. Des riverains du site de la Minusma et des forces Barkhane ont été blessés par des balles perdues.

RFI

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. Hamza 15 Avr 2018 at 18:55
    “Pour ceux qui save lire et écrire:
    بِسْمِ الْحَمْدُ للّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ الرَّحْمـنِ الرَّحِيمِ مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ إِيَّاكَ نَعْبُدُ وإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ (…) Que l’âme de ce mercénaire international brûle en enfer !!! Amiiina.”

    On est ravis d’apprendre que “tu sais lire et ecrire”, tête de con!
    Il ne te manque plus qu’a savoir PENSER et RÉFLÉCHIR pour ressembler tout à fait à un homme!

  2. 😂POUR QUI CONNAIT LES OCCIDENTAUX ABRAHAMIQUES, MONTAGE! POUR RESTER! RESTER AU MALI! DES FAUXCULS !CES BARCONNERIESIES NE NOUS EMPECHERONT PAS DE VOUS METTRE A LA PORTE!…😂

  3. La preuve que les forces internationales sont ,au lieu d’une solution contre le terrorisme,un AIMANT QUI ATTIRE LES FOUS DE DIEU.
    Si l’ARMÉE FRANÇAISE était une solution contre le terrorisme,on serait là actuellement à traquer les terroristes dans les villages du Nord les empêchant de s’organiser pour lancer ce genre d’ attaque.
    Comme les États-Unis en Afghanistan,la France attire les fous de DIEU à mener un de leurs combats contre les occidentaux sur le sol MALIEN.
    Aussi longtemps qu’ on aura pas compris que la France n’est pas la solution,on cintinuera à compter nos morts.Ils ont des connexions dans la population favorisée par les deux jihadistes maliens qui ont été séduits par l’idéologie jihadiste quand AMADOU TOUMANI TOURÉ a osé collaborer avec ces criminels qui ont fui L’ARMÉE pour venir exercer au MALI.
    Qu’ on comprenne que ces deux jihadistes sont aussi les victimes de l’ irresponsabilité de AMADOU TOUMANI TOURÉ.
    Tout comme ces dizaines de jihadistes maliens enrôlés qui participent actuellement aux attaques contre leur ARMÉE et celle des forces internationales.
    Il faut les SAUVER plutôt que de les combattre.
    C’est en les sauvant qu’ on lutte efficacement contre le terrorisme.
    N’est ce pas ce qu’ a fait le seul pays au monde qui a pu LUTTER efficacement contre le terrorisme :L’ ALGÉRIE.

  4. Pour ceux qui save lire et écrire:

    بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ

    الْحَمْدُ للّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ

    الرَّحْمـنِ الرَّحِيمِ

    مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ

    إِيَّاكَ نَعْبُدُ وإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ

    اهدِنَــــا الصِّرَاطَ المُستَقِيمَ

    صِرَاطَ الَّذِينَ أَنعَمتَ عَلَيهِمْ غَيرِ المَغضُوبِ عَلَيهِمْ وَلاَ الضَّالِّينَ

    Que l’âme de ce mercénaire international brûle en enfer !!!
    Amiiina.

  5. Comme le dit très justement Yugu, super beau boulot de Barkhane et de Minusma!

    Avec 3 camions bourrés d’explosifs plus les tirs de roquettes, cette attaque surprise aurait dû se solder par un véritable CARNAGE!!!

    Au lieu de ça, ces sales chiens n’ont pu faire en tout et pour tout qu’une seule victime (paix à son âme )!

    Un camp occupé (et gardé!) par de véritables soldats formés, entrainés, aguerris et PROFESSIONNELS, ça fait toute la différence !

  6. Paix à l’âme du soldat de l’ONU tombé et bon voyage en enfer pour les deux crétins.

    • Mon frère Yugo de 2012 a maintenant 2018, les Jihadistes peuvent faire des attaques de ce genre au grand jour, ceci veut dire que l’armee Francaise, la MINUSMA et les FAMAs ne servent a rien du tout car IBK le Mande Zon keba est le leur premier responsable, le Chef Supreme des armees du Mali?.

      • Au regard du bilan, on peut dire que l’on peut compter sur BARKHANE et MINUSMA. Malgré que les assaillants soient venus avec trois véhicules bourrés d’explosifs, ils n’ont fait qu’un mort et 14 d’entre y ont laissé la vie. Ce n’est pas comme ces motocyclistes et piétons qui viennent tuer les FAMA et repartent avec leurs véhicules sans laisser de plumes.

  7. Ahurissant !…
    Une attaque suicide non seulement EN PLEIN JOUR, mais en plus sur le camp Minusma et Barkhane !!!!
    Ces chiens sont prêts à tout pour maintenir une pression MAXIMALE sur le pays…

  8. Inédit. Dans une ville comme Tombouctou, qui compte environ 3000 hommes des forces Françaises, Munisma et les Famas, une telle attaque relève de l’audace. A quoi servent donc les patrouilles qui parcourent la ville de jour comme de nuit? Décidément, les djihadistes augmentent la pression. Ils n’hésitent plus à attaquer de front et en plein jour les positions des forces étrangères à une heure pareille en plein centre ville. Les Américains, où qu’ils se trouvent ont en permanence des drones qui survolent leurs positions afin d’éviter toute surprise. Ce sont toujours les ennemis qui se font surprendre. Ils l’ont prouvé en Afghanistan. L’efficacité des drones a été démontrée à plusieurs occasions. Que les Français et la Munisma n’en disposent pas est vraiment étonnant. Voilà désormais l’occasion pour se pencher sérieusement sur la question, mais, ce n’est pas avec ce crétin de IBK qu’il faut compter pour que les Famas soient équipés de ces engins pourtant indispensables dans une guerre asymétrique. Même dans une guerre conventionnelle l’usage de ces engins est tout bénéfice pour ses utilisateurs.

    • C’est le Mali d’IBK le Mande Djito keba, Mande Zon keba ani Mande Fougari Keba.

Comments are closed.