Mali: négociations en cours pour obtenir la libération de l’opposant Soumaïla Cissé

10

L’Union pour la République et le développement (URD), principal parti de l’opposition malienne, a fait, samedi 4 avril, à Bamako, le point sur l’enlèvement de son leader Soumaïla Cissé et d’une douzaine de ses compagnons et collaborateurs enlevés la semaine dernière, le 25 mars, dans la région de Tombouctou alors qu’ils étaient en campagne pour les législatives. Toutes les personnes enlevées par les présumés jihadistes ont été libérées, sauf Soumaïla Cissé lui-même. Les négociations sont en cours pour obtenir la libération de l’opposant.

À la cellule de crise créée par le parti de Soumaïla Cissé à Bamako, deux hommes sont accrochés au téléphone pour avoir les dernières nouvelles du terrain. Parmi eux, maître Demba Traoré, un des responsables pour l’Union pour la République et la démocratie (URD) : « Pour nous, les négociations continuent. Nous avons interrogé ceux qui ont été libérés. Certains nous ont confirmé qu’ils ont échangé avec les ravisseurs qui leur ont dit que “si tout va bien, Soumaïla aussi sera libéré comme eux”. Ça, c’est ce qu’on peut retenir ».

Médicaments

De source proche des négociations, un élu de la région de Tombouctou joue un rôle important. Soumaïla Cissé n’a pas encore été autorisé à parler au téléphone à des proches, mais il se porterait plutôt bien. Un autre détail, les ravisseurs qui ont des revendications seraient de présumés jihadistes. Ils ont accepté que l’otage reçoive des médicaments.

Cellule de crise

De son côté, le gouvernement malien est également préoccupé par la situation. Le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a nommé un ancien Premier ministre pour diriger, sur le plan national, une autre cellule de crise.

Source: http://www.rfi.fr/fr/afrique

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Un candidat désisté n’a pas empêché l’élection législative du 29 mars dernier.
    Ignoble pouvoir !
    C’est la dictature…….
    Mali be tchi ! CHÈ TIWILI KABO AFANKA !

  2. Sangare 5 Apr 2020 at 15:37 PM
    “Que le gouvernement crée une cellule de crise POUR PARTICIPER À LA LIBÉRATION DE SOUMAILA CISSE est un mea-culpa qu’il a fauté dans la sécurisation du CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION.”

    C’est vraiment, je pense, la TOUTE 1ÈRE FOIS que je suis d’accord avec toi sur quelque chose !!!😂

    Mais oui: C’est au gouvernement de créer une cellule de crise….ET À PERSONNE D’AUTRE !!!!

    Et c’est d’ailleurs ce qu’en pareil cas, N’IMPORTE QUEL GOUVËRNEMENT se serait empressé de faire DÈS LE PREMIER JOUR !!!😡😡😡

    Ce qui amène légitimement à conclure que soit on a affaire à un gouvernement de bouffons aussi laxistes qu’irresponsables (mais ça, on le savait déjà !), soit on a affaire à un gouvernement….. COMPLICE !!!😎😎😎

  3. “L’Union pour la République et le développement (URD), principal parti de l’opposition malienne, a fait, samedi 4 avril, à Bamako, le point sur l’enlèvement de son leader Soumaïla Cissé et d’une douzaine de ses compagnons”

    Dans n’importe quel pays SERIEUX, ce serait aux AUTORITÉS DE L’ÉTAT de communiquer les avancées de cette affaire, et non pas au parti de Soumaila !!!!

    Depuis le début, c’est chaque fois la “cellule de crise de l’urd” qui se démène et qui informe sur les développements de cette affaire, ET PAS L’ÉTAT alors que c’est SON RÔLE À LUI !!!😡😡😡😡😡

    De même, dans les négociations, c’est le maire de Koumaira et les notables de la région qui ont oeuvré… ET PAS L’ÉTAT !!!!!!!!

    Non content de l’avoir laissé sans la moindre protection, Salif-le-dormeur laisse visiblement aux autres le soin de “traiter” cette affaire À SA PLACE ET À LA PLACE DE SES SERVICES !!!😡😡😡😡

    Quelle honte !

  4. Que le gouvernement crée une cellule de crise POUR PARTICIPER À LA LIBÉRATION DE SOUMAILA CISSE est un mea-culpa qu’il a fauté dans la sécurisation du CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION.
    Il a été inspiré par la haine que nourrissent IBK et ses thuriféraires envers l’homme politique SOUMAILA CISSE.
    Il a oublié qu’il doit jouer sa partition de la sécurisation des élections sans tenir compte des susceptibilités de certaines personnes.
    SÉCURISER LES ÉLECTIONS, C’EST PRÉALABLEMENT EMPÊCHÉ QUE LES CANDIDATS SOIENT ATTAQUÉS.
    Ils sont les acteurs car sans eux pas d’élections.
    Certaines personnes oublient leur pays quand ils font la politique car ils pensent prioritairement à leurs intérêts individuels.
    En oubliant de servir le pays,l’adversaire politique devient l’ennemi politique.
    ON SOUHAITE SA MORT POUR SAUVEGARDER SES INTÉRÊTS PERSONNELS.
    En réalité on ne fait plus la politique, mais du GANGSTÉRISME qui consiste à se servir de la politique pour s’emparer des ressources publiques.
    Ceux qui s’opposent à cette manière de faire sont ipso facto des ennemis à abattre.
    C’est ce que vivent SOUMAILA CISSE et ses partisans depuis le coup d’État du 22 MARS 2012 car il est l’adversaire le plus susceptible de remporter les élections, si elle est organisée de façon transparente.
    On le sait intransigeant à faire la lumière sur les malversations en cours.
    Donc il faut, par tous les moyens, l’empêcher d’être au sommet de l’État.
    Obligé de créer une cellule de crise est le signe que le gouvernement s’est rendu compte de la dimension nationale et internationale de l’homme politique qu’il a négligé la sécurité.
    UNE PRESSION INTENSE INTERNATIONALE L’A OBLIGÉ À FAIRE UN GESTE INESPÉRÉ.
    On oublie que les séparatistes peuvent utiliser cette haine envers SOUMAILA CISSE en leurs faveurs.
    L’argument les gens du sud ne veulent pas un AZAWADIEN au sommet de l’État du Mali est facile à avancer pour donner plus de poids à leur projet de séparation.
    L’argument avancé régulièrement par le porte parole du MNLA selon lequel les gens du sud refusent le développement économique du Nord peut trouver un échos favorable dans le traitement accordé à un fils du Nord.
    Négliger la sécurisation de SOUMAILA CISSE a été une erreur fatale car c’est la cohésion nationale qui a pris un coup terrible.
    SOUMAILA CISSE est, de loin, plus important que KARIM KEITA qui bénéficie d’une sécurité renforcée pendant sa campagne législative en comme 2 dans la capitale.
    C’est le Mali qu’on a pénalisé, pas SOUMAILA CISSE.
    Mais les aigris haineux apatrides sont incapables de le comprendre.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. Merci au gouvernement de tout faire pour récupérer soumalia , meme si je ne le porte pas dans mon coeur et je prefere le rpm

  6. SEER SOUMI DIT SOUMBALA ou SOUMBIBOY, SOUMBIMAN,

    SOUMI, RESTE OU TU ES, IL YA PAS DE CORONA VIRUS, BOIS TON LAIT ET MANGES TON BACHIDJALAN, RESTES LABAS, REPOSES TOI BIEN!

    BIEN DE CHOSES A TES AMITIEES LABAS!
    SALUTATIONS

    KAAFAAFROHW

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here