Nord du Mali : Le Maire de Tarkint égorgé par ses ravisseurs

3

Baba Ould Cheick, le Maire de Tarkint, a été enlevé, à son domicile, entre les 21 et 23 janvier 2018 dernier par six Hommes armés à son domicile. Depuis, des interrogations se posent sur l’identité des ravisseurs.

La plupart des observateurs estimaient qu’il s’agissait d’un cas de règlement de vieux compte ; car cet Homme traine derrière lui plusieurs casseroles. Il aurait été accusé d’être un des leaders du MUJAO et le bras financier et matériel du GATIA, surtout lors des affrontements de Tabancort.

Dans l’enquête sur la fameuse affaire de 2009 dite « Air cocaïne », son nom avait été cité. C’est pourquoi il a été arrêté par les forces de sécurité maliennes en avril 2013 pour trafic de drogue, puis libéré quelques mois pour « faute de preuves».
Baba Ould Cheikh a participé à la médiation pour la libération des otages européens enlevés par des groupes djihadistes.

Tous, sont convaincus que ce n’est pas une simple disparition. Soit le rapt a été effectué par des Hommes avec qui il avait un différend, ou ce sont des Islamistes qui l’ont organisé.

En cette période, le Nord du Mali était sous la coupe des groupes djihadistes liés à Al-Qaïda, chassés en 2013 à l’issue de l’opération française Serval actuellement sous la nouvelle appellation ‘‘Barkhane’’.

Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes et étrangères. Cela, malgré la signature en mi-juin 2015 de l’Accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger.

Il est à noter que les groupes extrémistes ont continué à intimider les populations et attaquer les forces armées maliennes, l’opération française Barkhane et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

C’est dans cette turbulence que le Maire de Tarkint, Baba Ould Cheick, a été enlevé entre les 21 et 23 janvier 2018 dernier, à son domicile par six terroristes armés, pour enfin être exécuté.

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. L’enlèvement de Baba Ould Check cache une énigme qu’il convient d’interpréter avec prudence. Cela n’est nullement une simple affirmation tant l’homme était d’une duplicité hors pair.
    Qui est Baba Ould Cheick? Né vers les années 1962 à Almoustarat , il est fils de Cheick Ould Mohamed. Depuis le bas âge, il est vite intéressé à aux négoces et à la conduite des affaires commerciales de son père qui était d’une certaine notoriété à Agahmore, chef lieu traditionnel de la tribu Kunta de Bourem. Inscrit à l’école de Tarkint peu après la mort du lieutenant Zoul Boïba, à l’instar d’autres enfant du Tilemsi, il va se révéler un garçon intelligent, très discret et prenant quelque fois ses distances avec d’autres jeunes arabes ayant grandi à Almoustarat Tangara. Ayant hérité d’un camion Berlier de son père, Baba Ould Cheick se lance dans l’aventure du traffic entre Gao et Borg El Moctar en Algérie. Cette activité le mènera quelque rare fois, à Timiawine . Grâce à son intelligence développée, il se révéla un grand connaisseur de terrain et opta pour les voyages nocturnes avec la référence des constellations célestes.
    Par ses ruses, il parvenait à déjouer les pièges et autres traquenards des douaniers et des agents des affaires économiques et même des gendarmes qui pourtant étaient très actifs dans le Tilemsi et dans le Markouba (vaste étendue désertique entre Anefis et Aguel Hoc)
    Pendant que d’autres commerçants cherchaient grâce auprès des agents de répression de la contrebande de l’administration locale, Baba excellait dans la contrebande et lorgnait d’autres opérations caïds plus juteuses.
    S’étant fait fortune, il flirta les jeunes arabes et tamachèques (combattants) venus de la Libye. Il demeura en contact également avec les “Regueïbatts ” coma battants sahraouis qui harcelaient alors les troupes mauritaniennes et marocaines avec la bénédiction de l’Algérie. Il parvint alors à mieux maîtriser le désert et devint le ravitailleur principal des irrédentistes qui évoluaient sous l’uniforme du mouvement ARLA . L’un de ses compagnons de traffic et ami d’enfance, un certain. Hassane dit Jimmy le rebelle de Tinaouker, finit par intégrer la gendarmerie nationale en 1994.
    Au firmament du régime ATT, Baba réussit à s’ériger en point d’appui essentiel dans les négociations des otages européens et fut ainsi un vecteur pour la libération des otages allemands qu’il savait kidnappés par le MPA de Iyad Ag Ghali.
    Baba devint du coup très riche à la surprise générale. Pour mieux vivre cacher, il opta le blanchiment de sa fortune en investissant dans l’entreprenariat. Il réussit aux temps de ATT à rafler les marchés publics des régions de Gao et de Kidal. Avec cette ouverture, Il profita pour se lancer dans la politique et fut élu maire de Tarkint en remplacement d’un certain Hamdino. Fortement soupçonné dans l’affaire du Boeing Air Cocaïne, Baba Ould Check se fera interpellé par la justice parce qu’il était également présumé complice du MUJAO qui assassinat son ami Alwata Ould Bady. Certains de ses amis parviendront à se faire élire Député à l’AN ou à intégrer le gouvernement ATT.
    Dans la libération dés otages d’Arlit (NIger) Baba sera floué par les preneurs d’otages. ce qui l’amena à se tourner vers ATT pour réclamer sa part dans le butin (rançon ) car il savait que Koulouba avait sa confiance.
    Les enquêtes n’ont jamais inquiété Baba car il a plus de mille tours dans son sac. Sa détention provisoire au camp 1 ne dépassera pas deux ans et il se retrouva libre et investi dans ses fonctions de maire.
    Baba Ould Check savait qu’il ne pouvait tromper tout le temps. Le poisson finit toujours ses jours dans le ventre d’une autre poisson plus gros que lui ou dans la marmite de Leïla.
    Pour le reste Sankingba vous dit à Bientôt………😎😎😎😎😎😎😎😎

    Pour la République

  2. Ce Baba ould Cheick est connu comme un des convoyeurs de l’avion cocaïne qui a atterit au Nord. Un des tenants de la drogue au Nord et par delà de tous les problèmes dont souffrent aujourdhui la Mali. Qui tue par l’épée périt par l’épée. Combien de gens innoncents sont morts à cause de la perfidie de gens comme ce Baba ould Cheick. Il en sera ainsi de tous les promoteurs de cette salle guerre contre des innocents maliens. Tous ces leaders du mouvements des voyous (MNLA) mourront ainsi

Comments are closed.