Massacre de Sobane au Mali: deuil national de trois jours et premières sanctions

1

Un deuil national de trois jours est décrété en hommage aux victimes, C’est ce qui a été décidé hier, mercredi 12 juin, en conseil des ministres. Le Premier ministre Boubou Cissé, qui s’est rendu dans le village de Sobane suite au massacre de 35 personnes dimanche, et après concertation avec le président malien, a annoncé les premières sanctions. Le gouverneur de la région de Mopti est révoqué. Et d’autres mesures sont attendues.

Administrativement, le premier qui fait les frais de l’attaque de Sobane est le gouverneur de la région de Mopti, le général Sidi Alassane Touré en poste depuis 2017.

Si le communiqué officiel ne donne pas trop de détails sur les fautes commises, on peut penser qu’étant le représentant de l’exécutif dans la région du centre, il est considéré comme celui qui devait prendre toutes les dispositions afin éviter une répétition du drame.

Peut-être lui reproche t-on également la cacophonie dans les chiffres publiés. Dans un premier temps, officiellement, le nombre de 95 civils tués a été avancé mais quelques heures après, le gouverneur a annoncé 35 morts.

Un deuil national de trois jours

En hommage aux victimes, le gouvernement malien a décrété un deuil national de trois jours. Par ailleurs, d’après nos informations, le Premier ministre malien Boubou Cissé a les noms d’autres personnes à sanctionner, de hauts gradés de l’armée notamment. Il n’attendrait que le feu vert du chef de l’Etat, qui est le chef des armées.

Pour de nombreux Bamakois interrogés, les forces de sécurité doivent assurer la sécurité des populations et l’exécutif prend en compte la colère des Maliens. Un renfort de troupe est sur le terrain, et on reparle d’une opération d’envergure pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

Par RFI Publié le 13-06-2019

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Mes très Chers journalistes maliens, n’est-il pas temps que le nom de ce village meurtri soit écrit de façon correcte? Est-ce Sobane da ou est-ce Sobame da? Prière de nous élucider.
    Concernant ces massacres illimités, il est temps de se poser la question de savoir si notre armée à réellement des moyens? Car les politiciens directement liés à l’équipement de notre armée dans le cadre de la programme militaire ne sont pas catholiques et la grande muette se taira toujours même si les choses ne sont pas comme on le dit, surtout que les chefs miliaires tassés dans la capitale sont des cadres militaires véreux, inconscients et insouciants. Il faut que le peuple malien soit correctement éclairé de cette situation anormale. Nous restions certains que l’armée n’a pas de moyens efficaces pour répondre à ces tueries ignobles, indignes et injustes. Le pauvre gouverneur prend le prix fort et il ne parlera pas car il fait partie des cadres véreux de l’armée, c’est dommage.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here