Négociations avec les djihadistes maliens : Les autorités de la transition donnent leur feu vert au Haut Conseil Islamique

12

Le Mali va négocier avec les djihadistes Iyad Ag Ghaly et Amadou Kouffa. Le mandat a été donné par les autorités de la transition au Haut Conseil Islamique du Mali, dirigé par Ousmane Madani Haïdara, pour mener cette mission qui était l’une des conclusions du Dialogue National Inclusif, tenu en décembre 2019.

Selon Moufa Haïdara, le chargé des négociations du Haut Conseil Islamique du Mali (HCI), lors de ces négociations, « il s’agira à travers ces discussions à engager avec les responsables des groupes armés (avec Iyad Ag Ghaly et Amadou Kouffa) de « trouver un compromis entre Maliens, pour que la guerre cesse ». « Le Mali est un vieil pays traditionnel, nous avons coutume de dialoguer.

Quand il y a des grandes crises, on trouve des solutions entre nous. On sait que Iyad AG Ghaly et Amadou Kouffa sont des Maliens à cent pour cent. Ce sont des musulmans aussi»., a déclaré Moufa Haïdara hier, mardi 19 octobre 2021, au micro de TV5 Afrique. Pour rappel, le Haut Conseil Islamique du Mali n’est pas à son premier coup d’essai. En avril dernier, à Farabougou, les donzos et les djihadistes avaient signé un accord de cessez-le-feu définitif sous l’égide du Haut Conseil Islamique du Mali.

Très longtemps, la position de l’État malien et de la communauté internationale était de ne pas négocier avec les djihadistes maliens dans le cadre du processus de paix au Mali. Contrairement à la position de la France qui est contre toute négociation avec des « groupes armés terroristes » au Mali, Moctar Ouane, ancien Premier ministre de la transition, avait exprimé, en décembre dernier, le souhait de son gouvernement « d’engager le dialogue avec tous les enfants du Mali sans exclusive », celui-ci découlant d’une volonté d’« être en phase avec la volonté des Maliens et de tenir compte des réalités nationales ». Cette option de négocier avec les djihadistes est l’une des recommandations du dialogue national inclusif tenu en décembre 2019 et était aussi une des conclusions de la conférence d’entente nationale tenue du 27 mars au 2 avril 2017. C’est aussi un souhait exprimé à maintes reprises par l’imam Mahmoud Dicko quand il était président du Haut Conseil Islamique du Mali. D’ailleurs, lors d’une grande manifestation à Bamako, le samedi le 29 février 2020, le célèbre imam malien avait appelé Iyad Ag Ghaly et Amadou Kouffa à une trêve.

Madiassa Kaba Diakité

 

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Nous maliens, nous avons acceptée de négocier avec le groupe de la cma qui ont égorgé environ 180 militaires maliens à agueloque et ils viennent à Bamako sans crainte. Iyad et koufa ont libéré une centaine de militaires qu’ils ont fait prisonniers en 2013 . O Maliens! La peur de l’occident ne vous empêche pas à ouvrir une porte pacifique si seulement vous avez un cerveau.

  2. Je croyais que le volontarisme affiché par le premier ministre était mordicus sans ambiguïté , à quoi sert il de lâcher une information dans la presse et démentir quelques heures après , est-ce une posture de faire réagir Paris ? Mais E Macron à déjà dit de ce qu’il pensait de nos autorités en place , donc la transition doit s’assumer sans démagogie et sans populisme

  3. Devant Dieu , seront-ils disculpés des crimes et péchés commis? Que de familles endeuillées. Que d’orphelins sevrés tôt de l’amour parental et confrontés précocement aux dures réalités de la vie!!! Quelle tristesse, que de voir les autres enfants entourés d’amour et d’attention de leurs parents. Personnellement j’ai été choqué le jour de l’Aid de voir la tristesse d’un enfant marginalisé dans son coin, regardant avec amertume ses camarades entourés de toute la famille, incubés de tout l’amour et tout le bonheur dont pouvait ressentir un enfant, tenant le patte du mouton lors du dépeçage. Et pourtant papa était là, Emporté en ce jour de fête par la folie des hommes dans un conflit que rien ne justifierait sauf motivé par seulement une quête d’affirmation sociale et rien que pour se singulariser des autres, par un titre de chef rebelle vivant de haram. Une occupation funeste qui lui assurait de la considération parmi les siens… Une ambition funeste qui comme l’amanite phalloïde, un champignon létal, un poison mortel, qui ne pousserait que sur des cadavres de plantes, et d’animaux… Un parcours de sang et de mort au nom de quel Dieu? De quel paradis??? Il est dit que le bûcher de l’enfer serait un véritable brûlot et allumé et alimenté pour l’éternité… Vivons dignement à la sueur du front selon les préceptes de toutes les religions révélées… , et non du malheur des autres…

