Mali: Le cap de 207 000 déplacés internes désormais franchi

4

Les Maliens s’apprêtent à aller aux urnes pour renouveler l’Assemblée nationale. Parallèlement à cette éphorie électorale, le nombre de personnes déplacées internes ne cesse d’augmenter. Le dernier rapport de la Commission Mouvement de population (CMP) l’atteste.

-Maliweb.net- «L’opération de mise à jour a identifié au total 207 751 personnes déplacées internes dans les différentes régions du Mali», indique le dernier rapport de la CMP, publié le 31 décembre 2019. La commission Mouvement de population note une augmentation de déplacées internes de 6 322 individus pour le seul mois de décembre. «Cette augmentation est due à des violences variées dans les Régions de Mopti, Gao et Ménaka et la bande frontalière Mali-Burkina Faso», révèle le rapport de la CMP, une commission composée de services techniques de l’Etat et leurs partenaires (Organisation internationale, ONG).

Avec 75 528 déplacés internes, la région de Mopti est la plus affectée par les mouvements de populations. Elle est suivie par la région de Gao avec 58 040 personnes déplacées internes. Ces deux régions sont suivies par les régions de Ségou (24 291 PDIs) et Tombouctou (22 641 PDIs). En une année, de janvier 2019 à janvier 2020, le nombre de déplacées est passé de 120 000 à 207 751 personnes.

En dépit de la situation globale d’insécurité qui règne dans les régions du Nord et du Centre, des retours de populations sont aussi enregistrées par la commission Mouvement de population. Ainsi, plus de 3 000 personnes déplacées internes sont retournées à Djenné (Mopti). L’information a été donnée la dernière par le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Depuis juillet 2013, informe OCHA, 561 606 personnes déplacées internes sont retournées dans leur région d’origine. A Tombouctou, 294 938 déplacés internes sont retournés contre 149 320 à Gao et 44 000 à Mopti.

Besoin d’assistance humanitaire

Si les populations tentent de retourner chez elles, ce n’est pas pour autant qu’elles sont tirées d’affaire. Cette année, révèle OCHA-Mali, 4,3 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire. Il s’agit d’une «augmentation de 1,1 million de personnes comparativement à l’année dernière à la même période», explique le Rapport de situation publié le 27 janvier dernier. Cette hausse, indique le document, est due essentiellement à la persistance des conflits et aux aléas climatiques défavorables.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Est-ce que nos ténors du pouvoir savent le drame que vit les maliens de la profondeur du pays? Non, non, et non, ils restent silencieux et lorsqu’ils parlent, ils s’expriment en mentant, c’est dommage, nous restons certains que chacun de ces ténors ne songent qu’à leur situation de privilégiés, c’est catastrophique. Nous avançons lentement et sûrement vers une situation chaotique qui risque de venir de façon brutale à l’insu de nos dirigeants véreux, nous avons un gouvernement qui ne sait pas prévoir et quand on ne peut pas prévoir, on perd le contrôle de toutes les entités qui gèrent le pays. Pauvre gouvernants, touchez rapidement les hommes et les femmes qui savent et peuvent prévoir. Mais, mais, mais prévoir c’est se sacrifier, prévoir c’est cesser de mentir, prévoir c’est de refuser de ne penser qu’à sa seule personne. Tant que nos ténors ne comprendrons pas cette nécessité de prévoir, ce pays ne serait jamais sauvé.

    • Il n’y a pas que les tenors………….. les opposants, la société civile, les soi-disant leaders religieux et communautaires, les associations de jeunes et de femmes……………. Ils sont tous silencieux, tout le pays semble se foutre de cette situation, jusqu’à ce que ça explose à Bamako!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Les deplace’s internes existaient au moment ou’ IBK n’etait pas le president de la republique! Ils etaient plus de 400 000 deplace’s par les evenements mais cela n’a pas empeche’ l’organisation des elections legislatives et municipales plus L’ORGANISATION DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE!!!!! Les maliens des camps de refugie’s ont vote’!!!!
    L’Assemble’e Nationale actuelle est illegale et illegitime parce qu’elle existe en violation flagrante de la constitution du Mali!!! Les elections legislatives de mars doivent avoir lieu!
    C’EST LE MONDE POLITIQUE ET INTELLECTUEL MALIEN QUI DOIT CHANGER! JE LEUR DEMANDE D’AVOIR PITIE’ DU MALI!!!

  3. 207 000 déplacés internes, peut être parmi les 12 plus grandes villes du Mali?
    Pauvre IB K avec une gouvernance pitoyable!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here