  4. Mes frère et soeur maliens malienne mais pourquoi négociations avec qui avec quoi vraiment arrête de piège notre population encore nous sommes dans les problèmes de négociations avec accorder avec Algérie

  5. Mes frère et soeur maliens malienne mais pourquoi négociations avec qui avec quoi vraiment arrête de piège notre population encore nous sommes dans le problème accord de Algérie on a toujours finir sa voilà cette gouvernement paresseux incapables de trouver solution problème du mali seulement négocier quand sa va finir cette guerre. Si vous êtes parti cette négociation on va vous maudi

  6. Ces négociations aboutiront à l’application de la Charia sur une partie du territoire national, le problème de Dicko avec IBK était cette promesse non tenue, vous allez voir il aura le Mali du nord et celui du sud, notre armée a perdu la bataille et la guerre en même temps, la faute est à voir dans le système de recrutement dynastique et la gabegie des chefs militaires. N’accusez personne nous sommes responsables de nos propres maux. Sans être inquiété Dicko a dit l’hors d’uns prêche de vendredi que les français et les russes sont tous pareils car ce sont les mêmes cafres alors que reste il encore ?Quand les américain ont quitté l’Afghanistan nous avons vu les méfaits bientôt le tour de notre pays c’est dommage.

    • Kimbiry est un parvenu en matière de religion. Ayant échoué à l’ENA, il partait recopier des textes dans une bibliothèque de Bamako pour faire des articles bidons. Quant à presse occidentale s’intéresse à des activistes cet acabit, elle leur donne de l’importance et l’audience qu’il n’ont pas, et font inconsciemment le lit aux grands escrocs.
      Son surnom dans son quartier de Bozola est Ladji Biri-biri, en référence à sa fuite éperdue en 1992 devant face à la charge des forces de l’ordre quand ils sont sortis pour exiger la fermeture des bars pendant le ramadan. Ce pays est désormais entre les mains des opportunistes sans foi ni loi.
      On est foutu

  7. Tant que ces bandits armés maliens se rendrons compte de la faiblesse de l’armée malienne, ces négociations n’aboutira jamais car ces djihadistes maliens mettrons toujours la barre plus haut en exigeant la “charia” du coran, cela est sans aucune équivoque. Il faut que nos jeunes colonels sachent qu’on ne négocie pas quand on est faible, la leçon qu’on tire de ça, c’est l’accord d’Alger, ce dernier a été négocié lorsque les composantes de la CMA avait été mis en selle par la France en 2012 et nous voyons à quoi cela a débouché aujourd’hui, impossibilité de mise en œuvre. Il faut que nos dirigeants cessent d’être zélés en prenant en compte les leçons de l’histoire. Nous restons très dubitatifs quant à la bonne suite de cette mission morte-née.
    “Est fanatique celui qui est sûr de posséder la vérité. Il est définitivement enfermé dans cette certitude; il ne peut donc plus participer aux échanges ; il perd l’essentiel de sa personne. Il n’est plus qu’un objet prêt à être manipulé. C’est là le pécher fondamental des religions : faire des adeptes qui ne se posent plus de questions. L’attitude scientifique est exactement à l’opposé.” Albert Jacquard
    Ceux qui tuent des pauvres innocents au nom du djihadisme serons aussi tués un jour par ce même Allah qui n’a jamais demandé qu’un homme tue son semblable au nom d’une religion. Pauvre écervelés de ce monde ici bas, vous regretterez très bientôt vos gestes indignes et inhumains.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here